Chiens maltraités puis sauvés dans le Rhône : la propriétaire est passée devant la justice

Chiens maltraités puis sauvés dans le Rhône : la propriétaire est passée devant la justice
L'un des chiens sauvé en mars dernier - DR

Le jugement a été mis en délibéré au 12 décembre.

L’affaire avait choqué et ému les internautes après la diffusion de plusieurs photos de la SPA de Lyon.

En mars dernier, les pompiers et la police avaient découvert 53 chiens dans une maison de Saint-Martin-en-Haut près de Lyon. Ils vivaient dans le noir au milieu des déchets ou dans des cages dans des toilettes. La plupart souffrait de lésions oculaires, de sous-nutrition, d’infections, de tumeurs, d’arthrose ou encore de cécité. Six chiens n’avaient pas survécu à ces conditions de vie indignes.

La propriétaire, qui se faisait passer pour une association qui récupérait les chiens pour les sauver, était jugée vendredi dernier devant le tribunal de grande instance de Lyon pour cruauté sur animal. Les avocats de la SPA et de la fondation Brigitte-Bardot, parties civiles dans l’affaire, ont requis des dommages et intérêts allant de 3 000 à 6 000 euros ainsi qu’une interdiction de détention d’animaux et la garde des chiens pour les proposer à l’adoption.

De son côté, le parquet n’a pas demandé de peine de prison mais la confiscation des chiens et l’interdiction pour la propriétaire de posséder un animal que ce soit dans le domaine professionnel ou privé pour une durée de cinq ans. Trois contraventions ont également été requises à l’encontre de celle qui a affirmé, par le biais de son avocat, aimer les chiens.

Tags :

chiens

SPA

3 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Triste France le 30/11/2017 à 11:37

... et combien de temps a-t-elle pu agir impunément, soit parce que les voisins fermaient les yeux, soit plus probablement parce que les forces (?) de l'ordre (???) n'intervenaient pas ?

Signaler Répondre

avatar
corsica1234 le 30/11/2017 à 10:52

la vraie justice serait de lui infliger le meme traitement

Signaler Répondre

avatar
incroyable69 le 30/11/2017 à 10:38

On devrait la jeter en prison sans lui donner à bouffer!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.