Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Municipales : les grands chantiers de Collomb

Gérard Collomb

Le maire de Lyon a révélé ce matin le programme de sa liste d’union de la gauche pour les élections municipales. Un document de 230 pages organisé en trois grandes thématiques : urbanisme, économie et développement durable.

Gérard Collomb a présenté ce matin à L’Ouest, la brasserie de Paul Bocuse, le programme qu’il veut appliquer s’il est réélu maire en mars prochain. Entouré de ses 9 têtes de listes, le maire de Lyon a insisté sur le sérieux de ses propositions. "Il y a une part de rêve mais ce ne sont pas de rêveries. Nous avons voulu donner de la profondeur à notre projet plutôt que de multiplier les effets d'annonces et les promesses creuses." Gérard Collomb a même présenté un véritable plan de mandat argumenté et détaillé qui concerne à la fois Lyon et la Communauté urbaine dont il briguera à nouveau la présidence. Et il n'avait pas choisi cette brasserie située sur les berges de Saône par hasard car leur réaménagement est un de ses projets phares. Il envisage de reporter la circulation des quais vers la ligne de chemin de fer pour libérer une voie pour les déplacements doux type vélo'v et la desserte des riverains.
Le maire de Lyon compte en effet bien profiter du succès des berges du Rhône pour faire la différence avec son adversaire Dominique Perben qui avait critiqué ce projet en estimant que c’était une “catastrophe pour Lyon”. L’équipe de Gérard Collomb ayant décidé de permettre aux Lyonnais de redécouvrir leurs fleuves après plusieurs décennies où les berges étaient devenues de simples parkings. Autre projet écolo de Gérard Collomb : une boucle verte reliant le parc de la Tête d’Or au nouveau parc Sergent-Blandan avant de rejoindre les berges du Rhône par la rue de l’Université. Ce qui passe par la restructuration complète de l’avenue Garibaldi (photo ci-dessous) avec la suppression des trémies et des passerelles afin de tout ramener au niveau du sol en créant un mail planté permettant aux vélos et aux piétons de circuler en sécurité. Une allée permettra aussi de rejoindre la caserne Sergent-Blandan devenu un parc urbain avec un certain nombre d’aménagements sportifs. Mais Collomb veut aussi créer trois nouveaux parcs : deux dans le 9e arrondissement, à la Duchère avec l'aménagement du vallon qui descend jusqu'à Vaise et d'une reserve de biodiversité aux Créssonières, mais aussi à la Garde dans le 5e.

“Une jungle asiatique”
Car un des thèmes forts de la campagne de Gérard Collomb , c’est “Lyon ville oxygène” pour insister sur sa volonté de privilégier les modes de déplacements doux comme il l’a déjà fait avec les vélo’v. Collomb veut relier les différents parcs urbains des hauteurs, côté Fourvière comme côté Caluire par un chemin des crêtes. Et après la plaine africaine ouverte au parc de la Tête d’Or, il propose la création d’une jungle asiatique sur le même principe.
D’ailleurs, côté économie, Gérard Collomb parie aussi sur l’écologie avec le développement des nouvelles industries autour de l’environnement, les “cleantech”, mais aussi la robotique et le numérique.
Mais Collomb veut aussi accélérer le développement urbain de Lyon en autorisant la construction de deux nouvelles tours à la Part-Dieu, ce qui fera un total de quatre avec les deux qui sont déjà en chantier. Elles n’échapperont pas à sa volonté de promouvoir les énergies propres puisqu’elles seront équipées d’espèces d’éoliennes horizontales permettant de produire une partie de leur électricité. D'ailleurs, Gérard Collomb avait invité à la présentation de son programme Bruno Lebuhotel, lui-même candidat dans le 1er arrondissement et va lancer la construction d'un bâtiment d'entreprise exemplaire au Carré de Soie puisqu'il sera autosuffisant en énergie.

Le maire de Lyon compte bien sûr poursuivre la rénovation de certains quartiers déjà largement entamés comme le 9e arrondissement, en particulier la Duchère, ou du 8e arrondissement avec la création d’une nouvelle porte d’entrée qui va au niveau de Mermoz-Pinel. Sans oublier bien sûr le grand projet du confluent.

“Un plan piscine”
Pour la garde des enfants, le maire de Lyon a répliqué à son challenger Perben en promettant d’ici 2014 une solution publique de garde pour 90% des Lyonnais. Tout en affichant sa volonté d’investir 150 millions d’euros dans la construction ou la rénovation des écoles. En effet, Lyon connaît un véritable boom démographique qui n’a pas été anticipé par les municipalités précédentes puisque sous Barre, le montant d’investissement sur ce thème était de 50 millions d’euros. Alors que la population de Lyon a augmenté de 20 000 habitants en 5 ans pour atteindre les 460 000 et qu’elle pourrait approcher les 500 000 d’ici la fin du prochain mandat. Comme le laisse envisager le rythme de construction actuel d’environ 7 500 logements par an.
Et Collomb qui défend la construction de grands équipements sportifs d’agglomération comme le futur stade de l’OL à Décines, propose aussi un plan piscine avec le réaménagement de celle du Rhône avec un bassin chauffé et une patinoire l’hiver, la construction de deux nouveaux gymnases, l’équipement de tous les terrains de foot en synthétique ou encore l’ouverture de quatre salles spécialisées dans les nouveaux arts martiaux. Mais il veut aussi faciliter la pratique des sports individuels comme le jogging en mettant en place un système de capteurs sur les berges du Rhône permettant aux joggeurs porteurs d’un badge spécifique de se chronométrer.

“Une agglomération multipolaire”
Au final, le maire de Lyon défend le développement de l’agglomération lyonnaise en cassant le schéma traditionnel opposant le centre et la périphérie pour laisser place à une organisation “multipolaire”. Pour lui, la deuxième couronne de l'est lyonnais est même "la chance de l'agglomération" compte-tenu de ses grands espaces encore aménageable. Collomb a aussi un programme axé sur le social avec notamment la rénovation de toutes les résidences de personnes âgés et la construction de quatre nouvelles structures pour personnes dépendantes. Ou encore la mise en place d’un réseau d’assistantes maternelles spécialisées dans la garde d’enfants handicapés. Son équipe a identifié 355 lieux publics dont il s’engage à rendre l’accès possible pour les handicapés.
Enfin, Collomb a annoncé la création de trois nouveaux événements autour des fleuves, du roman et du cinéma.
Côté démocratie locale, Collomb propose également deux idées novatrices : la création d’un conseil municipal virtuel où lui et un de ses adjoints choisi en fonction de la thématique répondront en direct aux questions des internautes. Alors que les conseils de quartier se verront allouer un budget dont ils décideront librement l’affection alors qu’ils ont aujourd’hui un simple rôle consultatif.



Tags : collomb |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.