Après l'attentat, le FN du Rhône demande au préfet et au cardinal Barbarin de revoir leurs positions

Après l'attentat, le FN du Rhône demande au préfet et au cardinal Barbarin de revoir leurs positions
Muriel Coativy - LyonMag

"La France, aimez-la, ou quittez-la".

Le titre du communiqué de presse de Muriel Coativy annonce la couleur. La nouvelle secrétaire départementale du Front National demande au préfet du Rhône d'agir après l'attentat dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

"Cessation de la politique d'accueil et d'accompagnement des "migrants" sur le département", "neutralisation immédiate des 250 fichés S et nouveau recensement" et "fermeture des mosquées salafistes et interdiction totale et définitive des prières de rues" sont réclamées à Michel Delpuech. Car selon elle, le Rhône est "une terre de radicalisation musulmane".

Muriel Coativy qui demande enfin au cardinal Barbarin, "au regard de ce terrible drame" de ne plus soutenir la construction de l'Institut français de civilisation musulmane à Lyon.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
chris le 05/08/2016 à 14:31

Pour répondre à Juliette;à ça c'est bien vrai;mais avec ce gouvernement ça n'est pas près d'y arrivée..........!!!!

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 27/07/2016 à 11:49
Damien.. a écrit le 27/07/2016 à 09h29

Il ne faut pas se leurrer, tous les pays à forte concentration musulmane seront les cibles privilégiées des Islamistes car ce sont eux qui basculeront le plus vite et devront adopter de force cette religion.
L'avenir qui se présente n'est pas rose (sans jeu de mot avec la politique actuelle désastreuse).

A terme, tous ces attentats vont faire baisser le nombre de gens qui se tournent vers cette religion c'est sur.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 27/07/2016 à 11:24

Encore un article sur le FN ?
Dites donc, et toutes les autres formations politiques, elles ont autant de place ou pas ?
:o)

Signaler Répondre

avatar
Think le 27/07/2016 à 11:07

Le terrorisme souhaite provoquer ces mêmes réactions du FN. L'angélisme peut faire rager mais il dérange peut être plus Daesh que des solutions irréalistes.

La France est visée car elle est parvenu à faire adhérer une majorité de musulman à son projet de laïcité humaniste, qui à terme entraîne la rationalisation, l'apostasie, le rejet ou l'atténuation de tout ou d'une partie de cette religion par ses propres fidèles.

Dans ce contexte, le salafisme ne peut revendiquer le monopole de l'islam et est largement perdant malgré la charge émotionnelle que suscite chaque attentat. Dans toutes guerre il y'a des dégâts collatéraux qui font mal.

Signaler Répondre

avatar
Damien.. le 27/07/2016 à 09:29

Il ne faut pas se leurrer, tous les pays à forte concentration musulmane seront les cibles privilégiées des Islamistes car ce sont eux qui basculeront le plus vite et devront adopter de force cette religion.
L'avenir qui se présente n'est pas rose (sans jeu de mot avec la politique actuelle désastreuse).

Signaler Répondre

avatar
Aucune chance d'être entendu le 27/07/2016 à 08:37

Aucune chance que cet appel soit entendu...au contraire...
Ce Préfet pour qui un simple tag sur le mur d'enceinte lui fait penser à "la Nuit de Cristal" alors que l'égorgement d'un prêtre dans son Eglise et en aube lui "inspire de l'ignominie"(!) et un Archevêque qui passe son temps à faire l'éloge de la foi et de la ferveur musulmane...tout en boycottant l'ancien Archeveque de Mossoul Mgr Amel NONA ou le Père TOUFIC pour "déclarations non "islamistocorrectes" et qui incite ses ouailles à accueillir les "migrants" (traduire "clandestins")... au contraire ne tarderont pas à s'attaquer au FN et à tous ceux qui osent souligner leurs carences

Signaler Répondre

avatar
Juliette le 26/07/2016 à 22:57

Quand les autorités avoueront que cette guerre est une guerre du monde islamique contre celui qui ne l'est pas, elles auront fait un grand pas.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.