Déclassement A6/A7 : Gagnant-Gagnant !

Déclassement A6/A7 : Gagnant-Gagnant !
Issam Benzeghiba -DR

Tout le monde s’accorde à dire que le développement économique et démographique de la Métropole se fait à l’Est.



La présence de l’aéroport St Exupéry, de zones logistiques et tertiaires importantes, du stade de l’Olympique Lyonnais, l’arrivée massive de nouveaux habitants sont autant d’éléments qui viennent valider ce propos. Il faut donc donner à l’Est lyonnais les moyens de ses ambitions et la possibilité de répondre aux différents défis qui s’offrent à nous.

Alors en quoi le déclassement de l’A6 / A7 en boulevard urbain est-il un enjeu crucial pour l’Est lyonnais ?

Parce que les communes de l’Est lyonnais sont concernées et que les infrastructures routières (A46, Rocade Est, A43, A432…) font partie du projet d’ensemble. C’est là une occasion unique de repenser et de retravailler les déplacements à l’échelle de la Métropole. Ça tombe bien puisque, dans sa logique justement, ce déclassement doit profiter aux communes et aux habitants de l’Est lyonnais.

Le projet de requalification de l’axe A6/A7 déclassé a pour objectif premier de désengorger le trafic de transit, que ce soit à Lyon ou dans l’Est lyonnais. Les décisions qui sont prises aujourd’hui par la Métropole de Lyon ont pour but d’écarter le trafic à la fois du centre-ville de Lyon mais aussi de l’ensemble de la métropole, et de fait de la Rocade Est aussi. Ce puissant projet métropolitain n’est donc pas un projet lyonno-lyonnais, comme certains pourraient le penser. La motivation première est incontestable : éloigner le trafic de transit afin qu’il contourne l’agglomération lyonnaise et non la traverse de part en part comme c’est le cas actuellement, qu’il s’agisse d’A6-A7, du boulevard Laurent Bonnevay et de la Rocade Est.

Il ne s’agit pas non plus ici d’opposer l’Est à l’Ouest ou Lyon à sa périphérie. Il faut avoir une vision d’ensemble, précise, équilibrée et juste. Une vision qui soit réaliste et pragmatique, qui profite à l’ensemble des concitoyens de la Métropole de Lyon. Les nuisances générées par le trafic routier sont extrêmement fortes aujourd’hui, nous le savons. On peut évoquer, entre autres, le bruit ou la qualité de l’air ; sur ce dernier point d’ailleurs, la Métropole s’engage via le Plan oxygène (volet transports), avec l’incitation active au covoiturage et à l’autopartage, notamment électrique ou encore la réalisation de nouvelles pistes cyclables pour atteindre 1000 km de voies dans l'agglomération d’ici à 2020.

La volonté est bien de favoriser la multimodalité et d’inciter au report modal lorsque cela est possible, et de laisser une place à l’automobile car certains déplacements ou activités l’exigent. Lorsque l’on sait ce que représente chaque année le coût économique des embouteillages pour les grandes métropoles, on comprend mieux l’enjeu. Une étude* très sérieuse datant de 2014 estime à 17 milliards d’euros par an le coût des embouteillages en France (carburant gaspillé, usure accrue des véhicules et heures de production perdues par les entreprises…) ! Le déclassement est donc, pour toutes ces raisons, évidemment un choix de bon sens. 

Néanmoins, transformer une autoroute en boulevard urbain en plein cœur de ville n’est pas sans conséquence, notamment en ce qui concerne le report du trafic. Chacun sait bien que tout ne se fera pas du jour au lendemain, c’est pour cela qu’un phasage est annoncé, pour tenir compte des réalités et engager la transformation.

Il existe là un point de vigilance qui est central : le déclassement en cours ne doit pas être synonyme de report de trafic sur la Rocade Est, déjà très congestionnée : 44 000 véhicules transitent chaque jour par la Métropole de Lyon dont 25 000 sur la rocade Est ! Une aberration pour ce qui était présenté à sa construction comme la "rocade des villages" ! L’enjeu est de remettre les usages au cœur de la logique. La rocade Est doit redevenir un itinéraire de desserte. C’est l’ambition de la Métropole.

Autre point essentiel : la question du phasage du projet. Elle est fondamentale pour qu’il n’y ait pas de report massif du trafic comme évoqué plus haut.  L’avancée des travaux au cœur de la métropole doit s’accompagner de travaux à l’Est, sans quoi nous irions vers un black-out total, c’est une certitude.

Trois échéances sont avancées : 2020, 2025 et 2030. Plusieurs travaux sont annoncés comme le passage à 2*3 voies de l’A46 Sud (l’A46 Nord est passée à 2x3 voies en 2014 et a permis de meilleures conditions de déplacements), et les aménagements desnœuds de Manissieux et Ternay.

Le "shunt" de Manissieux peut être une première étape afin d’améliorer dans un délai court les difficultés actuelles, mais il n’interdit pas les études pour une liaison plus au large, c'est-à-dire le prolongement de l’A432 afin de permettre de répondre aux enjeux du territoire et d’apporter une vraie réponse au défi auquel nous faisons face. Il convient cependant d’être très clair sur les calendriers : les débats publics nécessaires, budgets et procédures l’imposent, ne rien faire sur Manissieux signifierait que rien ne se passera dans ce secteur avant 15 ans minimum !

