Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo d'illustration - LyonMag

Lyon : Hausse des ventes et des prix de l’immobilier en 2017

Photo d'illustration - LyonMag

L'année 2017 aura été bonne pour l'immobilier dans le Rhône et à Lyon.

Pour la troisième année consécutive, la courbe des ventes a augmenté de 10,4%, avec 25 000 logements vendus dans le département, contre 22 900 en 2016.

 

Cette croissance s'explique par une confiance des Français dans la situation économique qui s'est améliorée au point de retrouver son niveau d'avant crise.

 

Le Rhône fait ainsi partie des dix départements les plus actifs du pays, qui concentrent 41,4% du montant total des ventes.

 

Ce fort engouement pour l'immobilier s'accompagne d'une hausse du prix au m2, de l'ordre de 3,9% pour les logements dont le prix de vente au m2 s'élève désormais à 3068€, contre 2188€ en moyenne en France.

 

Pourtant dans ce contexte de hausse des prix et des taux d'intérêt, le pouvoir d'achat immobilier des ménages recule. A Lyon, pour l'achat d'un logement d'une superficie moyenne de 60 m2, un ménage perd environ 3,9m2 de pouvoir d'achat, contre 4,5m2 à Paris.

 

Le marché locatif reste relativement stable, à 13,4€ le m2, contre 13,1€ l'an dernier.

 

Enfin le marché de la construction demeure très dynamique, avec 15 700 permis de construire délivrés en 2017, soit une hausse de 2,6% en un an.



Tags : immobilier | hausse | prix | croissance |

Commentaires 17

Déposé le 24/01/2018 à 21h36  
Par Nostromo Citer

@Nostromo a écrit le 24/01/2018 à 12h32

Si vous êtes informé d'un cartel des promoteurs, qui s'entendent sur l'offre et les prix pour gagner plus d'argent, alors vous avez le devoir de transmettre ces éléments à la justice.

Sinon, votre message est tout simplement de la calomnie.

C'est curieux votre réaction
Là où vous imaginez un cartel et des actions de justice, ce dont je n'ai pas parlé, je vois plus simplement de l'intelligence et du pragmatisme
Un promoteur intelligent (pléonasme) prend toujours soin de ne pas saturer son marché
Donc, il découpe ses opérations en tranches et déjeune avec ses copains de ci de là pour ne pas faire n'importe quoi n'importe comment
Sans cela il ne fait pas longtemps ce métier, les invendus se chargeant de le liquider proprement
Les promoteurs anciens ont tous vécu plusieurs crises et savent à quel point il est dangereux d'avoir du stock lorsqu'un marché se replie
Il suffit de travailler dans ce milieu pour le percevoir
Satisfait ?

Déposé le 24/01/2018 à 13h42  
Par Pinel Citer

Nostromo a écrit le 24/01/2018 à 08h36

Les prix s'emballent à Lyon car, comme toujours, l'offre est insuffisante par rapport à la demande.
Ce qui est intéressant, c'est que l'offre justement est délibérément limitée par les promoteurs eux mêmes pour maintenir des prix élevés... Logique
Et ils sont bien aidés par le Grand Lyon lui même qui a eu la bonne idée de sortir un nouveau PLU qui bloque tous les nouveaux projets jusqu'en fin d'année
Pour les promoteurs, c'est joie, bonheur et BMW à haute émission de CO²
Pour nous, surtout ceux qui veulent acheter maintenant, c'est dommage et TCL

Les programme immobiliers lyonnais ne sont pas fait pour loger mais pour defiscaliser!
Combien de construction de logements dits "intermediaires" ont ete baties ces dernoeres annees???
L immobilier est un placement financier, pas un outil de demographie

Déposé le 24/01/2018 à 12h32  
Par @Nostromo Citer

Nostromo a écrit le 24/01/2018 à 08h36

Les prix s'emballent à Lyon car, comme toujours, l'offre est insuffisante par rapport à la demande.
Ce qui est intéressant, c'est que l'offre justement est délibérément limitée par les promoteurs eux mêmes pour maintenir des prix élevés... Logique
Et ils sont bien aidés par le Grand Lyon lui même qui a eu la bonne idée de sortir un nouveau PLU qui bloque tous les nouveaux projets jusqu'en fin d'année
Pour les promoteurs, c'est joie, bonheur et BMW à haute émission de CO²
Pour nous, surtout ceux qui veulent acheter maintenant, c'est dommage et TCL

Si vous êtes informé d'un cartel des promoteurs, qui s'entendent sur l'offre et les prix pour gagner plus d'argent, alors vous avez le devoir de transmettre ces éléments à la justice.

