Euro 2016 : la douane sur le qui-vive

Euro 2016 : la douane sur le qui-vive
Photo d'illustration - LyonMag

Le dispositif de la douane rhônalpine s’est significativement accru dans le cadre de l’Euro 2016, et une centaine de perquisitions ont déjà été menées un mois avant le début officiel de la compétition.

Maillots, shorts, écharpes ou ballons, mais également porte-clefs, montres ou Pins. Autant de produits contrefaits portant la licence officielle UEFA Euro 2016 que les douanes recherchent activement dans les gares et aéroports de la région, en passant par les grands axes routiers. Surtout ceux reliant Lyon et St Etienne, car les deux villes accueilleront à elles deux une dizaine de matchs de la compétition.

"On constate un engouement et une ferveur populaire extrêmement importante des supporters, et on peut s’attendre à ce qu’il y ait un développement très fort du trafic de marchandises de contrefaçons", confie l’adjoint au directeur régional des douanes, Brice Hummel. Les produits, essentiellement venus de Chine et d’Asie, seront notamment en vente "aux abords des stades", où un grand nombre de supporters seront susceptibles de succomber à la tentatio.

Mais ce n’est pas sans risque, les acheteurs se verront amendé d’une à deux fois le prix du produit original en cas d’interpellation."Nous saurons reconnaître un faux produit rapidement", affirme Brice Hummel, puisqu’un dossier fournissant tous les détails des articles officiels recensés par l’UEFA a été fourni à la douane lyonnaise.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Doud69510 le 11/06/2016 à 20:16

Et oui, il faut securiser les benefices commerciaux qui vont etre generes par cet euro.... par contre securiser les bars du centre ville c'est une autre histoire !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.