Stéphane Bouillon, nouveau préfet du Rhône, "arrive déterminé mais avec humilité"

Stéphane Bouillon, nouveau préfet du Rhône, "arrive déterminé mais avec humilité"
Le préfet Stéphane Bouillon sous les ors de la préfecture - LyonMag

Ce mardi, le nouveau préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Stéphane Bouillon, tenait sa première conférence de presse. Le remplaçant de Henri-Michel Comet, récemment évincé, a tenu un discours ferme sur la question de la sécurité.

"Conformément à l'instruction du ministre de l'Intérieur, je suis ici pour remettre à plat le dispositif d'éloignement". C'est ce qu'a promis Stéphane Bouillon, nouveau préfet de la région, lors de sa première prise de parole officielle ce mardi. Ce qu'il fallait ici comprendre, c'est que les leçons ont été tirées de ce couac administratif, qui avait permis la libération de l'auteur de l'attaque de la gare Saint-Charles à Marseille.

Le préfet a notamment détaillé que la longueur des permanences seront étendues et que "la sécurité des décisions juridiques qui sont prises seront renforcées, les relations avec la police aux frontières seront améliorées ainsi que la communication au sein de la hiérarchie de la préfecture".

Le Centre de rétention administrative de Lyon (CRA) avait également été incriminé lors de la libération du terroriste. Le CRA est en effet souvent pointé du doigt pour sa vétusté ou sa surpopulation. Et bien là, Stéphane Bouillon a sorti de sa botte une extension. Le projet serait d'ores et déjà à l'étude, à proximité de l'actuel site de l'aéroport de Saint-Exupéry. Et conformément à une demande de Gérard Collomb, les travaux devraient être accélérés pour permettre la rénovation du site et offrir un nombre de places accru. Pas de date en revanche, le préfet ayant reconnu qu'il n'avait pas encore de calendrier pour ce chantier.

Social et économie également au programme

Sur d'autres terrains, Stéphane Bouillon a pu en dire plus sur ses principaux axes de travail. Si la sécurité a forcément occupé une grande partie de son allocution, actualité oblige, le développement économique n'a pas été négligé. "Je souhaite un développement des territoires en s'appuyant sur la métropole du Grand Lyon, qui fonctionne bien", a expliqué le Cambrésien. Sans trop entrer dans les détails, ce qui a quelque peu manqué dans plusieurs explications du préfet, ce dernier a annoncé vouloir s'attaquer à la désertification rurale.

Les transports, avec notamment l'épineuse question de l'autoroute A45, fera aussi partie des priorités du nouveau préfet de région. Même si son statut de haut-fonctionnaire l'a empêché d'en dire davantage sur ses motivations. En revanche, Stéphane Bouillon a assuré que "le dossier de l'A45 va être pris en charge par la commission de mobilité qui va se pencher dessus dans les prochains mois", laissant donc présager que la question n'est toujours pas tranchée, ni dans un sens ni dans l'autre.

Enfin, le préfet est revenu sur la situation des enfants dormant à la rue, dont le cas symptomatique à l'école Lucie-Aubrac, dans le deuxième arrondissement de Lyon, a beaucoup fait parler ces derniers jours. Sur ce dossier, il a assuré que tout serait fait pour que ces enfants demeurent pris en charge. "Nous prendrons, avec la direction de la cohésion sociale, le relais de la Ville et de la Métropole pour prendre en charge ces enfants et leur famille", a détaillé Stéphane Bouillon. Et d'ajouter "nous regarderons évidemment aussi, au titre de la législation sur le séjour, leur situation".

C'est donc avec des dossiers brûlants que le remplaçant de Henri-Michel Comet prend ses fonctions. "J'arrive déterminé mais aussi avec humilité", a-t-il prévenu.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
pierrot69vl le 25/10/2017 à 04:55

Bon Stéphane j'espère que tu vas assurer et comme ton nom l'indique, que l'on va pas le boire ......

Signaler Répondre

avatar
McRond le 24/10/2017 à 17:00

Affaire Belhadad
Affaire des boues rouges
Affaire des permis illégaux à Coti Chiavari
(cf. https://fr.wikipedia.org/wiki/Stéphane_Bouillon)
... bien les gars, bien... et ce sera quoi la prochaine casserole

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 24/10/2017 à 15:45

Pas de droit à l'erreur.

Signaler Répondre

avatar
pati le 24/10/2017 à 15:12

Ca a pas l'air d'être un marrant !

Signaler Répondre

avatar
befun le 24/10/2017 à 13:16

Espérons que lui fasse correctement le boulot pour lequel tous on le paie,: nous protéger .

L'ancien préfet a 2 morts sur la conscience, le nouveau le sait et j'espère qu'il fera tout pour que plus rien ne vienne parasiter notre belle ville .

Bienvenue à lui et qu'il bosse mieux que les 2 précédents (il n'aura aucun mal à faire mieux...)

Signaler Répondre

avatar
Berneuil le 24/10/2017 à 12:45

"avec humilité", sans doute,

mais "sans servilité", surtout (à ne pas confondre avec le devoir de réserve et le devoir de loyauté), ce que furent certains de ses prédécesseurs.

On aimerait surtout qu'il dise qu'il va faire appliquer la loi, toute la loi et rien que la loi, ce que n'ont pas fait certains de ses prédécesseurs.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.