Oui, l’A432 doit devenir obligatoire pour le trafic de transit. Elle a aujourd’hui deux handicaps majeurs : plus longue et payante pour les utilisateurs. Plusieurs options sont sur la table pour justement rendre le futur itinéraire de transit obligatoire et des dispositifs innovants sont à l’étude comme des portiques de lecture des plaques d’immatriculation en entrée et sortie afin de différencier les trafics et de verbaliser le cas échéant. Tout est envisagé pour que ce contournement en soit vraiment un dans les faits, et c’est tant mieux !

Il faut aller plus loin et demander dès à présent une mesure absolument essentielle : l’interdiction pure et simple des poids-lourds en transit sur la rocade Est. À eux seuls, ils sont plus de 10 000 par jour à transiter par la Rocade Est. En plus de congestionner le trafic, ils font peser de grands risques pour la sécurité des automobilistes. Ceux qui utilisent régulièrement cette voirie savent de quoi je parle ici ! De plus, la plupart des zones logistiques sont accessibles depuis l’A432, dont le tracé a en partie été pensé pour cela, à proximité immédiate de l’aéroport et la gare TGV de Saint-Exupéry.

Les transports en commun doivent aussi être évoqués et, à terme, le prolongement du métro à l’Est devra être abordé. Sûrement que la question du fret ferroviaire et fluvial mériterait également d’être approfondie.

Ce projet doit être considéré pour ce qu’il est : une réelle opportunité d’équilibre en infrastructures routières pour l’Est lyonnais qui améliorera la circulation et la mobilité de la Rocade Est. C’est bon pour la descente de Sermenaz, pour le Nœud des Îles, pour les communes riveraines de la Rocade Est. Les élus de l’Est lyonnais doivent donc sortir des postures politiciennes et contribuer aux réflexions qui sont menées en adressant des propositions concrètes au Président de la Métropole de Lyon.

Qu’ils soient forces de proposition plutôt que de s’enfermer dans cette position d’attentisme ou pire encore pour des élus, la politique du ni oui ni non. Cet enjeu nécessite un engagement fort et visible de leur part. Ce projet est une opportunité pour les élus d’inscrire ce territoire dans un nouvel équilibre profitable à sa population et à son tissu économique.

Alors faisons-le intelligemment. Il est dommage que certains élus traitent le dossier sous le seul angle de l’opposition politique. Il faut accompagner ce projet de bon sens et non point attendre sa réalisation dans l’expectative et la critique stérile. Ayons une vision ambitieuse et rassembleuse autour de ce projet. En cette période des vœux, je n’en demande pas plus, mais je sais que cette ambition est forte. Il en va de l’intérêt de nos concitoyens.

Issam Benzeghiba

Elu à Meyzieu, Professeur Agrégé d’Economie

* Fournisseur d'informations routières "Inrix", Le Parisien Octobre 2014

0-50 sur 54 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Objectif Lune le 07/03/2018 à 08:00
enorme a écrit le 04/03/2018 à 08h07

@objectif lune j’en entend des conneries mais celle là est en haut du classement ! Retourne mettre ton cerveau sur la lune.

@objectif lune j’en entend des conneries mais celle là est en haut du classement ! Retourne mettre ton cerveau sur la lune.
Peut être "énorme", mais c'est la seule solution. Il faut créer une métropole d'équilibre à l'est de Lyon, avec des compétences autonomes, afin de gérer la croissance de l'agglomération en direction de l'Isère et des villes du Bas Dauphiné...

Signaler Répondre

avatar
oui oui le 04/03/2018 à 10:18
Mouais a écrit le 21/12/2017 à 11h29

Beaucoup de phrases qui ne veulent rien dire ou n'apportent rien au débat. Ça donne l'impression d'un responsable politique qui s'essaye à la langue de bois...

C'est d'autant plus dommage que je suis d'accord avec certaines propositions (écarter le trafic de transit et réduire la place de la voiture dans le centre de l'agglomération).

Un florilège de phrases passe-partout inutiles :
"les moyens de ses ambitions"
"un enjeu crucial"
"un projet d’ensemble" (comme si ça pouvait être le contraire)
"la motivation première est incontestable" (non, sans blague ?)
"une vision d’ensemble, précise, équilibrée et juste" (qui préfèrerait une vision floue, déséquilibrée et injuste?)
"réaliste et pragmatique"
"un choix de bon sens"
"une réelle opportunité" (vous vendez des voitures aussi?)
"un engagement fort et visible"
"faisons-le intelligemment" (ah, ça non ! Jamais de la vie. Il vaut mieux le faire bêtement !)

J'approuve !

Signaler Répondre

avatar
Seulement ça ? le 04/03/2018 à 09:42

" Sûrement que la question du fret ferroviaire et fluvial mériterait également d’être approfondie."

c'est tout ce que vous produisez ?
Ce point est central et vous n'en faites qu'une seule ligne avec du "peut être" ?
Symbole de ces politiciens lâchent qui ne vont pas au fond des choses.

