Auvergne-Rhône-Alpes : 22 lignes de TER jugées obsolètes et menacées de fermetures

Auvergne-Rhône-Alpes : 22 lignes de TER jugées obsolètes et menacées de fermetures
Photo d'illustration -LyonMag

Selon un rapport dressé par SNCF Réseau pour la région Auvergne-Rhône-Alpes, une vingtaine de lignes TER nécessiteraient d’importants travaux de maintenance. Une opération aux coûts trop élevés pour la Région, à tel point que certaines lignes seraient menacées de fermeture.

Le rapport, daté de mars 2016, dresse un constat en demi-teinte sur la situation des lignes de TER dans la région. Dans son diagnostic, la SNCF Réseau établit les besoins de financement à mobiliser pour les dix prochaines années sur le réseau mais aussi les éléments qui représentent des freins à la rentabilité.

Parmi les lignes les plus menacées de fermeture : Lyon-Paray-le-Monial sur la portion Chauffailles/Lozanne, ou encore Lyon-Bourg-en-Bresse sur la portion Sathonay/Bourg. Le rapport nomme aussi les liaisons Lyon-Roanne, ou encore Saint/Paul-Tassin/ Sain-Bel desservies par le Tram-Train de l’Ouest lyonnais. Patrick Mignola, le vice-président chargé des Transports dans la région estime que l’exécutif précédent avait connaissance du vieillissement des infrastructures mais n’a pas réagi à temps. L’élu Modem souhaite également que le contrat Plan Etat Région soit revu afin de ne pas pénaliser certaines lignes et éviter les fermetures.

En France, l’âge moyen d’une voie ferrée est de 33 ans, un chiffre largement supérieur à nos voisins allemands. Plus une partie du réseau est ancienne plus les coûts de maintenance sont élevés ce qui pousse la SNCF Réseau à envisager de supprimer certaines liaisons. Une annonce qui inquiète les élus ruraux principalement concernés par des lignes qui ne transporte parfois que très peu de passagers.

Reste que l’entreprise ferroviaire considère qu’elle œuvre déjà beaucoup pour Auvergne-Rhône-Alpes. Dans son rapport, RFF/SNCF Réseau assure avoir doublé le niveau d’investissement de renouvellement sur l’ensemble du réseau entre 2008 et 2015. Le groupe indique aussi avoir prévu d’investir 370 millions dans la région en 2016 dont 300 millions pour la maintenance.

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pardon Rhône Alpes Auvergne ! le 01/06/2016 à 23:22

Rhône Alpes Auvergne Please !

Signaler Répondre

avatar
youplaboum le 01/06/2016 à 12:50
@post monetaire a écrit le 01/06/2016 à 08h24

vous n'avez rien prouvez du tout avec des réponses dignes d'un élève de cm2: que ce soit sur la problématique de la SNCF déficitaire depuis des années et ce malgré un certain monopole à l'époque ( absence total de concurrence) que vous n'arrivez pas à expliquer (je vous conseille de lire SNCF ,un scandale français de Pascal Perri ou la mutation impossible de François Regniault)
ou que ce soit dans les entreprises du secteur marchand dont vous souffrez d'inexpériences pour en parler par des idées raccourcis.
Vous n'êtes finalement qu'un agitateur sans argumentation soutenue mais très superficielle que n importe quel prof d'économie ne vous mettrait pas la moyenne sur la plupart de vos analyses des rouages économiques:espérez pouvoir trouver des adeptes à vos concepts peu informés sur les affaires à l'image des dictateurs qui empêchent la population de se former pour mieux la manipuler

"Vous n'êtes finalement qu'un agitateur sans argumentation"... ah vous ne saviez pas? Vous devez être nouveau sur Lyon Mag alors! c'est un peu notre mascotte ici :o)

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 01/06/2016 à 10:05
@post monetaire a écrit le 01/06/2016 à 08h24

vous n'avez rien prouvez du tout avec des réponses dignes d'un élève de cm2: que ce soit sur la problématique de la SNCF déficitaire depuis des années et ce malgré un certain monopole à l'époque ( absence total de concurrence) que vous n'arrivez pas à expliquer (je vous conseille de lire SNCF ,un scandale français de Pascal Perri ou la mutation impossible de François Regniault)
ou que ce soit dans les entreprises du secteur marchand dont vous souffrez d'inexpériences pour en parler par des idées raccourcis.
Vous n'êtes finalement qu'un agitateur sans argumentation soutenue mais très superficielle que n importe quel prof d'économie ne vous mettrait pas la moyenne sur la plupart de vos analyses des rouages économiques:espérez pouvoir trouver des adeptes à vos concepts peu informés sur les affaires à l'image des dictateurs qui empêchent la population de se former pour mieux la manipuler

