Déclarations d'intérêts des députés du Rhône : ce qu'on peut en retenir

Déclarations d'intérêts des députés du Rhône : ce qu'on peut en retenir
Bruno Bonnell - LyonMag

Les députés ont été obligés de se plier à ce jeu qu'ils détestent tant. Ce jeudi, la Haute autorité pour la transparence de la vie publique a publié leurs déclarations d'intérêts et d'activités.

Si 13 parlementaires ont omis de le faire, les 14 députés du Rhône ont tous rempli leur déclaration, certains avec davantage d'entrain que les autres.

Pas de grande surprise, on apprend globalement que la majorité gagne relativement bien leur vie. Allant jusqu'à engranger des fortunes comme Yves Blein (LREM, 14e circonscription) qui a touché 141 087 euros brut en 2012 grâce à son poste de directeur général de la fondation Léo Lagrange. Ce qui lui permet, entre autres, d'avoir un PEA et des comptes titres à près de 650 000 euros à la Société Générale.

Cyrille Isaac-Sibille est également apprécié de son banquier. Le député MoDem de la 12e circonscription a touché 101 000 euros net en 2015 et en 2016 pour son activité d'ORL. Il détient également des dizaines voire des centaines de parts dans 34 sociétés.

Quant à Bruno Bonnell (LREM, 6e circo), il a également perçu de multiples rémunérations confortables grâce à ses nombreux postes d'administrateur (ANF, APRIL, Pathé, Danone...).

Le travail de la HATVP permet également de se rendre compte qu'Anne Brugnera (LREM, 4e circo) est une championne du cumul de mandats et de postes. La députée, qui avait également le temps de travailler comme chargée de mission pour l'ASP et toucher jusqu'à 40 363 euros net en 2015, a eu jusqu'à 25 participations à des organes dirigeants. Et elle a décidé d'en conserver 17 malgré son nouveau poste à l'Assemblée nationale.

Enfin, Thomas Rudigoz a pointé au chômage durant six mois en 2012. Une époque où il était conseiller municipal et conseiller général. De Pôle Emploi, il n'avait alors perçu que 4601 euros nets.

Les déclarations de patrimoine devraient suivre très prochainement, mais uniquement pour une consultation en préfecture, sans possibilité de communiquer à ce propos.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Colon le 22/10/2017 à 12:13

On attend des explications de Madame Brugnera et Corazol ,
les bébés Collomb font mieux que le chef de la Mafia ?

On avait les Deschamps-et sa femme députée européenne , principal de collège absente tout le temps

Avant on avait eu les Frindenberg , devenu inspecteur d'académie sans département , député et autres missions .
Sa femme , prof de Maths et parlementaires européens .

On a aussi Sturla recasé responsable dU parc de Méribel , Jonage et sa femme Parlementaire Européenne actuellement , mais les LRM dépassent vraiment leur maitre Gégé et Madame .

Signaler Répondre

avatar
Nostradamus le 22/10/2017 à 11:41
post politique a écrit le 21/10/2017 à 12h11

On sait que les Français ont une perception particulière de la richesse.Cette thématique est même quelque peu schizophrénique.Être riche est souvent mal perçu mais au final, beaucoup pensent que le devenir est une bonne chose.Avoir de l'argent, c'est mal, surtout lorsque les autres le possèdent.L'éducation religieuse et l'empreinte laissé par le marxisme ont quelque peu diabolisé l'argent et par la même la réussite et le mérite. Cela fait partie des paradoxes de notre Nation.

Cette situation et ce constat ont des conséquences et des répercussions sur les outils et les remèdes envisagés par les décideurs politiques qui présentent trop souvent des solutions tranchées, radicales et idéologiques entre l'égalitarisme et le mérite.
Les jeunes générations, plus facilement imprégnées d'autres cultures,ont d'ailleurs une attitude plus décomplexée et moins frileuse face à l'argent.C'est peut-être elles - sous condition de ne pas abonder aussi dans le ringardisme - qui sont sur la bonne trajectoire;

comme d'habitude, commentaire a coté de la plaque, peut etre meme volontairement pour tromper les gens !


Les français n'ont pas de problème avec l'argent ou les riches, ils ne sont pas d'accord avec les inégalités et l'accumulation de richesse par l'exploitation des plus pauvres et de l'effet de levier.

Si la société s'efforçait de réguler la rémunération du travail, en assurant une rémunération en fonction de l'effort réellement fournit et pas en fonction de l'utilisation du levier (qui permet de s'enrichir en faisant TRAVAILLER LES AUTRES), tout irait pour le mieux.

