Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Romain Blachier - DR

Un Lyonxit et la poule qui pond

Romain Blachier - DR

Et si Lyon devenait indépendante ? Si après un Brexit, il y avait un Lyonxit ?

Une question fantaisiste mais qui fit couler du vin plus que de l'encre.

 

Certes la question posée comme cela est amusante et n'est pas d'actualité. Depuis la signature de la charte Sapaudine au 14e siècle, plus personne ne conteste : Lyon est solidement part de la France, d'abord de son Royaume puis ensuite de sa République.

 

Certes quelques fantaisistes dans les années 70 avaient pris prétexte d'organiser une demande d'indépendance de l'Ile Barbe pour se réunir et vider quelques godets. Ils s'étaient même répartis quelques postes gouvernementaux : la Culture, le Sport, l'Intérieur. Enfin ils passaient surtout leur temps dans des banquets le nez dans des verres généreusement remplis. Après tout il y avait une logique historique. C'est en partie une taxe sur le vin qui avait amené des conflits dont avait profité le roi de France pour prendre le contrôle de la ville avec l'assentiment de vastes secteurs de Lyon.

 

Qu'apporte Lyon à son environnement immédiat ?

Plus sérieuse est l'étude menée par Laurent Davezies sur la Métropole de Lyon qui rendue publique ces jours. Une étude sur l'apport de Lyon à la France et à son environnement immédiat. A ce que la Métropole donne et reçoit. Est-ce que Lyon bénéficie à la France ou est-ce l'inverse ? Est-ce que l'on assiste à une confiscation des richesses par les métropoles ? Est-ce que les périphéries, si chères à Christophe Guilluy sont les plus perdantes ? Est-ce qu'on vit plus mal à Beaujeu qu'à Vaulx-en-Velin ? Assisterait-on à un creusement de la "fracture territoriale" entre les "centres" et les "périphéries", en l’occurrence entre la Métropole de Lyon et les territoires qui l’environnent ?

 

La première réponse est basée sur l'emploi : le département du Rhône envoie 38% de ses actifs travailler dans la Métropole de Lyon, l’Ain 13%, l’Isère 9%, la Loire 5%...Les périphéries bénéficient des métropoles centre.

 

La Métropole de Lyon : un atout pour la France

Au niveau national, la Métropole de Lyon contribue en 2012 à 3,1% du PIB et ne bénéficie que de 2,2% du revenu redistribué (RDB) du pays. Si les Grands Lyonnais étaient dotés d’un revenu proportionnel à leur contribution à la croissance du pays, ils devraient disposer de 8,3 milliards d’euros de plus. Cette somme donne une première idée des circulations monétaires nettes entre la Métropole et le reste du pays.
 
En faisant le même calcul, à l'inverse le Nouveau Rhône perçoit un peu plus d’un milliard de plus que ce qui est prévu.

 

Concernant le financement de la sécurité sociale, la contribution de la Métropole de Lyon (cotisations sociales, CGS-CRDS, …) est supérieure, en 2012, de 4,6 milliards d’euros au montant des dépenses de protection sociale dont il bénéficie : contribuant à 2,84% des financements de la protection sociale en France, il ne bénéficie que de 2,17% de ses dépenses. C'est aussi sans doute un signe de bonne santé de beaucoup de nos habitants.

 

Les chiffres sont encore nombreux mais on le voit, Lyon est un contributeur net au financement national. D'aucun, en Catalogne et en Grande-Bretagne, en ont fait ou veulent en faire des référendums de séparation. Evidemment absurde pour la Métropole de Lyon de faire de même. Mais il serait bon, et nombreux sont les élus lyonnais et responsables économiques à le faire, à commencer par le Président du Grand Lyon et de nombreux entrepreneurs, que l'Etat s'en souvienne en ces temps où les dotations étatiques se font rares. Ce n'est pas en amaigrissant la poule qu'elle pond davantage d'œufs.

 

Retrouvez tous les billets de Romain Blachier sur son site

 

Romain Blachier



Tags : blachier |

Commentaires 14

Déposé le 30/06/2016 à 14h34  
Par Le Nouveau Rhône: département d'assistés? Citer

Michel Mercier! Il faut rendre les sous que tu as pris!

