17 ans de prison pour le meurtre de la rue Pressensé

17 ans de prison pour le meurtre de la rue Pressensé
Photo - LyonMag

Alors que l’avocat général proposait une fourchette entre 15 à 17 ans de réclusion, les jurés de la cour d’assise ont opté pour la peine maximale, compte tenu du meurtre violent.

Le 17 octobre 2015, Philippe Morel tuait Bilel, 25 ans, de 37 coups de couteau dans un immeuble de la rue Pressensé. Alors que l’avocat général proposait une fourchette entre 15 à 17 ans de réclusion, les jurés de la cour d’assise ont opté pour la peine maximale, compte tenu du meurtre violent.

A l’époque, Philippe Morel était passé aux aveux spontanéments, sans minimiser son crime. Les experts psychiatres avaient retenu une altération du discernement après entretien avec l’homme. Le meurtre avait effectivement eu lieu dans des circonstances particulières : l’homme avait agi après le vol de sa carte bleue et après avoir été forcé à signer deux chèques, sous la menace et les coups.

Tandis que l’avocate de Philippe Morel le dépeignait comme un “homme envahi, comme les voisins qui ont appelé la police, par un sentiment de terreur”, la partie civile parlait quant à elle d’ “un déchaînement de violence contre un homme qui n’a jamais été armé”.

Il semble que ce soient finalement les conditions particulièrement violentes du meurtre qui aient pesé dans la balance pour les jurés. Les 37 coups de couteau et la strangulation de la victime ont été qualifiés par “un mécanisme de décès complexe” par les légistes.

De son côté, Ayman Brahim a été condamné à trois ans de prison pour vol avec violences.

Tags :

meurtre

jugement

16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le grand bond en avant le 28/11/2017 à 14:10
lyyyyoooonn a écrit le 28/11/2017 à 12h56

C’est dingue comme la justice devient ferme avec certains et laxistes avec d’autres, encore des gauchos qui rendent des décisions hallucinantes!! Comme quoi, il suffit d’avoir un patronyme bien de chez nous pour prendre cher, par contre avec un patronyme à consonance étrangère, on leur trouve toujours une excuse. Ce Monsieur aurait dû prendre Me Dupont-Moretti il s’en serait peut être mieux tiré mais bon il aurait dû le payer LUI. Enfin bref une fois de plus, on a la preuve de la partialité de notre justice mais ce n’est plus à prouver désormais c’est un fait, une honte !!

N'importe quoi, ce jugement a été rendu par un jury, alors pas de favoritisme possible. Les jurés étant tirés au sort , pas de triche possible et le soit disant premier parti (berk) de France était forcément majoritaire sur les bancs.

Signaler Répondre

avatar
sans blague le 28/11/2017 à 13:42
lyyyyoooonn a écrit le 28/11/2017 à 12h56

C’est dingue comme la justice devient ferme avec certains et laxistes avec d’autres, encore des gauchos qui rendent des décisions hallucinantes!! Comme quoi, il suffit d’avoir un patronyme bien de chez nous pour prendre cher, par contre avec un patronyme à consonance étrangère, on leur trouve toujours une excuse. Ce Monsieur aurait dû prendre Me Dupont-Moretti il s’en serait peut être mieux tiré mais bon il aurait dû le payer LUI. Enfin bref une fois de plus, on a la preuve de la partialité de notre justice mais ce n’est plus à prouver désormais c’est un fait, une honte !!

accuser les gauchos alors que c'est "les jurés de la cour d’assise" qui ont rendu leur verdict !

Ha le gros naze(iyon) !

Et encore le fric comme base de toute cette merde.
Merci ! Encore encore !
Oh oui, frappe moi encore cher maître fric !

Signaler Répondre

avatar
lyyyyoooonn le 28/11/2017 à 12:56

C’est dingue comme la justice devient ferme avec certains et laxistes avec d’autres, encore des gauchos qui rendent des décisions hallucinantes!! Comme quoi, il suffit d’avoir un patronyme bien de chez nous pour prendre cher, par contre avec un patronyme à consonance étrangère, on leur trouve toujours une excuse. Ce Monsieur aurait dû prendre Me Dupont-Moretti il s’en serait peut être mieux tiré mais bon il aurait dû le payer LUI. Enfin bref une fois de plus, on a la preuve de la partialité de notre justice mais ce n’est plus à prouver désormais c’est un fait, une honte !!