Sinon, votre message est tout simplement de la calomnie.

Déposé le 24/01/2018 à 11h49  
Par Courte vue Citer

hummm a écrit le 24/01/2018 à 11h32

Moi je suis content que ça monte ... +100 000 euros en 10 ans .... merci ....

Vous êtes myope c'est certain : c'est de l'argent viruel pour l'instant et si vous vendez, ce sera pour racheter dans les mêmes conditions de marché.
La situation empêche juste de plus en plus de français de devenir propriétaires, pendant qu'elle enrichit l'État et tous les percepteurs de taxes attachées à l'immobilier, les intermédiaires, les financiers.

Déposé le 24/01/2018 à 11h32   Depuis l'application iPhone Lyonmag  
Par hummm Citer

Moi je suis content que ça monte ... +100 000 euros en 10 ans .... merci ....

Déposé le 24/01/2018 à 08h36  
Par Nostromo Citer

Les prix s'emballent à Lyon car, comme toujours, l'offre est insuffisante par rapport à la demande.
Ce qui est intéressant, c'est que l'offre justement est délibérément limitée par les promoteurs eux mêmes pour maintenir des prix élevés... Logique
Et ils sont bien aidés par le Grand Lyon lui même qui a eu la bonne idée de sortir un nouveau PLU qui bloque tous les nouveaux projets jusqu'en fin d'année
Pour les promoteurs, c'est joie, bonheur et BMW à haute émission de CO²
Pour nous, surtout ceux qui veulent acheter maintenant, c'est dommage et TCL

Déposé le 24/01/2018 à 08h32  
Par Connisseur Citer

Pfouuutttt a écrit le 24/01/2018 à 08h19

Oui.. suffit de regarder plus loin que votre cas personnel..

Entre la campagne et l’extérieur du périphérique... parce que les transports ne peuvent pas s’adapter ? les restaurants d’entreprises n’existent pas ?
Du coup vous êtes expert en réseaux enterrés ?
C’est bien connu, la souche de serveurs qui dessert Lyon est bien dans Lyon intra-muros...
Merci de m’avoir ouvert les yeux.

Norbert dentressangle a quitté sa campagne pour le centre de lyon a cause de ce genre de probleme, avec seulement deux resto accessibles uniquement en voiture, des debits approximatif... C est une realite
Les transports ne savent pas s adapter, la preuve c est quebon nombre de gens habitants en peripherie sont obligé de prendre leur voiture
Les lignes tgv ne desservent que les grandes villes, a l exception de vaéce tgv en pleine campagne
Je ne vois pas ce qu il y a a redire dans le fait qu il est idiot de construire une tour de bureau en pleine campagne
Je pense que vous ne connaissez pas bien la realite de l entreprise... Les restaurants d entreprise sont tres tres rares!
Tant qu il n y aura pas d investissement dans les infrastructures, la delocalisation des toures de bureau (puisque c est de cela dont vous parlez) ne pourra jamais se faire!!!

Déposé le 24/01/2018 à 08h19  
Par Pfouuutttt Citer

connisseur a écrit le 23/01/2018 à 13h23

c est sur que mettre les bureaux a la campagne ça va vraiment aider!!!!
la bas, il y a un accès facile aux train (TER et TGV), des moyens de transports en pagaille (le métro de la vermiller est réputé), et surtout, le haut débits pour permettre de travailler sur des environnement centralisé... sans parler des indénombrables sandwicheries pour manger rapidement

vous connaissez bien le monde du teritiaire!

Oui.. suffit de regarder plus loin que votre cas personnel..

