Najat Vallaud-Belkacem : "Si vous pouvez dire un mot gentil sur moi..."

Najat Vallaud-Belkacem : "Si vous pouvez dire un mot gentil sur moi..."
LyonMag

De Villeurbanne il a assurément été beaucoup question dans cette seconde conférence de proximité organisée dans une grande salle du cours Emile Zola par la candidate PS mardi.

Devant le maire Jean-Paul Bret qu’elle a fait applaudir plusieurs fois : "Je peux vous dire que j’en ai vu des élus locaux qui viennent supplier l’Etat pour qu’on n’installe pas un foyer d’accueil des réfugiés dans leur commune. Avec Jean-Paul Bret il n’y a jamais eu ce genre de discours" et Pascale Crozon, député sortante : "Je ferai comme elle en matière de choix d’assistants parlementaires : des villeurbannais qui connaissent les quartiers', la candidate PS n’a cessé de marteler son attachement à la ville de Villeurbanne (même quand elle reconnaissait avec un propriétaire présent et agacé que 700 euros de taxe foncière pour un 44m² ça faisait beaucoup, 'pardon Jean-Paul').

Assise à côté de Didier Vullierme, son suppléant stoïque dans la chaleur intense, elle a répondu pendant plus de deux heures aux questions affutées d’une salle par ailleurs conquise.

Parfois cette salle dialogue d’ailleurs avec elle-même. Un parent d’élève de l’école Jules Ferry dit son angoisse de devoir inscrire ses deux enfants au Collège Jean Jaurès dont on dit tant d’horreurs : "encore cet après-midi un incident très grave s’est déroulé". Dix minutes plus tard un "écologiste de cœur" le rassure "mes trois enfants sont passés par le collège Jean Jaurès qui avait déjà mauvaise réputation. Ils sont allés ensuite au lycée Frédéric Fays, et ils s’en sont sorti dans la vie". Mais Najat Vallaud-Belkacem a aussi une piste de réponse : "Quand j’étais ministre j’ai engagé une réforme à ce sujet : la carte de secteurs multi-collèges. Ce qui voudra dire que les parents dont les enfants quittent le CM2 auront faire des vœux avec 4 ou 5 collèges. Et si l’un des collèges est systématiquement c lassé en dernier par tous les parents alors nous pourrons agir pour aider ce collège".

Car d’éducation il en a été beaucoup question lors de cette seconde conférence de proximité. La candidate le reconnaissait en s’adressant à une jeune prof qui vient d’obtenir son concours : "Tous ceux qui sont enseignants ici savent comment cela marche. Les enseignants les plus inexpérimentés vont dans les endroits où on aurait besoin des plus expérimentés. Et je note que la volonté de Macron inverser cela va tout à fait dans le bon sens. Je soutiendrai cela dans la négociation qui va s’ouvrir avec les syndicats enseignants".

Méfiance envers Macron

Par ailleurs, soutenir les réformes de Macron n’a pas l’air d’être la priorité de Najat Vallaud Belkacem "Je peux comprendre que des mairies aient envie de remettre la question des rythmes scolaires sur la table. Mais alors il faut associer les parents. Et surtout il ne faut pas toucher au fond d’aide au péri-scolaire de 300 millions d’euros que l’Etat verse aux communes. Sinon les communes les moins riches laisseront tomber et sera le retour de la télévision pour occuper les enfants".

La liste des sujets de méfiance que la toute récente ex-ministre nourrit contre le nouveau Président est longue. Sur les impôts : "Je vous invite à être très très vigilant sur la question de la fiscalité, je ne vois pas comment financer les baisses annoncées". Sur les indemnités de licenciement ensuite et l’importance de laisser la possibilité aux juges des prud’hommes de faire varier les indemnités versées en cas de licenciements abusifs en fonction de la situation personnelle de la personne licenciée, alors qu’elle soupçonne Emmanuel Macron de vouloir céder au Medef sur ce point. Sur le travail enfin : "Je ne fais pas insulte au Président car il l’a lui-même dit. Il ne veut pas que soit associés les mots ‘pénibilité’ et ‘travail’ car cela dévalorise le mot travail. Et bien moi je sais ce que c’est que la pénibilité d’un travail".

