Le Sucre évacué : les victimes d'overdose ne sont plus en danger

Le Sucre évacué : les victimes d'overdose ne sont plus en danger
Le Sucre - LyonMag

Sale soirée pour le Sucre et ses clients à la Confluence.

Mise à jour le 13/11 à 10h : Quatre hommes âgés de 30 à 36 ans avaient été pris de malaise samedi matin vers 2 heures. Les forces de l’ordre avaient dû faire fermer l’établissement et le faire évacuer. Le pronostic vital de deux des hommes était alors engagé.

Les quatre victimes ont dit aux policiers de la Sûreté départementale qu’ils avaient mal supporté un mélange de drogues de synthèse, raconte le Progrès. Hier, deux des quatre hommes étaient déjà sortis de l’hôpital tandis que les deux autres restaient en soins mais avec un bilan de santé satisfaisant.

Article initial : La célèbre boîte de nuit lyonnaise a connu l'intervention des secours et des forces de l'ordre avant l'aube samedi matin.

Plusieurs malaises de fêtards avaient été signalés, deux d'entre eux se trouvent aujourd'hui hospitalisés dans un état grave. Selon nos informations, il s'agirait de malaises dus à la consommation de drogues. Sur Twitter, certains évoquent les conséquences d’une mauvaise drogue vendue par un dealer sur place.

La police a décidé d'évacuer les lieux aux alentours de 3h du matin et de demander l'arrêt de la soirée et la fermeture de l'établissement géré par Vincent Carry. Reste à connaître la position de la préfecture du Rhône à présent.

Ce n’est pas la première fois que le Sucre doit faire face à des clients sous l’emprise de stupéfiants. Au printemps 2015, un jeune homme avait chuté du rooftop après avoir été viré par le service de sécurité. Le dossier a été classé sans suite cette année par le procureur de la République, malgré la plainte de la famille de Thibault, aujourd'hui dans un fauteuil.

X

Tags :

sucre

Le Sucre

14 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
lyonnaisocratie et trafics. le 16/11/2016 à 07:43

Le sucre, et d autres, devraient subir des fermetures administratives depuis longtemps. Tout le monde que ces établissements, Sucre en tête, sont des lieux d achats de produits qui peuvent vous emmener en réanimation. Malheureusement quand vous êtes à la tête du business de la nuit , vous avez le pouvoir local dans la poche, qui est du même bord politique que la justice, qui contrôle et muselle la police. Car il faudrait pas trop déranger nos élites et leurs activités lucratives.

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 14/11/2016 à 20:45
A BIENTOT a écrit le 13/11/2016 à 08h17

C'est dommage pour ses jeunes, mais il faudrait qu'ils soient malades pour au moins un mois et même plus, ils ont joués et non pas gagnés, alors maintenant il ne faut pas qu'ils viennent se plaindre.
Pour Carry, lui il s'en fou, il regarde plutôt du coté de tiroir caisse et se remplir les poches.

Des jeuns??? A 30 passé on est encore un "jeune"???
On se moque la, non?
Ils etaient conscient de ce qu ils faisaient!!!

Si ce lieu etait une si grosse plaque tournante de stup'que vous le dites, il y auarit eu beaucoup plus de gens hospitalisés, non?

Enfin, souhaiter la maladie a des gens, c est juste infame! Nous pourrions aussi tous souhaiter que vous vous etoufiez dans votre betise!... Mais ca ne serait pas tres gentil!
La question est plutot de savoir si le dealer a ete arrete, et si il etait connus de la securtie!! ... Sans cela, comment pouvons nous juger la responsabilite d' un tel, iu d un autre!?!?

Signaler Répondre

avatar
sami le 14/11/2016 à 19:54

Stupide et stigmatisant ENVERS UNE FRANGE DE LA POPULATION, VOUS ME FAITES BIEN RIRE LE CANUT........

Je connais ce lieu pour l avoir fréquenté ainsi que d autres boites de nuits qui malheureusement n' ont en aucun cas amélioré et développer mon QI ainsi que développer mes connaissances générales contrairement a vous qui trouver votre bonheur a comtempler des tableaux qui se saoulent ou se droguent tous les week ends

Belle publicité ........ MR LE CANUT

Signaler Répondre

avatar
Un canut le 14/11/2016 à 17:49

Au lendemain de des commémorations des attentats au bataclan, il est attristant de voir autant de commentaires accablant envers un club, qui, au yeux d'une frange de la population lyonnaise, est une lieux de culture, bien plus "qu'une salle de débauche, plaque tournante pour les traffic".