Signaler Répondre

avatar
aladin le 27/11/2017 à 16:06

Philippe Morel agressé par Bilal et Ayman Brahim... pas d'amalgame svp...

Signaler Répondre

avatar
Prevention le 27/11/2017 à 08:28

Laissez nous recoller les morceaux..... La "victime" etait deja bien connus de la police, et des lagistrats qui lui offraient du sursis.... Si la justice etait reelle, cet homme aurait eu peur des decision de justice a venir, et aurait peut etre encore ete sous les verrous

La demission des institutions engendre des actes de justices par soi meme.... Ca n est que le debut!

Signaler Répondre

avatar
loulou le 26/11/2017 à 20:00

Eh oui l arroseur arose

Signaler Répondre

avatar
Les risques du métier ,de voyou. le 26/11/2017 à 16:16
ccc a écrit le 26/11/2017 à 13h39

Parcequ'il s'appelle Philippe les gens supposent tout de suite qu'il s'agit de quelqu'un d'innocent bienveillant avec une bonne bouille qui n'a jamais fait de mal à personne.

L’agresseur agressé,un juste retour de bâton ,qui sème le vent’ recolte la tempête, ect...... c’est ce qu’on appelle un accident de travail mortel.

Signaler Répondre

avatar
ccc le 26/11/2017 à 13:39
anti a écrit le 25/11/2017 à 18h32

Le pauvre homme venait de se faire taper , extorquer et il n aurait pas dû répondre . Je le plains , courage Monsieur .

Parcequ'il s'appelle Philippe les gens supposent tout de suite qu'il s'agit de quelqu'un d'innocent bienveillant avec une bonne bouille qui n'a jamais fait de mal à personne.

Signaler Répondre

avatar
loulou le socialos le 26/11/2017 à 10:26

Malheur dire qu'il va retrouver les cousins de cet ex voyou en geôle.et la plus de justice.il va en baver. Moralité institutionnelle :bande d'incapable faites vous pas racketter ni spolier la justesse de ce pays ne peut rien pour vous.il ne vous reste qu'à pleurer dans votre coin en regardant voler vos enfants.

Signaler Répondre

avatar
Mi le 26/11/2017 à 07:16

Vous étiez au procès ???
Arrêtez de juger .que ce soit un français ou pas ,c'est pareil .
Il était déjà armé de son couteau
Et il fallait le voir à son procès
Maintenant il a été jugé en fonction de ce kil a fait ,
37 coups de couteau et je sela n'a pas suffit ,il la étranglé .
Il c'est acharné

Signaler Répondre

avatar
anti le 25/11/2017 à 18:32

Le pauvre homme venait de se faire taper , extorquer et il n aurait pas dû répondre . Je le plains , courage Monsieur .

Signaler Répondre

avatar
kumet le 25/11/2017 à 17:18

Nous n avons que pour droit de nous faire agresser et de nous taire Nous sommes français et blanc donc sans excuses et à chaque fois c est la peine maximum

Signaler Répondre

avatar
Stop le 25/11/2017 à 16:07
trop a écrit le 25/11/2017 à 15h20

Il s’appelle Philippe, donc pas de peine allégée sans mandat de dépôt. Ne vous défendez pas, laissez-les faire et agitez des stylos!

Et oui ! je suis d'accord c'est inadmissible.

S'il s'était appelé Jérome, il n'aurait pas été en prison.

Source : Jérôme Cahuzac !

Signaler Répondre

avatar
trop le 25/11/2017 à 15:20

Il s’appelle Philippe, donc pas de peine allégée sans mandat de dépôt. Ne vous défendez pas, laissez-les faire et agitez des stylos!

Signaler Répondre

avatar
Parce que c'est notre projeeet ! le 25/11/2017 à 14:06

Alors là, vu que c'est pas une femme, il n'a aucune chance d'être gracié !
Pourtant il a bien été agressé et menacé. Peut etre aurait-il dû se défendre avec un fusil comme J. Sauvage ?

Signaler Répondre

avatar
DTCCDM le 25/11/2017 à 13:48

Donc agresseur agressé. ?..dommage mais on y va tout droit à l autodéfense. ?..

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.