Signaler Répondre

avatar
enorme le 04/03/2018 à 08:07

@objectif lune j’en entend des conneries mais celle là est en haut du classement ! Retourne mettre ton cerveau sur la lune.

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 03/03/2018 à 12:11

La Métropole de Lyon est bien trop grande, il faut envisager de la fractionner en deux entités aux compétences autonomes. La centralisation ne favorise pas les décisions de bon sens.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 16/01/2018 à 14:01
SPARTACUS a écrit le 20/12/2017 à 17h48

Il n'y a pas photo entre un transit par l'Est et l'Ouest au niveau écologique!
De Anse à Vienne, il y a 40 km avec le COL et 80km avec un contournement par l'Est!
Vous ne pouvez rien contre l'arithmétique: deux fois plus de distance, c'est deux plus de pollution (et deux fois plus de temps, deux fois plus coûteux, etc.).
Le COL, vite!

Iln'y a pas photo, mais les lobbies de l'ouest sont autrement puissants que les collestifs d el'est.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 16/01/2018 à 14:00
stop a écrit le 12/01/2018 à 17h14

Chacun son problème. Vous voulez habiter à l’Est , assumez ! Sinon déménager !

On imagine facilement que vous habitez à l'ouest, et que vous êtes de ceux pour que la seule chose qui compte est de préserver votre ouest vert.

Signaler Répondre

avatar
Grand large le 16/01/2018 à 13:45
Etre équitable a écrit le 16/01/2018 à 13h11

Non. L'eau provient de l'un des bras du Rhône, et Miribel est un important réservoir d'eau potable pour Lyon. A 20mn d'Hotel de Ville, avec un Tram et de grands espaces verts, la demande immobilière est très importante. Les habitants de l'Est sont très attachés à leur environnement, et ne veulent pas récupérer tout le transit camions de la vallée du Rhône. A chacun sa part, l'Ouest Lyonnais y compris.

https://www.usinenouvelle.com/article/orangina-sponsorise-l-eau-du-grand-parc-a-lyon.N603923

Etre équitable mon oeil !
http://www.meyzieu.fr/article149.html

http://geoconfluences.ens-lyon.fr/doc/transv/DevDur/popup/PCB-Rhone.htm

votre anonymat permet les fakes news, c'est bien pour votre politique...

Signaler Répondre

avatar
Etre équitable le 16/01/2018 à 13:11
Grand large a écrit le 16/01/2018 à 10h21

Il n'y a pas de pollution au grand large ?

Non. L'eau provient de l'un des bras du Rhône, et Miribel est un important réservoir d'eau potable pour Lyon. A 20mn d'Hotel de Ville, avec un Tram et de grands espaces verts, la demande immobilière est très importante. Les habitants de l'Est sont très attachés à leur environnement, et ne veulent pas récupérer tout le transit camions de la vallée du Rhône. A chacun sa part, l'Ouest Lyonnais y compris.

https://www.usinenouvelle.com/article/orangina-sponsorise-l-eau-du-grand-parc-a-lyon.N603923

Signaler Répondre

avatar
Grand large le 16/01/2018 à 10:21
Etre équitable a écrit le 13/01/2018 à 10h27

Et non. On peut aussi vivre dans l'Est parce qu'on y a toute sa famille, ses amis, son activité professionnelle, et ce depuis plusieurs générations. On peut aussi vivre dans l'Est parce qu'on y est bien, à 20 minutes de Bellecour, avec de grands espaces verts comme le Grand Large ou l'on va se promener, manger des grenouilles, pêcher, faire de l'aviron ou de la planche.

On peut être d'accord pour avoir notre part de la circulation en vallée du Rhone, sans pour autant accepter de récupérer l'intégralité du transit camions.

Il n'y a pas de pollution au grand large ?

Signaler Répondre

avatar
enorme le 15/01/2018 à 23:00

avatar
LoL le 14/01/2018 à 19:20

Ben alors arrêtez de vous plaindre si vous êtes si bien !!

Signaler Répondre

avatar
Etre équitable le 13/01/2018 à 10:27
Toujours le fric ? a écrit le 12/01/2018 à 19h00

Ils y sont à cause du fric. Ils ne peuvent pas bouger à cause du fric.
Amen.

Et non. On peut aussi vivre dans l'Est parce qu'on y a toute sa famille, ses amis, son activité professionnelle, et ce depuis plusieurs générations. On peut aussi vivre dans l'Est parce qu'on y est bien, à 20 minutes de Bellecour, avec de grands espaces verts comme le Grand Large ou l'on va se promener, manger des grenouilles, pêcher, faire de l'aviron ou de la planche.

On peut être d'accord pour avoir notre part de la circulation en vallée du Rhone, sans pour autant accepter de récupérer l'intégralité du transit camions.

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 12/01/2018 à 19:00
stop a écrit le 12/01/2018 à 17h14

Chacun son problème. Vous voulez habiter à l’Est , assumez ! Sinon déménager !

Ils y sont à cause du fric. Ils ne peuvent pas bouger à cause du fric.
Amen.

