Alternative Police souhaite que les refus d’obtempérer soient sanctionnés en confiscation de véhicule

Alternative Police souhaite que les refus d’obtempérer soient sanctionnés en confiscation de véhicule
Photo d'illustration - LyonMag

Dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, à Vaise, un homme a tenté de fracturer la porte de son ex-conjointe.

Arrivés sur place, les fonctionnaires se sont fait foncer dessus par l’individu qui prenait la fuite. Les deux policiers ont été frôlés. Le fuyard sera finalement interpellé à son domicile peu de temps après les faits. Ce multirécidiviste de délits routiers, ivre au moment des faits, a depuis été relâché. Il est attendu jeudi devant la justice.

Après ce faits-divers, l’organisation syndicale Alternative Police monte au créneau contre les délinquants de la route. Et le message, transmis dans un communiqué est clair : "peuvent-ils continuer à blesser ou à tuer impunément ?". Car, pour le syndicat, cette "mise en danger de fonctionnaires de police fait suite à plusieurs décès et blessés graves causés par des chauffards dans les rues de Lyon". De plus, Alternative Police rappelle que l’article L.233-1 du Code de la Route prévoit "la confiscation d’un ou plusieurs véhicules appartenant au condamné". Les signataires demandent donc que les véhicules des mis en cause commettant des refus d’obtempérer et autres délits routiers multi-récidivés "soient systématiquement mis en fourrière et confisqués en application de la loi".

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Brigade des pleurs. le 22/11/2017 à 16:56

Là,c’est abuser !.

Signaler Répondre

avatar
Stop le 22/11/2017 à 16:49
antifaPowa a écrit le 22/11/2017 à 16h16

Tu rigoles, ils ont pas le cerveau pour!

mais dans ton premier commentaire, tu avais dit qu'ils pouvaient faire le boulot des juges.

Signaler Répondre

avatar
Très bonne idée le 22/11/2017 à 16:37

Vivement que cette mesure soit réelle, car lorsqu'une personne prend sa voiture pour une arme en refusant t'obtempérer, il est normal qu'elle soit privée de son arme.

Signaler Répondre

avatar
antifaPowa le 22/11/2017 à 16:16
Stop a écrit le 22/11/2017 à 14h51

Apparemment ils ont fait leur boulot, intervention puis interpellation, cela veut dire qu'ils peuvent faire celui des juges maintenant, selon ta logique.
Merci.

Tu rigoles, ils ont pas le cerveau pour!

Signaler Répondre

avatar
Stop le 22/11/2017 à 14:51
antifaPowa a écrit le 22/11/2017 à 14h30

mais oui, mais bien sûr!
rhaaa, la police, toujours à côté de la plaque! Qu'ils fassent d'abord leur boulot avant de vouloir faire celui des juges!

Apparemment ils ont fait leur boulot, intervention puis interpellation, cela veut dire qu'ils peuvent faire celui des juges maintenant, selon ta logique.
Merci.

Signaler Répondre

avatar
antifaPowa le 22/11/2017 à 14:30

mais oui, mais bien sûr!
rhaaa, la police, toujours à côté de la plaque! Qu'ils fassent d'abord leur boulot avant de vouloir faire celui des juges!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.