En gros, votre réponse et vos arguments, c'est de ma qualifier d'élève de CM2...
.
L'économie est plus complexe que vous ne voulez le faire croire avec l'habituelle démagogie des "services publics couteux".
Ce qui creuse les déficits, c'est la course à la vitesse : les voies à très haute vitesse sont plus couteuses que des voies normales avec trains pendulaires. Mais une fois de plus, brevets et nationalisme à la con, ont empêchés certains progrès au bon moment.
.
Et on ne parlera pas de toutes les subventions déguisées accordées à l'automobile et aux routes. ça risquerait de rajouter des paramètres que vous ne voulez pas prendre en compte.

Signaler Répondre

avatar
@post monetaire le 01/06/2016 à 08:24
Post monétaire a écrit le 31/05/2016 à 19h40

Donc ce n'est donc pas un problème de "budget" mais de gestion.
...
Autrement dit : "donner à l'un mais pas à l'autre".
(et puis c'est connu, les avantages des cheminots ruinent une société comme la SNCF ! Vous avez des chiffres précis à comparer ?)
.
Arrêtons les argumentaires de "jaloux du bifteck des autres".
Si les particuliers préfèrent polluer avec leur voiture individuelle, c'est parce que ça leur coûte moins cher.
Point final.
.
Une entreprise bien gérée n'a pas à prendre des parts de marché aux entreprises voisines ou n'a pas à défendre ses parts de marché ?
Allez, allez, faites un stage à une direction d'entreprise et vous comprendrez que vous vous trompez.
.
Vous venez donc encore de prouver votre non pertinence et votre non crédibilité en termes d'analyses économiques.
:o)

vous n'avez rien prouvez du tout avec des réponses dignes d'un élève de cm2: que ce soit sur la problématique de la SNCF déficitaire depuis des années et ce malgré un certain monopole à l'époque ( absence total de concurrence) que vous n'arrivez pas à expliquer (je vous conseille de lire SNCF ,un scandale français de Pascal Perri ou la mutation impossible de François Regniault)
ou que ce soit dans les entreprises du secteur marchand dont vous souffrez d'inexpériences pour en parler par des idées raccourcis.
Vous n'êtes finalement qu'un agitateur sans argumentation soutenue mais très superficielle que n importe quel prof d'économie ne vous mettrait pas la moyenne sur la plupart de vos analyses des rouages économiques:espérez pouvoir trouver des adeptes à vos concepts peu informés sur les affaires à l'image des dictateurs qui empêchent la population de se former pour mieux la manipuler

Signaler Répondre

avatar
AU train où vont les choses... le 01/06/2016 à 00:10

La SNCF qui enterre des lignes... pour se faciliter son travail.
Se rend-elle compte qu'elle se tire un balle dans le pied ?

Le PS avait été incapable d'imposer quoi que ce soit au bénéfice des usagers : du grand Guignol mais peu de concret.
On va voir ce que les nouveaux Matadors de la Région vont réussir à faire ! Au boulot pour le développement du rail régionnal !!!

Signaler Répondre

avatar
ex-UMP le 31/05/2016 à 21:31

Sachant que la Région donne déjà 800 millions chaque années à RFF et la SNCF pour les transports TER, je ne vois pas pourquoi ceux-çi se plaignent.

Signaler Répondre

avatar
RIP tchou-tchou le 31/05/2016 à 19:42

Laissons la SNCF mourir de sa belle mort.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 31/05/2016 à 19:40
@post monetaire a écrit le 31/05/2016 à 18h46

ce n'est pas le fric qui est en cause mais la conséquence:la cause du problème c'est la mauvaise gestion avec des frais de fonctionnement qui supportent entre autres le poids des avantages des cheminots (durée du travail,retraite à 50 ans,organisation des horaires des trains...) des grèves répétitives,et donc au final d'utilisation non optimisée par les usagers qui se détournent en partie vers d'autres moyens de transport que vous détester mais indispensables pour ceux qui ont besoin de travailler:une entreprise bien gérée n'a pas de problème de la"monnaie" que vous accusez à tord de tous les maux:trouvez d'autres causes plus pertinentes pour être un peu plus crédible :D