Entre la campagne et l’extérieur du périphérique... parce que les transports ne peuvent pas s’adapter ? les restaurants d’entreprises n’existent pas ?
Du coup vous êtes expert en réseaux enterrés ?
C’est bien connu, la souche de serveurs qui dessert Lyon est bien dans Lyon intra-muros...
Merci de m’avoir ouvert les yeux.

Déposé le 23/01/2018 à 13h23  
Par connisseur Citer

pfiouutttt a écrit le 23/01/2018 à 13h18

Si c'est votre avis.. Vous devez avoir raison.
Je vous invite quand même à aller vous renseigner auprès des urbanistes en charge de la zone sur les coûts et fonctionnements pour la ZAC en question. c'est le bâtiment en face de l'entrée de la ZAC, métro Jean Jaurès, au RDC à gauche en entrant.

Quand aux promoteurs.. Le nombre d'agence ne serait pas en pleine explosion si la tendance était baissière comme vous dites.

Certes l'accession n'est pas obligatoire. Mais lorsque que vous mettez tout bout à bout (loyers, charges, impôts), il y a une évidence qui se profile.. et c'est que finalement ceux qui peuvent le moins paient le plus.

Stop aux bureaux en ville et laissez la place aux logements. la zone péri-urbaine convient très bien aux entreprises.
Et on continue de faire la part belle à ce genre de construction pour la rentabilité, alors oui les collectivités ont leurs responsabilités dans cette histoire, mais par accointance avec les promoteurs/constructeurs. Et concrètement si on dépasse les 2400euros/m² construit compris foncier et viabilisation pour du logement.. c'est déjà le bout du monde alors imaginez des bureaux...

c est sur que mettre les bureaux a la campagne ça va vraiment aider!!!!
la bas, il y a un accès facile aux train (TER et TGV), des moyens de transports en pagaille (le métro de la vermiller est réputé), et surtout, le haut débits pour permettre de travailler sur des environnement centralisé... sans parler des indénombrables sandwicheries pour manger rapidement

vous connaissez bien le monde du teritiaire!

Déposé le 23/01/2018 à 13h18  
Par pfiouutttt Citer

bzr a écrit le 23/01/2018 à 09h08

plutôt une masse d'argent pour les propriétaire du foncier. La problématique n'est pas le cout de construction (plutôt stable sauf avec certaines normes ou équipements) et la marge du promoteur (plutôt tendance baissière) mais le foncier.
Donc à voir au niveau des particuliers ou de certaines collectivités qui en demandent toujours plus.

Etre propriétaire n'est pas une obligation (sauf comme marqueur social).

Si c'est votre avis.. Vous devez avoir raison.
Je vous invite quand même à aller vous renseigner auprès des urbanistes en charge de la zone sur les coûts et fonctionnements pour la ZAC en question. c'est le bâtiment en face de l'entrée de la ZAC, métro Jean Jaurès, au RDC à gauche en entrant.

Quand aux promoteurs.. Le nombre d'agence ne serait pas en pleine explosion si la tendance était baissière comme vous dites.

Certes l'accession n'est pas obligatoire. Mais lorsque que vous mettez tout bout à bout (loyers, charges, impôts), il y a une évidence qui se profile.. et c'est que finalement ceux qui peuvent le moins paient le plus.

Stop aux bureaux en ville et laissez la place aux logements. la zone péri-urbaine convient très bien aux entreprises.
Et on continue de faire la part belle à ce genre de construction pour la rentabilité, alors oui les collectivités ont leurs responsabilités dans cette histoire, mais par accointance avec les promoteurs/constructeurs. Et concrètement si on dépasse les 2400euros/m² construit compris foncier et viabilisation pour du logement.. c'est déjà le bout du monde alors imaginez des bureaux...

Déposé le 23/01/2018 à 12h58  
Par La maîtresse Citer

De l'usage de la cohérence a écrit le 23/01/2018 à 12h44

Merci Madame mais on avait compris dès le départ, pas besoin d'éclairer nos lanternes.

Le premier commentaire mettait simplement en exergue les lacunes syntaxiques et sémantiques de l'auteur de cet article.

Ah, enfin un contributeur qui écrit correctement !
Une image.

