Condamné pour avoir, entre autres, frappé sa mère

Condamné pour avoir, entre autres, frappé sa mère
Photo d'illustration - DR Pixabay

L’homme est déjà connu des services de police pour des faits de violences aggravées

Il a honte, mais il ne s’excuse pas. Un homme de 23 ans a été condamné, ce vendredi, par le tribunal correctionnel de Villefranche-sur-Saône, à 17 mois de prison, dont 7 ferme, pour deux affaires de violences aggravées. il est accusé de coups sur sa mère ainsi que sur un homme qui l’aurait hébergé.

Concernant le différend familial, les faits remontent au 17 mai dernier. Deux voisins de l’immeuble de Belleville, où vivent la mère et son fils, contactent les forces de l’ordre car ils entendent des cris de détresse. La police se rend donc sur place, et découvre la femme fragilisée, portant sur elle des traces de coups, des contusions et des hématomes. Son fils était alors à la recherche d’un document médical, et aurait rejeté la faute sur sa mère. Une mère déjà victimes de coups par le passé, de la part de son ancien compagnon. À noter que du cannabis a également été retrouvé au domicile.

Depuis ce jour-là, mère et fils ne se sont plus revu jusqu’au jugement. Ce dernier était détenu en attendant son passage au tribunal. La mère souhaite voir son fils suivre un traitement psychiatrique et ne souhaite plus le voir s’approcher d’elle. Lui refuse de s’excuser même s’il indique avoir honte. « Je sais bien que ça ne se fait pas de frapper sa mère », rapporte le Progrès.

L’homme a été condamné dans cette affaire à dix mois de prison avec sursis, ainsi que d’une mise à l’épreuve de deux ans. Il a pour interdiction de se rendre au domicile de sa mère sur cette même durée. Enfin, il devra également suivre un traitement médical et trouver du travail.

X
1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
ah bon le 16/10/2017 à 09:22

' Enfin, il devra également suivre un traitement médical et trouver du travail.'
bizarre comme sentence !
ou alors trouver du travail serait devenu tellement difficile.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.