Donc ce n'est donc pas un problème de "budget" mais de gestion.
...
Autrement dit : "donner à l'un mais pas à l'autre".
(et puis c'est connu, les avantages des cheminots ruinent une société comme la SNCF ! Vous avez des chiffres précis à comparer ?)
.
Arrêtons les argumentaires de "jaloux du bifteck des autres".
Si les particuliers préfèrent polluer avec leur voiture individuelle, c'est parce que ça leur coûte moins cher.
Point final.
.
Une entreprise bien gérée n'a pas à prendre des parts de marché aux entreprises voisines ou n'a pas à défendre ses parts de marché ?
Allez, allez, faites un stage à une direction d'entreprise et vous comprendrez que vous vous trompez.
.
Vous venez donc encore de prouver votre non pertinence et votre non crédibilité en termes d'analyses économiques.
:o)

Signaler Répondre

avatar
Albertsapin le 31/05/2016 à 19:39

Pas rentable dites vous ? Et si on s'attaque sérieusement à la fraude ,sur ma ligne le contrôleur passe une fois sur cinq!!!

Signaler Répondre

avatar
@post monetaire le 31/05/2016 à 18:46
Post monétaire a écrit le 31/05/2016 à 13h49

Oh ? Encore le fric qui interdit le maintien en service d'un moyen de transport intéressant pour la sauvegarde de notre environnement ?
.
" Et ça continue encore et encore, c'est que le début, d'accord, d'accord..."

ce n'est pas le fric qui est en cause mais la conséquence:la cause du problème c'est la mauvaise gestion avec des frais de fonctionnement qui supportent entre autres le poids des avantages des cheminots (durée du travail,retraite à 50 ans,organisation des horaires des trains...) des grèves répétitives,et donc au final d'utilisation non optimisée par les usagers qui se détournent en partie vers d'autres moyens de transport que vous détester mais indispensables pour ceux qui ont besoin de travailler:une entreprise bien gérée n'a pas de problème de la"monnaie" que vous accusez à tord de tous les maux:trouvez d'autres causes plus pertinentes pour être un peu plus crédible :D

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 31/05/2016 à 18:20
lol a écrit le 31/05/2016 à 17h08

pour le coup c'est le rôle de la région qui est compétente en matière de transports interurbains.

"mon cerveau vient de tomber... sur les lattes de mon plancher" ??

ola!
minute papillon... tu baisses d un ton déjà!

la remarque est toujours valable!
ou est le pognon?

tant qu il n y aura pas de responsabilité pénale engagée pour les gestionnaires de la chose publique, les choses ne seront pas faites... et on lira encore et encore les memes articles...


et Cabrel, c est pas pour toi.. c est pour Post

Signaler Répondre

avatar
Marat le 31/05/2016 à 17:33

Y a plus de sous, a part dans les caisses des actionnaires et des gros patrons...Eux, prennent pas le train avec les gueux!

Signaler Répondre

avatar
lol le 31/05/2016 à 17:08
Benoui2 a écrit le 31/05/2016 à 16h26

ils foutent quoi au département?
il passe ou le pognon?

tant qu il n y aura pas de responsabilité pénale engagée pour les gestionnaires de la chose publique, les choses ne seront pas faites... et on lira encore et encore les memes articles...

"quelque chose vient de tomber sur les lattes de mon plancher" ;)

pour le coup c'est le rôle de la région qui est compétente en matière de transports interurbains.

"mon cerveau vient de tomber... sur les lattes de mon plancher" ??

Signaler Répondre

avatar
isis38 le 31/05/2016 à 17:00

je vous conseille de lire "rentiers d'état" de Yvan Stefanovitch, et vous ne supporterez plus d'entendre qu'il n'y a plus d'argent pour les gueux !

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 31/05/2016 à 16:26

ils foutent quoi au département?
il passe ou le pognon?

tant qu il n y aura pas de responsabilité pénale engagée pour les gestionnaires de la chose publique, les choses ne seront pas faites... et on lira encore et encore les memes articles...

"quelque chose vient de tomber sur les lattes de mon plancher" ;)

Signaler Répondre

avatar
goauld231 le 31/05/2016 à 14:57

Et on va comment travailler, les cars du Rhône mettent plus d'une heure pour arriver à Perrache, pas d'accord du tout, trop facile, de plus ils seront saturés

Signaler Répondre

avatar
Autobus le 31/05/2016 à 14:05

Ben, y aura les cars privés du jeune richard Macron....Va tailler un costard de plus au service public!

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 31/05/2016 à 13:49

Oh ? Encore le fric qui interdit le maintien en service d'un moyen de transport intéressant pour la sauvegarde de notre environnement ?
.
" Et ça continue encore et encore, c'est que le début, d'accord, d'accord..."

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.