Déposé le 29/06/2016 à 17h11  
Par hahaha Citer

Cher "Romain Blachier - DR" vous faite le même constat que la France vis à vis de l'europe....
Alors oui à la sortie de cette europe "mondialisation" et retour aux fondamentaux !!
Ceux qui sont à l'origine de l'aérospatiale alors qu'il n'y avait pas de monaie unique et de libre circulation des biens et des individus !!
Le fait d'avoir fait une monaie unique, la libre circulation de tout... n'a pas aider à ce que les décideurs aient envie de partager des objectifs ensemble mais à ce que les politiques "s'engraissent ensemble"..
Au fait, un siège de moins au conseil de l'europe à ne plus financer, au fait, quelle est leur droit à une retraite "spéciale" qui elle n'a pas été réformée comme en France ?.....

Déposé le 29/06/2016 à 09h01  
Par Nostromo Citer

romainblachier a écrit le 28/06/2016 à 14h17

Je n'ignore pas ma condition de modeste mortel. Mais il ne me parait pas que mon existence soit le sujet central du billet.

Je n'ignore pas que la prospérité des villes et des nations est temporaire. Même si celle de Lyon dure depuis des siècles. Mon billet parle de l'actualité de ces jours.Mais si vous avez envie de vous lancer dans la prospective dans 2 millénaires je vous lirais avec plaisir. Sans, pour ma part, m'en prendre à vous.

Ben voilà, on est d'accord
"La prospérité des villes et des nations est temporaire"
Merci de l'écrire et arrêtons donc de faire les malins
Et non, je ne m'en prends pas à vous et d'habitude j'aime bien vos billets
Pas celui là, c'est tout

Post monétaire Déposé le 28/06/2016 à 16h13  
Par Post monétaire Citer

Vx a écrit le 28/06/2016 à 12h05

Parce que les organismes étatiques (cotisations, sécu, trésorerie) ne resteraient pas ? Le contre argument est encore plus débile...

De quoi vous parlez ?
Les fonctionnaires rapatriés dans les grandes métropoles ne gonflent pas le PIB de la métropole en question ?

Déposé le 28/06/2016 à 14h17  
Par romainblachier Citer

Nostr0m0 a écrit le 28/06/2016 à 13h59

Ce n'était pas une attaque personnelle
Par petite vie, j'entends que ce n'est pas sur la durée d'une vie d'Homme que l'on peut prendre la mesure de l'histoire passée et à venir
Vous en êtes incapable tout comme n'importe qui d'autre
Et donc, votre idée d'un Lyon rayonnant qui pourrait du coup prétendre à une sorte de suprématie par rapport au reste du Rhône et des départements alentours est purement et simplement une insulte à l'histoire
Comme les indépendantistes et séparatistes de tout poil, vous ne voyez que ce qui vous arrange sur une échelle de temps minuscule qui est celle de votre condition
Désolé de vous rappeler que vous n'êtes qu'un petit homme Monsieur Blachier

Je n'ignore pas ma condition de modeste mortel. Mais il ne me parait pas que mon existence soit le sujet central du billet.

Je n'ignore pas que la prospérité des villes et des nations est temporaire. Même si celle de Lyon dure depuis des siècles. Mon billet parle de l'actualité de ces jours.Mais si vous avez envie de vous lancer dans la prospective dans 2 millénaires je vous lirais avec plaisir. Sans, pour ma part, m'en prendre à vous.

Déposé le 28/06/2016 à 13h59  
Par Nostr0m0 Citer

romainblachier a écrit le 28/06/2016 à 10h23

"Mais pour le comprendre Monsieur Blachier il faut voir un peu plus loin que sa seule petite vie
Vous me faites penser à un vieux maître de forge des années 30, replié sur ses acquis qu'il pense éternels
C'est très décevant, vraiment"

dommage de tomber dans l'attaque perso...

Pour en revenir au fond et passer par dessus les attaques, je ne dis pas que la richesse de Lyon est éternelle. Elle dépend de beaucoup de facteur: le travail, l'évolution de l'économie. Par contre Lyon (qui n'était nullement noire de suie il y a 30 ans) ne snobe pas ses voisns. Bien au contraire puisqu'il y a des volontés de coordination à travers le pôle métropolitain et que fiscalement et niveau emplois lyon est contributeur net.