Je sais que c'est un peu théorique et contraire à la doctrine Hollywoodienne mais si les gens faisaient un effort pour cerner la réalité, le monde tournerait rond.

Galilée n'a pas révolutionné la science en écoutant les discours à l'eau de rose de Macron mais en faisant des expériences de pensée. Vous devez faire pareil.

A bon entendeur.

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 22/10/2017 à 11:12
Nostradamus a écrit le 21/10/2017 à 22h26

comme d'habitude, commentaire a coté de la plaque, peut etre meme volontairement pour tromper les gens !


Les français n'ont pas de problème avec l'argent ou les riches, ils ne sont pas d'accord avec les inégalités et l'accumulation de richesse par l'exploitation des plus pauvres et de l'effet de levier.

Si la société s'efforçait de réguler la rémunération du travail, en assurant une rémunération en fonction de l'effort réellement fournit et pas en fonction de l'utilisation du levier, tout irait pour le mieux.

Je sais que c'est un peu théorique et contraire à la doctrine Hollywoodienne mais si les gens faisaient un effort pour cerner la réalité, le monde tournerait rond.

Galilée n'a pas révolutionné la science en écoutant les discours à l'eau de rose de Macron mais en faisant des expériences de pensée. Vous devez faire pareil.

A bon entendeur.

"..............Si la société s'efforçait de réguler la rémunération du travail, en assurant une rémunération en fonction de l'effort réellement fournit et pas en fonction de l'utilisation du levier, tout irait pour le mieux......................."


Hélas, dans un système monétaire où forcément, tout est monnaie, tout peut se transformer en commerce, vous ne pourrez jamais "réguler" les rémunérations (sauf par la dictature, comme avec Hitler ou les régimes communistes).

Et évidemment, réguler les rémunérations ne changera rien au fait qu'il faille "continuer de détruire la nature" pour faire de l'activité et du bénéfice, ni que la robotique et l'informatique tue plus d'emploi qu'il n'en fournit, etc...

:o)

Signaler Répondre

avatar
Nostradamus le 21/10/2017 à 22:26
post politique a écrit le 21/10/2017 à 12h11

On sait que les Français ont une perception particulière de la richesse.Cette thématique est même quelque peu schizophrénique.Être riche est souvent mal perçu mais au final, beaucoup pensent que le devenir est une bonne chose.Avoir de l'argent, c'est mal, surtout lorsque les autres le possèdent.L'éducation religieuse et l'empreinte laissé par le marxisme ont quelque peu diabolisé l'argent et par la même la réussite et le mérite. Cela fait partie des paradoxes de notre Nation.

Cette situation et ce constat ont des conséquences et des répercussions sur les outils et les remèdes envisagés par les décideurs politiques qui présentent trop souvent des solutions tranchées, radicales et idéologiques entre l'égalitarisme et le mérite.
Les jeunes générations, plus facilement imprégnées d'autres cultures,ont d'ailleurs une attitude plus décomplexée et moins frileuse face à l'argent.C'est peut-être elles - sous condition de ne pas abonder aussi dans le ringardisme - qui sont sur la bonne trajectoire;

comme d'habitude, commentaire a coté de la plaque, peut etre meme volontairement pour tromper les gens !


Les français n'ont pas de problème avec l'argent ou les riches, ils ne sont pas d'accord avec les inégalités et l'accumulation de richesse par l'exploitation des plus pauvres et de l'effet de levier.

Si la société s'efforçait de réguler la rémunération du travail, en assurant une rémunération en fonction de l'effort réellement fournit et pas en fonction de l'utilisation du levier, tout irait pour le mieux.

Je sais que c'est un peu théorique et contraire à la doctrine Hollywoodienne mais si les gens faisaient un effort pour cerner la réalité, le monde tournerait rond.

Galilée n'a pas révolutionné la science en écoutant les discours à l'eau de rose de Macron mais en faisant des expériences de pensée. Vous devez faire pareil.

A bon entendeur.

Signaler Répondre

avatar
Tient tient ? le 21/10/2017 à 15:14
post politique a écrit le 21/10/2017 à 12h11

On sait que les Français ont une perception particulière de la richesse.Cette thématique est même quelque peu schizophrénique.Être riche est souvent mal perçu mais au final, beaucoup pensent que le devenir est une bonne chose.Avoir de l'argent, c'est mal, surtout lorsque les autres le possèdent.L'éducation religieuse et l'empreinte laissé par le marxisme ont quelque peu diabolisé l'argent et par la même la réussite et le mérite. Cela fait partie des paradoxes de notre Nation.