Donnant donnant

L’heure tourne, il faut conclure, "que peut-on faire pour vous aider ?", demande un militant conquis et flatteur. La candidate - dont le leadership dans la course à la députation est devenu très incertain après la publication d’un sondage du JDD la classant deuxième -  a plein d’idées à ce sujet "j’ai besoin de compter sur vous cette fois, vous pourrez compter sur moi ensuite (…) des réformes comme le pôle stage que j’ai mis en place dans les académies pour aider les enfants qui n’ont pas de réseau pour trouver un stage, personne n’en parle. Vous pourriez le faire ?".

Et pour ce qui est de cette élection ? "Si vous voulez nous inviter à une réunion d’appartement - on en a bien fait une trentaine avec Didier déjà - on sera là. Et chaque fois que vous êtes en groupe, au travail, en famille, parlez de cette élection, de l’importance de participer. Si les gens ne se mobilisent pas, l’abstention peut dépasser 50% comme en 2012. Quelle légitimité avoir après ? Et si par ailleurs vous pouvez dire un mot gentil sur moi, c’est aussi bien", conclue-t-elle dans un éclat de rire. La réunion est terminée mais la candidate n’en a pas fini avec les dizaines de fans qui veulent des selfies ou un mot personnel.

@lemediapol

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
A dégager le 04/06/2017 à 15:51
Non? a écrit le 31/05/2017 à 12h55

Si la politique est une planque bien rémunéré je suppose donc que vous poussez vos enfants à y faire carrière.

Surtout pas, il y a bien trop de hyènes dans ce milieu et d'hypocrisie. Ayant été élevé dans la valeur du travail et de l'honnêteté, ce sont celles que j'ai transmises à mes enfants (sans doute un peu naïf direz-vous). Donc jamais je ne leur conseillerai de choisir une voie qui normalement ne devrait pas être un métier, celle de politicien que j'abhorre. Mais je respecte les personnes qui s'investissent en politique pour défendre des convictions et représenter leur concitoyens. Ils ne sont pas nombreux, mais il y en a quelques uns. Ceux-ci sont dignes d'être soutenus et élus.
Il faut seulement qu'on trouve ces personnes.

Signaler Répondre

avatar
Merci Najat pour les ABCD de l'Egalité! le 01/06/2017 à 10:19

Elle devrait être élue haut la main! Elle a tant fait pour les Villeurbannais!

N'est-ce pas à Villeurbanne qu'avaient été lancé l'expérimentation de ses fameux ABCD de l'Egalité?

N'a-t-elle pas fait en sorte que l'illustre Vincent PEILLON se déplace avec elle?

Les parents conquis devraient se précipiter pour voter pour elle!

http://www.najat-vallaud-belkacem.com/2014/01/14/lancement-des-abcd-de-legalite-a-villeurbanne/

(HAMON les avait enterré...sans doute pourquoi ils étaient soutenu par les islamistes Frères Musulmans...)

Signaler Répondre

avatar
Jean le 31/05/2017 à 21:34

Vous pensez qu'en politique on travaille pas? Surtout najat si j'avais sa force de travail je serai millionnaire

Signaler Répondre

avatar
dehors le 31/05/2017 à 18:49

Dehors Nadjet y'en a assez!!!!!

Signaler Répondre

avatar
Philo le 31/05/2017 à 17:57

Bla bla bla comment croire à ces socialiste Mme Belkacem a approuvé les lois macron et El khomri pour le plafonnement des indeminités de licenciement aujourd 'hui comme macron ne l'a soutient pas elle évoque ce désaccord si elle était sincère on l'aura entendu sur ce sujet aux cotés des frondeurs.
De plus Bret le Maire de Villeurbanne a licencier 40 personnes lors de la fusion avec l'OPAC. J'étais socialiste mais je ne le suis plus à causes de leur turpitudes mensonges ils sont prêt à nous faire croire la lune du moment qu'ils ont le poste 12000 Euros/mois Dégagez les tous

Signaler Répondre

avatar
sakura le 31/05/2017 à 17:37

qui peut croire qu'en tant que députée, elle pourra faire plus de chose que lorsqu'elle était ministre..