Signaler Répondre

avatar
stop le 12/01/2018 à 17:14

Chacun son problème. Vous voulez habiter à l’Est , assumez ! Sinon déménager !

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais. le 12/01/2018 à 14:03
Rocadien a écrit le 31/12/2017 à 11h22

La recherche de solutions alternatives aux camions n'empêche pas de gérer correctement le transit, équitablement. Transit camion qui ne sera pas résolu par le co-voiturage ou pistes cyclables. Et non.
Sur la Rocade Est, le problème est bien lié à ces camions en transit, qui monopolisent souvent la voie de droite. Et comme beaucoup, vous avez ou allez peut-être manger ces jours ci autre chose que des cardons. Non ?

Faut pas confondre transit national qui représente les 80% des camions sur la rocade Est et desserte locale ou régionale qui ne représente qu'à peine les 20% restants !!

Et pour le transit national, le ferroutage s'impose aujourd'hui, mais est ce que les élus locaux sont encore libre de leurs actes, au delà de leurs
convictions ?
Est ce que ce lobbying désastreux des camionneurs doit encore perdurer au risque de notre santé et de notre sécurité ?

De plus, Lyon est la seule 'grande' ville en France à ne pas posséder son anneau routier, toujours pour préserver les intérêts de certains, au détriment de la santé et la sécurité des autres !!

Signaler Répondre

avatar
Mouais le 12/01/2018 à 13:37
SPARTACUS a écrit le 23/12/2017 à 10h02

C'est un calcul à la portée d'un élève de CE2:
La différence entre le COL (40 km) et le Contournement Est (80km) est de 40 km. Jusque là, ça va? (ou avez-vous besoin d'une leçon sur la soustraction?).
Multipliez ce chiffre par le nombre de véhicules en transit dans la vallée du Rhône au niveau de Lyon puis par l'émission en CO2 de chacun d'entre eux (Attention, un 36 tonnes ne consomme pas la même chose qu'une voiture d'environ 1 tonne) et sur une année, vous approchez le million de tonnes de CO2 économisé grâce au COL (s'il avait été réalisé en 2005 comme il était prévu...ce sont des millions de tonnes de pollution qui n'uaraient pas été déversés sur le bassin lyonnais. Et une sacrée contribution à la lutte contre le réchauffement climatique!
Pour le moment, c'est l'imbécilité qui gagne! Mais jusqu'à quand?

Bon, Sparta, il vient votre calcul ou quoi ?

Par combien multiplie-t-on 40 pour arriver à votre million, en tenant compte de la consommation de chaque type de véhicule et des chiffres de transit ?

Merci aussi de nous apporter quelques sources objectives sur la consommation des véhicules, sur les rejets de CO2 et sur le trafic de transit...

Merci aussi de ne pas confondre tonne de carbone et tonne de CO2.

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 31/12/2017 à 12:09
Rocadien a écrit le 31/12/2017 à 11h22

La recherche de solutions alternatives aux camions n'empêche pas de gérer correctement le transit, équitablement. Transit camion qui ne sera pas résolu par le co-voiturage ou pistes cyclables. Et non.
Sur la Rocade Est, le problème est bien lié à ces camions en transit, qui monopolisent souvent la voie de droite. Et comme beaucoup, vous avez ou allez peut-être manger ces jours ci autre chose que des cardons. Non ?

En gros, vous savez que le ferroutage est la solution mais vous continuez à nous vendre du bonheur avec des camions...

Alors continuez bien à vous plaindre dans cette guerre sans fin liée au fric.

Signaler Répondre

avatar
Rocadien le 31/12/2017 à 11:22
Toujours le fric ? a écrit le 31/12/2017 à 10h59

Et ça continue encore et encore, c'est que le début, d'accord, d'accord...

"Virer les camions d'un côté", pour que d'autres se plaignent...
Et le ferroutage ? ça coûte trop cher à mettre en place ? Des lobbys de camionneurs nous empêchent de changer les choses ? Acheter des choses qui viennent de l'autre bout du monde parce que ça coûte moins cher qu'en local, est-ce qu'il n'y a pas un problème ?

La recherche de solutions alternatives aux camions n'empêche pas de gérer correctement le transit, équitablement. Transit camion qui ne sera pas résolu par le co-voiturage ou pistes cyclables. Et non.
Sur la Rocade Est, le problème est bien lié à ces camions en transit, qui monopolisent souvent la voie de droite. Et comme beaucoup, vous avez ou allez peut-être manger ces jours ci autre chose que des cardons. Non ?

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 31/12/2017 à 11:04
l'incompétance économique a écrit le 20/12/2017 à 11h31

Ce problème est un problème "globale" vu qu'il concerne TOUTE la France.
Or, le seul passage qui l'évoque est à mon sens :
"Sûrement que la question du fret ferroviaire et fluvial mériterait également d’être approfondie."

Et c'est tout.
Vous vous pensez économiste Monsieur ?
Le ferroutage se limite donc à un mot dans un phrase perdue dans un long article ?

Votre contribution est là pour flatter les ego, et jamais pour apporter des solutions concrètes, chiffrées, qui ne détruisent pas les terres agricoles.

