Pascal Rossignol : "D’autres possibilités que de toujours créer de nouvelles places de prison"

Pascal Rossignol : "D’autres possibilités que de toujours créer de nouvelles places de prison"
Pascal Rossignol - LyonMag

Pascal Rossignol est l’invité de Ca Jazz à Lyon ce mardi. Le secrétaire général de l’union régionale UFAP-Unsa Justice est revenu sur le plan prison du gouvernement.

Elles sont 33 nouvelles prisons prévues à la construction pour lutter contre la surpopulation carcérale. "Depuis 2009, on devrait avoir ces places de prison pour un encellulement individuel, rappelle Pascal Rossignol. On se méfie un peu, compte-tenue de l’inflation du moment à cause de l’élection présidentielle".

"Le plus gros problème en approche, c’est comment faire pour recruter le personnel. On l’a déjà actuellement, (…) ce n’est pas une profession qui motive beaucoup les jeunes. (…) Il faudra sûrement revaloriser cette profession", prévient Pascal Rossignol.

Deux régions sont prioritaires dans ce plan : PACA et Ile-de-France. "En Auvergne Rhône-Alpes, on était en gros déficit et le dernier plan a créé des établissements pénitentiaires à Roanne, Bourg-en-Bresse et Corbas. Puis il y a eu Valence et Riom. Donc le déficit est limité. Avec la prison annoncée de Villefranche, on devrait pouvoir arriver à éviter la surpopulation carcérale".

Cette dernière est estimée à 110 à 120% à Villefranche et à Corbas par le secrétaire général du syndicat.

D’ailleurs UFAP-Unsa Justice se bat pour "d’autres possibilités que de toujours créer des places : peines alternatives, centres de semi-liberté, bracelets électroniques…".

Ca Jazz à Lyon est à retrouver tous les matins à 8h10 sur Jazz Radio 97.3 et en podcast sur LyonMag.com

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Eugène le 11/10/2016 à 08:36

On peut aussi dépénaliser les vols, violences ou tentatives d'assassinat comme on vient de le voir récemment avec tous ces "sauvageons".

On en prend le chemin....et avec tous ces nouveaux arrivants ça ne va pas s'arranger.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.