Signaler Répondre

avatar
bibiloulou le 31/05/2017 à 17:34

a quoi tu sert

Signaler Répondre

avatar
Hamou Reu le 31/05/2017 à 12:55

Najat Vallaud-Belkacem : "Si vous pouvez dire un mot gentil sur moi..."
Jolie

Signaler Répondre

avatar
Non? le 31/05/2017 à 12:55
A dégager a écrit le 31/05/2017 à 12h00

NVB dit savoir ce que c'est que la pénibilité dans le travail...en étant entretenu depuis plus de 15 ans par les indemnités payées par le contribuable et en n'ayant jamais travaillée (un éphèmere emploi fictif de chargée de mission avant de se lancer dans la profession de politicienne), voilà qui nous rassure!

Quant à sa soi-disant réalisation d'un pôle stage en académies, il est inconnu auprès des établissements qui nous sollicitent nous parents pour mettre nos réseaux professionnels au service de jeunes sans stage. C'est ce que j'ai fais à plusieurs reprises pour trouver une entreprise pour un jeune se retrouvant sans aucune aide même de son établissement.

Il est bon que NVB découvre maintenant le monde du travail et les difficultés auxquelles sont confrontés ses concitoyens qu'elle a toujours considérés avec beaucoup de mépris et d'arrogance.

Elle n'a rien apporté en 15 ans, elle n'en fera pas plus pendant 6 ans si nous avions la bêtise de voter pour elle.

Si la politique est une planque bien rémunéré je suppose donc que vous poussez vos enfants à y faire carrière.

Signaler Répondre

avatar
iphones obs le 31/05/2017 à 12:38

Venus pour des selfies... ça ce sont des convictions !

Signaler Répondre

avatar
A dégager le 31/05/2017 à 12:00

NVB dit savoir ce que c'est que la pénibilité dans le travail...en étant entretenu depuis plus de 15 ans par les indemnités payées par le contribuable et en n'ayant jamais travaillée (un éphèmere emploi fictif de chargée de mission avant de se lancer dans la profession de politicienne), voilà qui nous rassure!

Quant à sa soi-disant réalisation d'un pôle stage en académies, il est inconnu auprès des établissements qui nous sollicitent nous parents pour mettre nos réseaux professionnels au service de jeunes sans stage. C'est ce que j'ai fais à plusieurs reprises pour trouver une entreprise pour un jeune se retrouvant sans aucune aide même de son établissement.

Il est bon que NVB découvre maintenant le monde du travail et les difficultés auxquelles sont confrontés ses concitoyens qu'elle a toujours considérés avec beaucoup de mépris et d'arrogance.

Elle n'a rien apporté en 15 ans, elle n'en fera pas plus pendant 6 ans si nous avions la bêtise de voter pour elle.

Signaler Répondre

avatar
ANPE le 31/05/2017 à 10:37

le pole emploi de Villeurbanne a déménagé il y a peu
il faudra penser a s inscrire rapidement madame!
la sou-soupe a nos frais c est terminé!

Signaler Répondre

avatar
Nicolas le 31/05/2017 à 10:03

Dehors. Najat !!! Ça suffit

Signaler Répondre

avatar
Bee Nat. le 31/05/2017 à 08:57

Les bi-nationaux ne devraient pas avoir le droit de postuler en politique.

Signaler Répondre

avatar
Votez Utile, Votez Bonnel le 31/05/2017 à 08:41

Mensonges et manipulations sont les mamelles de Najat Belkacem pour cacher son autoritarisme.

Signaler Répondre

avatar
PerouAtLC le 31/05/2017 à 08:01

Décidément le ridicule ne tue pas !

Signaler Répondre

avatar
MC le 31/05/2017 à 07:49

Bla-bla-bla votons contre cette personne elle a assez fait de conneries a l éducation nationale Qu elle se trouve un travail dans la vraie vie

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.