Pollution : bientôt une zone interdite aux poids-lourds dans la Métropole de Lyon

Pollution : bientôt une zone interdite aux poids-lourds dans la Métropole de Lyon
Les poids-lourds dans le viseur de la Métropole de Lyon - LyonMag

Lundi après-midi, l'ambiance était électrique au conseil de la Métropole de Lyon.

En plein épisode de pollution, et après les tergiversations de Gérard Collomb face à la circulation alternée et la gratuité (refusée) des TCL, plusieurs élus de l'opposition ont pris la parole.
Comme Nathalie Perrin-Gilbert. La maire GRAM du 1er arrondissement avait écrit au préfet pour évoquer le cas de la raffinerie de Feyzin, dont l'utilisation de la torchère nord suite à un incident technique avait choqué.

Le président Gérard Collomb a indiqué que d'ici la fin de l'année 2017, la Métropole aurait instauré une zone à faible émission pour les véhicules. Dans un périmètre établi, décidé en accord avec les communes du territoire, les poids-lourds auront l'interdiction de circuler. Les voitures très polluantes suivront.


Il faudra surveiller de près le dispositif d'accompagnement autour de cette fameuse zone à faible émission censée lutter contre la pollution au quotidien. Car si les camions la respectent autant que l'interdiction d'emprunter le tunnel de Fourvière...

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
581278823891472828258 le 15/12/2016 à 14:45

525858957878/5/5/58/*956

Signaler Répondre

avatar
El connerie le 14/12/2016 à 21:11

Et aussi une machine à refouler les cons ! Comme cà la ville sera rendu aux zombies.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 14/12/2016 à 15:58
Plume a écrit le 13/12/2016 à 12h35

L'objectif de réduire la pollution est louable. Mais attention : toutes les conditions d'une fausse bonne idée sont réunies :
- une mesure annoncée dans la précipitation, sous la pression de l’opposition
- un bouc émissaire tout désigné (le trafic poids-lourd), alors que les livraisons à Lyon contribuent de manière marginale à la pollution (trafic VL + chauffage au bois = 2/3 des particules émises)
- aucune explication sur la manière de procéder, alors qu'il faudra bien assurer la livraison des commerces de centre-ville...

L'objectif ne devrait pas être de "réduire" la pollution mais de NE PLUS POLLUER.

1 - la pression ne vient pas de l'opposition (y'en a pas à Lyon) mais de l'opinion publique qui tousse et qui voit bien la torchère de Feyzin.

2 - pas besoin de bouc émissaire, tout véhicule à moteur utilisant du pétrole, rejette des matières cancérigènes. Point.
(votre allusion au chauffage au bois polluant serait-il votre nouveau bouc émissaire ? :o) Rappel : ça concerne les vallées de Rhône Alpes où les foyers sont "ouverts" et non "flamme verte" (arf, encore du green washing ?))

3 - assurer la livraison des commerces en ville est toujours un problème. Surtout quand on se retrouve avec plusieurs sociétés de livraisons au lieu d'une seule qui puisse éviter des trajets inutiles. Sans oublier l'interdiction de transport de marchandises dans les transports en commun (qui à des horaires adaptés pourrait être développé. Et avec des transports en commun gratuit, là, on serait vraiment dans une "ville du futur" et intelligente). Mais les transporteurs pollueurs risquent de ne pas être d'accord... allez savoir pourquoi... ? Ha oui c'est vrai, ce progrès est interdit à cause du système du fric, du chiffre d'affaire, des salaires, etc. :o)

Signaler Répondre

avatar
Frédo_ le 14/12/2016 à 11:19
Matysse a écrit le 14/12/2016 à 07h31

Il faudrait déjà redonner des balais et des râteaux aux ouvriers de la voirie, et interdire ces souffleuses à feuilles qui polluent et font un bruit épouvantable.

Oui, et interdire l'utilisation des souffleuses à feuille la nuit...

Signaler Répondre

avatar
Matysse le 14/12/2016 à 07:31

Il faudrait déjà redonner des balais et des râteaux aux ouvriers de la voirie, et interdire ces souffleuses à feuilles qui polluent et font un bruit épouvantable.

Signaler Répondre

avatar
tourne petit moulin le 13/12/2016 à 20:14

Un contrefeux pour éviter des vagues. Surtout pas de vagues, rien, tout est calme, dormez, la ville s'embellie, tout va bien, chuuuuut

Signaler Répondre

avatar
1er arrondissement, zone pilote le 13/12/2016 à 14:04

Je propose le 1er arrondissement comme secteur de test.

Tous les commerces du 1er (ce qu'il en reste...) seront approvisionnés par triporteurs, les déménagements se feront à dos d'âne, le matériel pour les rénovations d'espace vert ou de voirie sera porté par les employés de la mairie (va y avoir des embauches : ça s'appelle la croissance verte !) qui montreront ainsi les vertus de cette noble initiative salvatrice pour la planète !

Signaler Répondre

avatar
Plume le 13/12/2016 à 12:35

L'objectif de réduire la pollution est louable. Mais attention : toutes les conditions d'une fausse bonne idée sont réunies :
- une mesure annoncée dans la précipitation, sous la pression de l’opposition
- un bouc émissaire tout désigné (le trafic poids-lourd), alors que les livraisons à Lyon contribuent de manière marginale à la pollution (trafic VL + chauffage au bois = 2/3 des particules émises)
- aucune explication sur la manière de procéder, alors qu'il faudra bien assurer la livraison des commerces de centre-ville...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.