Cette situation et ce constat ont des conséquences et des répercussions sur les outils et les remèdes envisagés par les décideurs politiques qui présentent trop souvent des solutions tranchées, radicales et idéologiques entre l'égalitarisme et le mérite.
Les jeunes générations, plus facilement imprégnées d'autres cultures,ont d'ailleurs une attitude plus décomplexée et moins frileuse face à l'argent.C'est peut-être elles - sous condition de ne pas abonder aussi dans le ringardisme - qui sont sur la bonne trajectoire;

Les français savent que pour réussir il faut magouiller, être déjà né riche, avoir des réseaux, et que le mérite n'a rien à voir avec tout ça.

Oui, certains créatifs méritent de gagner beaucoup d'argent. Mais c'est la seule exception. C'est pour ça que le système continue à faire rêver de gloire.
"travailler plus pour gagner plus" n'est que le résultat d'une maladie mentale, car dans la réalité, on s'enrichit en faisant travailler les autres.

Les jeunes générations décomplexées par rapport à l'argent ?
Une partie peut être, mais l'autre en a ras-le-bol de ce poids au dessus de la tête en permanence. Et ils vomissent ce système.

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 21/10/2017 à 14:31

Pas de grande surprise à la lecture de ce catalogue sur la fortune des élus, on savait que le personnel politique est de plus en plus recruté dans la partie la plus argentée de la société. On attend vainement un bouleversement sociologique de l'Assemblée Nationale à chaque élection. Pas de SDF et de titulaire du RSA. Peu d'hommes neufs, un milieu homogène qui se renouvelle par lui-même. Pour le citoyen lambda, cet amour excessif de l'argent chez les politiques devrait être un signal d'alarme. Il ne faut pas suivre des gens qui n'aiment qu'eux-mêmes et l'argent.

Signaler Répondre

avatar
post politique le 21/10/2017 à 12:11

On sait que les Français ont une perception particulière de la richesse.Cette thématique est même quelque peu schizophrénique.Être riche est souvent mal perçu mais au final, beaucoup pensent que le devenir est une bonne chose.Avoir de l'argent, c'est mal, surtout lorsque les autres le possèdent.L'éducation religieuse et l'empreinte laissé par le marxisme ont quelque peu diabolisé l'argent et par la même la réussite et le mérite. Cela fait partie des paradoxes de notre Nation.

Cette situation et ce constat ont des conséquences et des répercussions sur les outils et les remèdes envisagés par les décideurs politiques qui présentent trop souvent des solutions tranchées, radicales et idéologiques entre l'égalitarisme et le mérite.
Les jeunes générations, plus facilement imprégnées d'autres cultures,ont d'ailleurs une attitude plus décomplexée et moins frileuse face à l'argent.C'est peut-être elles - sous condition de ne pas abonder aussi dans le ringardisme - qui sont sur la bonne trajectoire;

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 20/10/2017 à 11:13

Alors ? On se tape encore dessus à cause du fric ?
:D

Quel bel avenir... mais ne soyons pas catastrophistes hein ? :D

Signaler Répondre

avatar
Macron ne fera rien le 20/10/2017 à 11:08
cestlesnerfs a écrit le 20/10/2017 à 08h54

la société civil selon Lrem....tout est dit...et rien ne sera fait...comme d'habitude!!!

François Ruffin avait déposé et défendu brillamment un amendement à l'assemblée nationale sur la manque de parité parmi les députés :
a savoir il y a ZERO ouvrier à l'assemblée nationale !


Le parti de Macron a rejeté son amendement, vous avez compris maintenant ?

Vive Ruffin !

Signaler Répondre

avatar
y a pas plus vrai le 20/10/2017 à 09:24

tout ce qui est décrit ci-dessus peut logiquement se qualifier d'EMPLOIS FICTIFS puisque payés sans en assurer l'emploi qui va avec, mais sans doute - si on considère qu'être député occupe un temps plein (pour 15.000 euros mensuels quand même)

J'ai tout faux ? ou bien alors les autres mandats sont des rentes de situation et dans ce cas entrent entièrement dans ce qui est appelé IMPOT SUR LA FORTUNE

Signaler Répondre

avatar
cestlesnerfs le 20/10/2017 à 08:54

la société civil selon Lrem....tout est dit...et rien ne sera fait...comme d'habitude!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.