Il ne répondra donc jamais...

Signaler Répondre

avatar
Toujours le fric ? le 31/12/2017 à 10:59
Fabienne Marguiller a écrit le 30/12/2017 à 19h54

Ce professeur agrégé d’économie ferait bien de prendre quelques leçons de géographie locale ! En effet si la rocade-Est est effectivement bien la portion entre Vaulx-en-Velin et Saint-Priest qui sera épargnée par le trafic de transit, donc comme par hasard justement là où habite ce Monsieur de Meyzieu, en revanche le trafic de transit est ensuite prévu être reporté sur l’A46-Sud qui est la continuité de la Rocade-Est..

Or ce Monsieur ne sait visiblement pas que l’A46-Sud passe dans les secteurs l’agglomération lyonnaise denses en populations ayant le droit de respirer, et en plein développement : Mions, Corbas, Chaponnay, Marennes, Saint-Symphorien-d’Ozon, Simandres, Communay, Ternay, Chasse/Rhône.

J’ajoute que ce Monsieur semble en outre ignorer que les grosses communes de Mions et de Corbas font pleinement partie de la Métropole de Lyon ! Bref le contournement que veut nous vendre ce Monsieur très commercial passe en plein dans l’agglomération lyonnaise, …. au lieu de la contourner. Oui, oui !

Fabienne Marguiller, Fédération Régionale FRACTURE qui regroupe 10 associations du Sud-Est lyonnais (car oui, après Meyzieu/Rocade Est, il y a aussi des communes et des citoyens !)

Et ça continue encore et encore, c'est que le début, d'accord, d'accord...

"Virer les camions d'un côté", pour que d'autres se plaignent...
Et le ferroutage ? ça coûte trop cher à mettre en place ? Des lobbys de camionneurs nous empêchent de changer les choses ? Acheter des choses qui viennent de l'autre bout du monde parce que ça coûte moins cher qu'en local, est-ce qu'il n'y a pas un problème ?

Signaler Répondre

avatar
pfff le 30/12/2017 à 22:42

Mais on s’en fou totalement des communes de l’Est !!! Laissez nous tranquilles ... vous l’avez voulu cette rocade, et toutes les zones industrielles et commerciales que vous avez autorisé. Et l’argent de tout ça, vous le prenez bien ... et bien il faut pendre aussi les moins bon côtés. Chacun son problème. Et si vous voulez pas tous ces désagréments, vous pouvez toujours déménager. Personne ne vous a obligé et vous oblige encore à habiller sur la Rocade. Chacun a le choix.

Signaler Répondre

avatar
Fabienne Marguiller le 30/12/2017 à 19:54

Ce professeur agrégé d’économie ferait bien de prendre quelques leçons de géographie locale ! En effet si la rocade-Est est effectivement bien la portion entre Vaulx-en-Velin et Saint-Priest qui sera épargnée par le trafic de transit, donc comme par hasard justement là où habite ce Monsieur de Meyzieu, en revanche le trafic de transit est ensuite prévu être reporté sur l’A46-Sud qui est la continuité de la Rocade-Est..

Or ce Monsieur ne sait visiblement pas que l’A46-Sud passe dans les secteurs l’agglomération lyonnaise denses en populations ayant le droit de respirer, et en plein développement : Mions, Corbas, Chaponnay, Marennes, Saint-Symphorien-d’Ozon, Simandres, Communay, Ternay, Chasse/Rhône.

J’ajoute que ce Monsieur semble en outre ignorer que les grosses communes de Mions et de Corbas font pleinement partie de la Métropole de Lyon ! Bref le contournement que veut nous vendre ce Monsieur très commercial passe en plein dans l’agglomération lyonnaise, …. au lieu de la contourner. Oui, oui !

Fabienne Marguiller, Fédération Régionale FRACTURE qui regroupe 10 associations du Sud-Est lyonnais (car oui, après Meyzieu/Rocade Est, il y a aussi des communes et des citoyens !)

Signaler Répondre

avatar
ben non le 24/12/2017 à 06:33

@RICADIEN: et bien non j’habite pas à 100 mètres de la rocade comme vous parce que j’ai choisi de pas y habiter. Personne ne vous oblige à habiter à côté ! C’est trop facile de se plaindre. Si cela vous va pas, vous avez qu’à déménager !

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 23/12/2017 à 10:02
Mouais a écrit le 21/12/2017 à 11h32

Spartacus nous ressort (encore) le coup du million de tonne de CO2 en moins avec le COL.

Vous l'avez lu dans un article du progrès de 1987, c'est bien ça ?

Sans source fiable, sans calcul clair, ce chiffre est une fake news, Mr Président.

C'est un calcul à la portée d'un élève de CE2:
La différence entre le COL (40 km) et le Contournement Est (80km) est de 40 km. Jusque là, ça va? (ou avez-vous besoin d'une leçon sur la soustraction?).
Multipliez ce chiffre par le nombre de véhicules en transit dans la vallée du Rhône au niveau de Lyon puis par l'émission en CO2 de chacun d'entre eux (Attention, un 36 tonnes ne consomme pas la même chose qu'une voiture d'environ 1 tonne) et sur une année, vous approchez le million de tonnes de CO2 économisé grâce au COL (s'il avait été réalisé en 2005 comme il était prévu...ce sont des millions de tonnes de pollution qui n'uaraient pas été déversés sur le bassin lyonnais. Et une sacrée contribution à la lutte contre le réchauffement climatique!
Pour le moment, c'est l'imbécilité qui gagne! Mais jusqu'à quand?

