Lycéenne poignardée à Villefranche : l’agresseur avait prémédité son geste dès cet été

Lycéenne poignardée à Villefranche : l’agresseur avait prémédité son geste dès cet été
photo d'illustration - Lyonmag.com

La garde à vue de l’adolescent interpellé lundi pour avoir poignardé sa camarade de classe du lycée Louis Armand de Gleizé a été prolongée de 24h, a fait savoir ce mardi le parquet de Villefranche.

Ce jeune de 15 ans sera déféré mercredi après-midi devant le procureur de la république de Lyon, compétent en matière criminelle, en vue de l’ouverture d’une information judiciaire, précise le parquet dans un communiqué.

Cet élève de première sera poursuivi pour tentative d’assassinat. Ce dernier a reconnu, devant les enquêteurs, avoir prémédité son geste. "Il a indiqué que l'idée de tuer sa camarade de classe, dont il se sentait très proche, avait germé pendant l'été", selon le parquet. Les deux jeunes étaient dans la même classe depuis la seconde et étaient devenus amis. En revanche, les motivations de cette violente agression restent "très difficiles à établir".  

Le jour du drame, l’adolescent avait sur lui un couteau avec une lame de 15 cm, utilisé pour poignarder la victime, ainsi qu’un Opinel et un mousqueton dissimulant deux petites lames.

Quant à la victime, une jeune fille de 15 ans, ses jours sont toujours en danger ce mardi, selon le parquet. Elle a été prise en charge à l’hôpital Edouard Herriot à Lyon.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Petaudier le 14/09/2016 à 16:34
Kestion a écrit le 14/09/2016 à 08h38

peut on avoir votre origine svp ?

Votre question est stigmatisante, amalgamante et nauséabonde.

Signaler Répondre

avatar
Kestion le 14/09/2016 à 08:38
Petaudier a écrit le 13/09/2016 à 20h22

Serait-ce stigmatisant, amalgamant et nauséabond de demander le prénom de ce jeune homme ?

peut on avoir votre origine svp ?

Signaler Répondre

avatar
Dietrich le 14/09/2016 à 08:04
Petaudier a écrit le 13/09/2016 à 20h22

Serait-ce stigmatisant, amalgamant et nauséabond de demander le prénom de ce jeune homme ?

Il doit s'agir d'un crime d'honneur ...

Signaler Répondre

avatar
Petaudier le 13/09/2016 à 20:22

Serait-ce stigmatisant, amalgamant et nauséabond de demander le prénom de ce jeune homme ?

Signaler Répondre

avatar
Seigneur prends pitié! le 13/09/2016 à 18:07
Stefciu a écrit le 13/09/2016 à 17h32

Heureusement que c'était une camarade, sinon on se demande ce qui serait arrivé .
Si on poignarde les amis que va-t-on faire à nos ennemies ?
.Non, ce n'était pas une camarade, à la limite une ancienne camarade mais rien de plus !!!

Cela semble répondre à la définition du crime passionnel :

"Acte violent, fréquemment homicide, commis sous l'effet de la passion (amour déçu, jalousie, colère, etc.), le plus souvent paroxystique, survenant après un facteur déclenchant. En majorité, la victime est le partenaire habituel, mais il peut aussi s'agir d'enfants ou d'autres personnes présentes sur les lieux. La personnalité de l'auteur est souvent pathologique (narcissique, limite, dépendante, psychopathique, notamment). Il y a parfois acharnement sur la victime, selon la violence des sentiments." http://www.psychologies.com/Dico-Psycho/Crime-passionnel

Pauvres parents! ...de la victime et du criminel...ils doivent être dévastés!

On souhaite bien-sûr que la victime en réchappe, que le criminel paie sa dette... et soit soigné...

Signaler Répondre

avatar
le prénomé ? le 13/09/2016 à 17:50

Il n'a pas tenté de l'égorger...un indice? Peut-être pas...

Signaler Répondre

avatar
Stefciu le 13/09/2016 à 17:32

Heureusement que c'était une camarade, sinon on se demande ce qui serait arrivé .
Si on poignarde les amis que va-t-on faire à nos ennemies ?
.Non, ce n'était pas une camarade, à la limite une ancienne camarade mais rien de plus !!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.