Ce n'était pas une attaque personnelle
Par petite vie, j'entends que ce n'est pas sur la durée d'une vie d'Homme que l'on peut prendre la mesure de l'histoire passée et à venir
Vous en êtes incapable tout comme n'importe qui d'autre
Et donc, votre idée d'un Lyon rayonnant qui pourrait du coup prétendre à une sorte de suprématie par rapport au reste du Rhône et des départements alentours est purement et simplement une insulte à l'histoire
Comme les indépendantistes et séparatistes de tout poil, vous ne voyez que ce qui vous arrange sur une échelle de temps minuscule qui est celle de votre condition
Désolé de vous rappeler que vous n'êtes qu'un petit homme Monsieur Blachier

Déposé le 28/06/2016 à 12h05  
Par Vx Citer

Post monétaire a écrit le 28/06/2016 à 11h07

Si je ne me trompe pas, dans le PIB de Lyon, il y a aussi tout les services publics (dont fonctionnaires) qui sont enlevés des campagnes et si Lyon n'était pas "la cité administrative qu'elle est par la force des choses", ce PIB serait moindre...
.
Comme d'hab, pour être "gros" il faut voler le voisin :o)
.
Vive le système monétaire et ses magouilles de chiffres.

Parce que les organismes étatiques (cotisations, sécu, trésorerie) ne resteraient pas ? Le contre argument est encore plus débile...

Déposé le 28/06/2016 à 11h42  
Par Guignols obs Citer

Intéressant un socialiste qui semble comprendre qu'il faut encourager les riches pour que les pauvres s'en sortent mieux... Il soutient malheureusement un gouvernement qui pense et fait le contraire.

Déposé le 28/06/2016 à 11h40  
Par Pierre Maltese Citer

Lyon est clairement en voie de tiers mondisation et souffre depuis plus de 60 ans d'élus inconséquents qui n'ont pas pris la mesure de l'histoire de cette ville.
De Pradel avec son centre d'échange à Collomb incapable de faire aboutir un projet sans l'espacer dans le temps (3 mandats pour requalifier 2,6km de la rue Garibaldi, on se fout du monde !) en passant par les promesses fumeuses de Noir. (Cité Internationale, TOP)

Il n'y a plus que dans cette ville des projets au rabais (part-dieu, perrache).
Des projets à la petite semaine qu'il faudra casser dans 20/30 ans.
Les travaux de la gare part-dieu n'ont pas commencé qu'on parle déjà d''une gare souterraine horizon 2030/2040!
On n'est plus capable de faire des projets pour les 100 200 ans à venir.

Plus de 10 ans pour construire 2,5km de métro alors que ce prolongement on en parle depuis la fin des années 80 !

Je reviens de Budapest et j'ai honte quand je vois notre réseau de transport soi-disant un des meilleurs d'Europe qui n'est en fait qu'un tout petit réseau.
Rien en Eté au delà d'une heure du matin, des baisses de services inacceptable le dimanche (à Budapest le dimanche est un jour comme un autre !), pas de navettes fluviales gérées par le SYTRAL alors que nous avons 2 fleuves !
D12 à Budapest
https://worldofmelancholly.files.wordpress.com/2014/06/untitled-4.jpg?w=780&h=519

Heureusement qu'il y a encore le privé sinon il ne resterait plus rien à cette ville.
Le comble pour une région qui se targue d'être dans le TOP 8 en Europe d'avoir une capitale si pauvre en infrastructures.

Tout l'argent public part dans le Grand Paris. Que font les élus lyonnais ?
Ils applaudissent !
Pendant ce temps la province crève à petit feu.

On voit des projets de RER un peu partout fleurir en Europe.
Bruxelles et surtout plus proche de Genève !
Qu'en est-il de Lyon où l'on est même pas capable d'achever un projet de tram-train !
Que de projets inachevés !

A se demander d'ailleurs si la véritable capitale de la région n'est pas Genève
On a fait la métropole mais la métropole est un nain politique comparé à d'autres collectivités en europe en premier lieu au canton de génève et ses 8,5 milliards de francs de budget annuel (environ 7 milliards d'euros) pour 3x moins d'habitants (Canton de Genève -> moins de 500 000 habitants).

Monsieur les élus ils seraient temps de vous bouger !
La communication c'est bien encore faut-il que ça ne s'éloigne pas trop du réel.

Post monétaire Déposé le 28/06/2016 à 11h07  
Par Post monétaire Citer

Si je ne me trompe pas, dans le PIB de Lyon, il y a aussi tout les services publics (dont fonctionnaires) qui sont enlevés des campagnes et si Lyon n'était pas "la cité administrative qu'elle est par la force des choses", ce PIB serait moindre...
.
Comme d'hab, pour être "gros" il faut voler le voisin :o)
.
Vive le système monétaire et ses magouilles de chiffres.