L'ensemble des commentaires sont au mieux stigmatisant et au pire complètement stupide.

On peut très bien aimer sortir, danser et chanter, sans pour autant, se droguer et mener une vie de débauche. Ainsi, ont peut se plaire a écouter du reggae, sans pour autant fumer sans relâche, des sticks de Marie-Jeanne.

Signaler Répondre

avatar
MDr. le 13/11/2016 à 17:33
sami a écrit le 13/11/2016 à 15h59

Bien, avec un nom pareil, LE SUCRE, on n est pas étonné qu'il s est rapidement fait une clientèle de camés!!!!!!!!!!

Heuresement que ce n'était pas LE SEL sinon ils se seraient sûrement changer en statue.

Signaler Répondre

avatar
sami le 13/11/2016 à 15:59

Bien, avec un nom pareil, LE SUCRE, on n est pas étonné qu'il s est rapidement fait une clientèle de camés!!!!!!!!!!

Signaler Répondre

avatar
La Fontaine de Sucre... le 13/11/2016 à 10:01

A Lyon selon qui vous soutenez et vous soutient,
Les jugements de Cour...

Signaler Répondre

avatar
A BIENTOT le 13/11/2016 à 08:17

C'est dommage pour ses jeunes, mais il faudrait qu'ils soient malades pour au moins un mois et même plus, ils ont joués et non pas gagnés, alors maintenant il ne faut pas qu'ils viennent se plaindre.
Pour Carry, lui il s'en fou, il regarde plutôt du coté de tiroir caisse et se remplir les poches.

Signaler Répondre

avatar
triens....t le 12/11/2016 à 21:24
La mafia et la drogue a écrit le 12/11/2016 à 15h15

Il fallait bien que cela arrive..... cette boîte protégée par Gérard Collomb , qui appartient au président de son comité de soutien Vincent Carry a toujours profitée de la bienveillance du commissariat du deuxième et des autorités policière en général
On va voir ce que va décider le préfet Delpuêche et le procureur Cimamonti
Affaire intéressante à suivre!

Vincent Carry????

celui qui dirige aussi les Nuits sonores?

plusieurs morts !

intéressant

la justice lyonnaise va encorda rien ne voir;

Signaler Répondre

avatar
Bien vu le 12/11/2016 à 19:33
sami a écrit le 12/11/2016 à 18h12

De tout temps, les discothèques ont toujours été des lieux.........

de débauches et de plaques tournantes pour le trafic de stups puisque généralement ce petit monde vit au rythme de la drogue qu il se mettent dans les narines, un monde
éphémère dans lequel toutes les couches sociales et différents corps de métiers tels que fonctionnaires , commercants , escrocs , ouvriers etc...... se droguent plus qu ils ne s amusent

Désolant de voir que ces lieux contribuent a l épanouissement de la population et que dire de la justice complice qui ferme les yeux

Entièrement raison. Je pense même ,qu'au sommet de la pyramide de la finance ,de la drogue et de la délinquance ,une grosse partis de nos politiques sont impliqués. Mr berregovoy en a fait les frais à l'epoque,six mois avant à l'assemblée nationale ,ils comptaient dénoncé avec une liste les corrompus.

Signaler Répondre

avatar
sami le 12/11/2016 à 18:12

De tout temps, les discothèques ont toujours été des lieux.........

de débauches et de plaques tournantes pour le trafic de stups puisque généralement ce petit monde vit au rythme de la drogue qu il se mettent dans les narines, un monde
éphémère dans lequel toutes les couches sociales et différents corps de métiers tels que fonctionnaires , commercants , escrocs , ouvriers etc...... se droguent plus qu ils ne s amusent

Désolant de voir que ces lieux contribuent a l épanouissement de la population et que dire de la justice complice qui ferme les yeux

Signaler Répondre

avatar
EVERYBODY KNOWS le 12/11/2016 à 16:30

Everybody knows , Chantait le regretté Léonard Cohen !

Signaler Répondre

avatar
zeus. le 12/11/2016 à 15:30

Bizarre que la police demande la fermeture de l'établissement mais laisse les dealers faire des affaires en toute impunité sur les trottoirs de Villeurbanne Tonkin et Croix Luizet.

Signaler Répondre

avatar
La mafia et la drogue le 12/11/2016 à 15:15

Il fallait bien que cela arrive..... cette boîte protégée par Gérard Collomb , qui appartient au président de son comité de soutien Vincent Carry a toujours profitée de la bienveillance du commissariat du deuxième et des autorités policière en général
On va voir ce que va décider le préfet Delpuêche et le procureur Cimamonti
Affaire intéressante à suivre!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.