Rhône : le chauffeur de bus scolaire contrôlé positif au cannabis

Rhône : le chauffeur de bus scolaire contrôlé positif au cannabis
Photo d'illustration - DR

Ce mardi matin, le Sytral et les gendarmes organisaient une opération de contrôle surprise sur les chauffeurs des cars de ramassage scolaire dans le Rhône.

Et l'initiative s'est révélée payante puisqu'un chauffeur contrôlé à Saint-Symphorien-sur-Coise dans le sud-ouest du département avait consommé du cannabis. Après le test salivaire positif, ce trentenaire a refusé de se soumettre à une prise de sang rapporte le Progrès. Elle aurait permis de déterminer de quelle manière il avait consommé la drogue, et à quand elle remontait.

L'homme venait de déposer les 35 élèves au terminus de son parcours. Son permis lui a été immédiatement retiré, et il a fallu que la société sous-traitante des Cars du Rhône convoque un nouveau chauffeur pour ramener le véhicule.

L'enquête se poursuit avant de probablement convoquer le chauffeur devant le parquet. Il encourt une peine de prison, une amende pouvant aller jusqu’à 4500 euros et un retrait de 6 points sur son permis.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mitch76800 le 29/03/2017 à 22:12

a mon permis D et comme des fois je fume a jamais taf comme chauffeur !!!!

Signaler Répondre

avatar
Vécu le 29/03/2017 à 14:42

En plus du salaire minable de la profession on embauche n importe quoi

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 29/03/2017 à 13:28

si il fait parti de la liste régionale des défenseurs syndicaux, sytral ne pourra pas le licencier, comme c'est le cas de cette auxiliaire de puériculture qui bien que condamnée pour maltraitance sur enfant, ne peut être pas être licenciée car considérée comme salariée protégée. Bizarrement Martinez, on l'a pas entendu sur ce sujet bien que cela soit son syndicat qui est concernée..

Signaler Répondre

avatar
normal le 28/03/2017 à 21:29

Un parmi combien de chauffeur de car ???????

Signaler Répondre

avatar
Benoui2 le 28/03/2017 à 16:33

juste une remarque... le dépistage salivaire ne fonctionne pas!
il est sensé réagir positivement quand la personne est sous emprise... tout le monde a accepté le relais de 6 à 10h... cependant... il s avère que dans les faits, le test est positif jusqu'a 3jours... bien plus que la durée de l emprise

que diriez vous si on testait votre état d ébriété en testant votre taux de gamma GT?

(sans compter l utilisation d un acide pour saliver qui a déjà couter la notion de gout et d odeur a bon nombre d automobiliste controlé négatif ou non)

le fait qu il refuse la prise de sang est par contre plus que suspect!

Signaler Répondre

avatar
nonodevil69 le 28/03/2017 à 13:57

Vraisemblablement un licenciement pour faute grave, que ce chauffeur indélicat va s'empresser de contester aux prud'hommes, rencherissant ainsi les charges de l'employeur.

Signaler Répondre

avatar
Jitou69 le 28/03/2017 à 13:45

Et bien sure une interdiction a vie de transporter des enfants ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.