Signaler Répondre

avatar
rocadien le 22/12/2017 à 21:40
GéDu a écrit le 22/12/2017 à 13h27

Enfin une analyste juste de la situation sans a priori et posture politique stérile qui ne font que retarder la réalisation de changements et d'infrastructures indispensables à l'agglomération toute entière et à la suppression totale de cette autoroute mortifère dans Lyon

Si vous habitiez comme nous à 100 mètres de la rocade Est, vous n'auriez pas non plus envie de récupérer l'intégralité des camions en transit nord-sud. J'aime beaucoup Lyon, mais les communes de l'Est ne sont pas une poubelle ou l'on met tout ce qui fait du bruit ou de la pollution.

Signaler Répondre

avatar
GéDu le 22/12/2017 à 13:27

Enfin une analyste juste de la situation sans a priori et posture politique stérile qui ne font que retarder la réalisation de changements et d'infrastructures indispensables à l'agglomération toute entière et à la suppression totale de cette autoroute mortifère dans Lyon

Signaler Répondre

avatar
Objectif Lune le 21/12/2017 à 19:29

Mais non, la vraie solution c'est deux tunnels sous le Pilat, un routier et un autre ferroviaire pour le ferroutage. Et quelques kilomètres d'autoroutes en Ardèche pour relier tous les réseaux entre eux.

Signaler Répondre

avatar
citizenmajo. le 21/12/2017 à 13:18
Mouais a écrit le 21/12/2017 à 11h29

Beaucoup de phrases qui ne veulent rien dire ou n'apportent rien au débat. Ça donne l'impression d'un responsable politique qui s'essaye à la langue de bois...

C'est d'autant plus dommage que je suis d'accord avec certaines propositions (écarter le trafic de transit et réduire la place de la voiture dans le centre de l'agglomération).

Un florilège de phrases passe-partout inutiles :
"les moyens de ses ambitions"
"un enjeu crucial"
"un projet d’ensemble" (comme si ça pouvait être le contraire)
"la motivation première est incontestable" (non, sans blague ?)
"une vision d’ensemble, précise, équilibrée et juste" (qui préfèrerait une vision floue, déséquilibrée et injuste?)
"réaliste et pragmatique"
"un choix de bon sens"
"une réelle opportunité" (vous vendez des voitures aussi?)
"un engagement fort et visible"
"faisons-le intelligemment" (ah, ça non ! Jamais de la vie. Il vaut mieux le faire bêtement !)

Et le citoyen lambda,il a pas besoin d'être informé?
justement ,il faut sortir des querelles pour l'intérêt des usagers citoyens.
Moi j'ai appris des choses en lisant et je remercie de tirer la sonnete d'alarme!

Signaler Répondre

avatar
GASPER le 21/12/2017 à 12:01

le contournement a pour objectif de desservir l'aéroport et les entreprises de l'est de Lyon, l'Est de Lyon est le cœur de l'activité économique.

Signaler Répondre

avatar
majoplus le 21/12/2017 à 11:33

La banlieue existe ,c'est super!
même si c'est une banlieue bien enrichie depuis un moment grace au prix du m2 mais bonjour les transports!!
une horreur que le tram à certaines heures et la voiture pour traverser vaulx décines et meyzieu on en parle même pas
les permis de construire c'est bien mais si les transports ne suivent pas ....attendons de voir si nos élus à la métropole vont se bouger..moi j'en vois pas beaucoup dans le tram ou dans les bouchons..

Signaler Répondre

avatar
Mouais le 21/12/2017 à 11:32
SPARTACUS a écrit le 20/12/2017 à 12h02

Un positionnement bien irresponsable!
Le trafic de transit par l'Est, c'est deux fois plus de pollution et de gaz carbonique qu'un transit par l'Ouest (COL) deux fois plus court!
Cet élu n'a pas rien compris au problème du réchauffement climatique, sa solution, c'est un million de tonnes de CO2 en plus émis chaque année dans le bassin lyonnais (par rapport au tracé du COL)!
Rappelons que la vocation du COL est d'extraire le trafic de transit du trafic d'agglomération, en générant le moins de pollution possible, l'exact contraire de la position de cet élu de Meyzieu (qui défend bien peu ses administrés, en première ligne).
Le COL, vite!

Spartacus nous ressort (encore) le coup du million de tonne de CO2 en moins avec le COL.

Vous l'avez lu dans un article du progrès de 1987, c'est bien ça ?

Sans source fiable, sans calcul clair, ce chiffre est une fake news, Mr Président.

Signaler Répondre

avatar
Mouais le 21/12/2017 à 11:29

Beaucoup de phrases qui ne veulent rien dire ou n'apportent rien au débat. Ça donne l'impression d'un responsable politique qui s'essaye à la langue de bois...