Déposé le 23/01/2018 à 12h44  
Par De l'usage de la cohérence Citer

La maîtresse a écrit le 23/01/2018 à 10h41

C'est au contraire très clair : l'immobilier augmente par référence au prix du mètre carré et, pour une certaine somme à emprunter, la surface possible à l'achat diminue d'autant.
Compris ?

Merci Madame mais on avait compris dès le départ, pas besoin d'éclairer nos lanternes.

Le premier commentaire mettait simplement en exergue les lacunes syntaxiques et sémantiques de l'auteur de cet article.

Déposé le 23/01/2018 à 10h41  
Par La maîtresse Citer

Artilce pas très clair... a écrit le 22/01/2018 à 18h57

Donc quand on achète un appartement de 60 m2, il en mesure 56,1 à Lyon et 55,5 à Paris. C'est intéressant...

Et sinon, qu'est ce qui permet dans l'article de justifier le titre (une hausse des prix à Lyon) ?

Un dernier point, pour la forme : une courbe qui augmente de 10 %, ça donne quoi ?

C'est au contraire très clair : l'immobilier augmente par référence au prix du mètre carré et, pour une certaine somme à emprunter, la surface possible à l'achat diminue d'autant.
Compris ?

Déposé le 23/01/2018 à 09h08  
Par bzr Citer

Pfioutttt a écrit le 23/01/2018 à 08h16

Ça donne des logements neufs en accession à 3500€/m2 minimum.. pour la nouvelle zone construite de la zac des girondins où la moitié est du bureau et où les commerces sont absents. Avis aux amateurs.
Et où une personne seule qui travaille, ne pourrait a peine se payer un T1 de 17m2 en s’endettant sur 25 ans... dont c’est le cas pour ma part.
Donc une courbe en hausse, des prix qui montent et des masses d’argent considérables pour les promoteurs et constructeurs, aux dépends de nous puisque nos impôts ont servis à la restructuration de cette zone, et les bénéfices n’iront ailleurs que dans les poches des de ces derniers.

plutôt une masse d'argent pour les propriétaire du foncier. La problématique n'est pas le cout de construction (plutôt stable sauf avec certaines normes ou équipements) et la marge du promoteur (plutôt tendance baissière) mais le foncier.
Donc à voir au niveau des particuliers ou de certaines collectivités qui en demandent toujours plus.

Etre propriétaire n'est pas une obligation (sauf comme marqueur social).

Déposé le 23/01/2018 à 08h16  
Par Pfioutttt Citer

Artilce pas très clair... a écrit le 22/01/2018 à 18h57

Donc quand on achète un appartement de 60 m2, il en mesure 56,1 à Lyon et 55,5 à Paris. C'est intéressant...

Et sinon, qu'est ce qui permet dans l'article de justifier le titre (une hausse des prix à Lyon) ?

Un dernier point, pour la forme : une courbe qui augmente de 10 %, ça donne quoi ?

Ça donne des logements neufs en accession à 3500€/m2 minimum.. pour la nouvelle zone construite de la zac des girondins où la moitié est du bureau et où les commerces sont absents. Avis aux amateurs.
Et où une personne seule qui travaille, ne pourrait a peine se payer un T1 de 17m2 en s’endettant sur 25 ans... dont c’est le cas pour ma part.
Donc une courbe en hausse, des prix qui montent et des masses d’argent considérables pour les promoteurs et constructeurs, aux dépends de nous puisque nos impôts ont servis à la restructuration de cette zone, et les bénéfices n’iront ailleurs que dans les poches des de ces derniers.

Déposé le 22/01/2018 à 19h02  
Par satan Citer

c'est marrant comme ce type d'informations ne choquent personne.
Ce n'est pas un fait divers impliquant un "SDF" un "jeune" etc.. empêchant le jeu des devinettes sur "l'AOC" du délinquant.

Déposé le 22/01/2018 à 18h57  
Par Artilce pas très clair... Citer

Donc quand on achète un appartement de 60 m2, il en mesure 56,1 à Lyon et 55,5 à Paris. C'est intéressant...

Et sinon, qu'est ce qui permet dans l'article de justifier le titre (une hausse des prix à Lyon) ?

Un dernier point, pour la forme : une courbe qui augmente de 10 %, ça donne quoi ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.