Déposé le 28/06/2016 à 10h23  
Par romainblachier Citer

Nostromo a écrit le 28/06/2016 à 09h29

Ce genre de raisonnement me faire rire, jaune...
Il est révélateur d'un tel manque de recul et de vision que je me demande comment il est encore possible en 2016 chez des personnes un minimum éduquées.
Chacun voit en effet sa position dominante de l'instant en oubliant l'histoire qui a précédé.
C'est exactement le cas des Savoie, pays de misère du 19ème, qui se voudraient aujourd'hui indépendantes pourquoi ? Parce que les montagnes, synonymes de pauvreté avant, sont devenues des lieux d'amusement pour bobos à ski ?
Que la neige et les moyens de transports viennent à se raréfier et on verra ce qu'il restera d'Avoriaz et de Megève.
Des moutons et quelques bergers habillés chez Allard ?
Aujourd'hui Lyon fait sa belle et snobe ses pauvres voisines. Mais regardez donc la chute aux enfers des villes dynamiques et industrieuses d'avant ? St Etienne, Moulins, Chalon... Regardez Lyon, noire de suie ne serait ce qu'il y a 30 ans !
Ce raisonnement enfin est un poison lent pour le seul chemin qui ait du bon sens : l'Union des peuples et des régions associée à la solidarité entre zones privilégiées et défavorisées, lesquelles ne manqueront pas de changer de position
Mais pour le comprendre Monsieur Blachier il faut voir un peu plus loin que sa seule petite vie
Vous me faites penser à un vieux maître de forge des années 30, replié sur ses acquis qu'il pense éternels
C'est très décevant, vraiment

"Mais pour le comprendre Monsieur Blachier il faut voir un peu plus loin que sa seule petite vie
Vous me faites penser à un vieux maître de forge des années 30, replié sur ses acquis qu'il pense éternels
C'est très décevant, vraiment"

dommage de tomber dans l'attaque perso...

Pour en revenir au fond et passer par dessus les attaques, je ne dis pas que la richesse de Lyon est éternelle. Elle dépend de beaucoup de facteur: le travail, l'évolution de l'économie. Par contre Lyon (qui n'était nullement noire de suie il y a 30 ans) ne snobe pas ses voisns. Bien au contraire puisqu'il y a des volontés de coordination à travers le pôle métropolitain et que fiscalement et niveau emplois lyon est contributeur net.

Déposé le 28/06/2016 à 10h16  
Par Michel Dompé Citer

Tu as ENCORE oublié de parler de TARARE !
Honte à toi ;-)

Déposé le 28/06/2016 à 09h56  
Par Jeansais Citer

Il y a déjà la "République de la Croix -Rousse" qui est indépendante...et puis il faudrait payer des droits de douane pour boire du beaujolais...!
Alors restons français...

Déposé le 28/06/2016 à 09h29  
Par Nostromo Citer

Ce genre de raisonnement me faire rire, jaune...
Il est révélateur d'un tel manque de recul et de vision que je me demande comment il est encore possible en 2016 chez des personnes un minimum éduquées.
Chacun voit en effet sa position dominante de l'instant en oubliant l'histoire qui a précédé.
C'est exactement le cas des Savoie, pays de misère du 19ème, qui se voudraient aujourd'hui indépendantes pourquoi ? Parce que les montagnes, synonymes de pauvreté avant, sont devenues des lieux d'amusement pour bobos à ski ?
Que la neige et les moyens de transports viennent à se raréfier et on verra ce qu'il restera d'Avoriaz et de Megève.
Des moutons et quelques bergers habillés chez Allard ?
Aujourd'hui Lyon fait sa belle et snobe ses pauvres voisines. Mais regardez donc la chute aux enfers des villes dynamiques et industrieuses d'avant ? St Etienne, Moulins, Chalon... Regardez Lyon, noire de suie ne serait ce qu'il y a 30 ans !
Ce raisonnement enfin est un poison lent pour le seul chemin qui ait du bon sens : l'Union des peuples et des régions associée à la solidarité entre zones privilégiées et défavorisées, lesquelles ne manqueront pas de changer de position
Mais pour le comprendre Monsieur Blachier il faut voir un peu plus loin que sa seule petite vie
Vous me faites penser à un vieux maître de forge des années 30, replié sur ses acquis qu'il pense éternels
C'est très décevant, vraiment

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.