C'est d'autant plus dommage que je suis d'accord avec certaines propositions (écarter le trafic de transit et réduire la place de la voiture dans le centre de l'agglomération).

Un florilège de phrases passe-partout inutiles :
"les moyens de ses ambitions"
"un enjeu crucial"
"un projet d’ensemble" (comme si ça pouvait être le contraire)
"la motivation première est incontestable" (non, sans blague ?)
"une vision d’ensemble, précise, équilibrée et juste" (qui préfèrerait une vision floue, déséquilibrée et injuste?)
"réaliste et pragmatique"
"un choix de bon sens"
"une réelle opportunité" (vous vendez des voitures aussi?)
"un engagement fort et visible"
"faisons-le intelligemment" (ah, ça non ! Jamais de la vie. Il vaut mieux le faire bêtement !)

Signaler Répondre

avatar
et oui le 21/12/2017 à 10:11
citizenmajo. a écrit le 20/12/2017 à 22h23

Oui effectivement ,faudrait vraiment qu'ils se bougent les élus
car les décisions n'attendront pas qu'ils sortent du bois!!
Avec Collomb et la Métropole ,ça va pas trainer alors oui ,faudra pas venir pleurer après..
mais c'est pas gagné non plus !!.
à suivre ..rendez vous dans 1 an?

Les nouveaux élus de droite de l'Est Lyonnais ne prendront pas le risque de s'opposer à leur collègues de l'Ouest, et ne feront rien. Les élus de gauche ne prendront pas le risque de se mettre Collomb à dos, et ne feront rien non plus. Ne vous faites aucune illusion.

Signaler Répondre

avatar
citizenmajo. le 20/12/2017 à 22:23

Oui effectivement ,faudrait vraiment qu'ils se bougent les élus
car les décisions n'attendront pas qu'ils sortent du bois!!
Avec Collomb et la Métropole ,ça va pas trainer alors oui ,faudra pas venir pleurer après..
mais c'est pas gagné non plus !!.
à suivre ..rendez vous dans 1 an?

Signaler Répondre

avatar
goahead le 20/12/2017 à 21:20

Le COL ne se fera pas, ne serait-ce que pour des raisons financières. c'est une évidence. alors arrêtez de mettre ça à toutes les sauces et en effet, avançons et rassemblons autour de ce projet de déclassement pour que l'est lyonnais en tire bénéfice!

Signaler Répondre

avatar
mus le 20/12/2017 à 19:37

avatar
Majorette avec son bâton le 20/12/2017 à 19:05
majo69330 a écrit le 20/12/2017 à 18h37

Bon édito,
oui effectivement il serait temps que l'est lyonnais puisse avoir voix au chapitre..bon courage!!

Mauvais édito,
dire "avoir droit au chapitre" ne coûte pas cher et flatte les ego. Aucun courage de donner des chiffres précis et un début de solutions efficaces.

Signaler Répondre

avatar
heu ... le 20/12/2017 à 18:59

@URBAIN69: non !

Signaler Répondre

avatar
urbain69 le 20/12/2017 à 18:39

Enfin !!
un élu de l'est lyonnais qui se réveille!!
chaque fois Lyon décide et l'est paie !!
on peut changer un peu?

Signaler Répondre

avatar
majo69330 le 20/12/2017 à 18:37

Bon édito,
oui effectivement il serait temps que l'est lyonnais puisse avoir voix au chapitre..bon courage!!

Signaler Répondre

avatar
la guerre le 20/12/2017 à 17:52

Les commentaires montrent que dans ce monde, finalement, on est "perdant - perdant"... l''exacte inverse des propos de cet article.

Signaler Répondre

avatar
c’est pas possible le 20/12/2017 à 17:51

Vous avez toujours ps compris: le COL ne se fera jamais. Arrêtez avec ça ! Si vous êtes pas content d’habiter à l’Est, déménagez !! Personne ne vous oblige à habiter là bas !! PS: nous on est bien de notre côté ... sérénités et tranquillité sont les maîtres mots. LoL

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 20/12/2017 à 17:48
ausecours a écrit le 20/12/2017 à 16h40

Ah parce que le COL ne traverserait pas d'espaces protégés peut être ? vous venez nous parler environnement et dans le même temps vous expliquez qu'il faudrait favoriser une solution qui coupe des terrains agricoles, qui nuit fortement à la biodiversité, accroit le trafic... bref.
Qui est irresponsable dans l'histoire?

Il n'y a pas photo entre un transit par l'Est et l'Ouest au niveau écologique!
De Anse à Vienne, il y a 40 km avec le COL et 80km avec un contournement par l'Est!
Vous ne pouvez rien contre l'arithmétique: deux fois plus de distance, c'est deux plus de pollution (et deux fois plus de temps, deux fois plus coûteux, etc.).
Le COL, vite!

Signaler Répondre

avatar
Allezlesvert le 20/12/2017 à 16:43
Propono a écrit le 20/12/2017 à 14h46

Si l'auteur avait suivi des leçons de calcul économique, il saurait que le détour qu'il entend imposer au trafic des camions notamment est éconmiquement débilitant !
Par ailleurs, on croirait lire un énarque énonçant ses certitudes comme celle consistant à punir le trafic local, sans se poser la question de ce qu"il y a a Mi-Plaine par exemple...(ou de l'art de tuer les activités)

Ah parce que les nuisances environnementales ne coûtent rien peut être? le choix des habitants et non des sociétés de transports! je suis pour!
Le projet ne punit pas le trafic local il essaye juste de remettre le trafic de desserte sur la rocade par exemple et d'éloigner le trafic de transit. Quoi de plus logique?!

Signaler Répondre

avatar
ausecours le 20/12/2017 à 16:40
SPARTACUS a écrit le 20/12/2017 à 12h02

Un positionnement bien irresponsable!
Le trafic de transit par l'Est, c'est deux fois plus de pollution et de gaz carbonique qu'un transit par l'Ouest (COL) deux fois plus court!
Cet élu n'a pas rien compris au problème du réchauffement climatique, sa solution, c'est un million de tonnes de CO2 en plus émis chaque année dans le bassin lyonnais (par rapport au tracé du COL)!
Rappelons que la vocation du COL est d'extraire le trafic de transit du trafic d'agglomération, en générant le moins de pollution possible, l'exact contraire de la position de cet élu de Meyzieu (qui défend bien peu ses administrés, en première ligne).
Le COL, vite!

Ah parce que le COL ne traverserait pas d'espaces protégés peut être ? vous venez nous parler environnement et dans le même temps vous expliquez qu'il faudrait favoriser une solution qui coupe des terrains agricoles, qui nuit fortement à la biodiversité, accroit le trafic... bref.
Qui est irresponsable dans l'histoire?

Signaler Répondre

avatar
Décinois le 20/12/2017 à 16:12

ah bon !!
Et à aucun moment il n'évoque le contournement ouest de Lyon, le COL qui d'une part fluidifierait la circulation locale qui est déjà bien engorgée, et d'autre part absorberait une partie des camions et autres véhicules de transit sur l'axe nord-sud.
Dans son homélie au développement, où passeraient les camions venant du nord et qui doivent desservir les entreprises et sociétés de l'ouest ? Qu'ils fassent plus de 50 km par l'est et remonter par Brignais ?
Et on continue à nous bassiner avec le développement de l'Est, on continue à nous faire croire aux alouettes, on nous prends pour des cons pour faire plus bref.
Et si notre développement était laissé seulement à ce genre de "visionnaire", alors bonjour les dégâts.
Refaite votre copie monsieur, en intégrant le COL afin que Lyon ait enfin une ceinture routière comme toutes les grandes villes.

Signaler Répondre

avatar
Propono le 20/12/2017 à 14:46

Si l'auteur avait suivi des leçons de calcul économique, il saurait que le détour qu'il entend imposer au trafic des camions notamment est éconmiquement débilitant !
Par ailleurs, on croirait lire un énarque énonçant ses certitudes comme celle consistant à punir le trafic local, sans se poser la question de ce qu"il y a a Mi-Plaine par exemple...(ou de l'art de tuer les activités)

Signaler Répondre

avatar
pekval69 le 20/12/2017 à 14:39

Que de belles paroles mais sans financements ferme cela reste un doux rêve. Lés proposition du chunt de manissieux est aux antipodes de ce beau discours. Quelques hectomètres d asphalte tout au plus. Voilà donc le parcours pour aller du nord au sud tel que rêvé par nos idylles : À Anse prendre la rocade est puis bifurquer sur lA432 direction Saint Exupery, payer un premier péage, arrivé à saint Exupery reprendre l A43 en passant par la case péage direction le nord jusqu a Manissieux, bifurquer sur la rocade est direction Marseille et enfin reprendre l A6 à Givors ! Bien entendu que personne ne va s engouffrer dans la rocade est pour éviter péages et km supplémentaires... Le noeud de manissieux est un coupe gorge avec dés bifurcation d autoroute dans un virage, des panneaux impossibles car places en courbe, une voie de droite encombrée de PL à la queue leu leu à cause de la monté précédente et c est LA qu ils veulent faire transiter l axe nord sud !!! La seule et unique solution viable est de construire une autoroute sans aucune entrée ni sortie entre Villefranche et le sud de vienne, juste pour le trafic nord sud et laisser la rocade est, teo, le boulevard périphérique pour la circulation inter métropole

Signaler Répondre

avatar
SPARTACUS le 20/12/2017 à 12:02

Un positionnement bien irresponsable!
Le trafic de transit par l'Est, c'est deux fois plus de pollution et de gaz carbonique qu'un transit par l'Ouest (COL) deux fois plus court!
Cet élu n'a pas rien compris au problème du réchauffement climatique, sa solution, c'est un million de tonnes de CO2 en plus émis chaque année dans le bassin lyonnais (par rapport au tracé du COL)!
Rappelons que la vocation du COL est d'extraire le trafic de transit du trafic d'agglomération, en générant le moins de pollution possible, l'exact contraire de la position de cet élu de Meyzieu (qui défend bien peu ses administrés, en première ligne).
Le COL, vite!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.