Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Photo LyonMag

Le début d’une grève “illimitée” pour les urgences de Lyon sud

Photo LyonMag

Les urgences de Lyon ont décidé hier, en assemblée générale, de poursuivre la grève de manière « illimitée ».

En grève depuis ce lundi 22 janvier, les personnels des urgences sont toutefois réquisitionnés pour assurer la continuité du service.

 

Pour eux, les efforts de la direction du Centre hospitalier Lyon sud lors du Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) de jeudi restent « insuffisants ». Ils estiment encore avoir de trop grandes difficultés, du côté du matériel et des effectifs.

 

L’équipe des urgences manifestera mardi matin devant l’Agence régionale de santé, avec les personnels des Ehpad, tandis qu’une délégation ira devant les urgences du pavillon N de l’hôpital Edouart-Herriot.

 

L’équipe, a d’ailleurs reçu la confirmation que sa lettre ouverte du 11 janvier avait été lue par le Président de la République Emmanuel Macron. Il aurait chargé Agnès Buzyn, ministre de la Santé, de suivre le dossier.



Tags : urgences | greve |

Commentaires 6

Déposé le 27/01/2018 à 20h24  
Par Jeansais Citer

La santé,la naissance,la souffrance,,la maladie,la vieillesse,la mort ...sont devenus des affaires d'argents

Déposé le 27/01/2018 à 18h24  
Par sakura Citer

oups ai oublié, @permis de détruire, comme pour vous le fric à l'air d"être la solution à tout, vous promets que si vous m'en donnez suffisament, , j'arrêterais d’être à côté de la plaque.

Vous rassure, je plaisante bien sûre, rien au monde ne me fera changer ce que je suis ..

Déposé le 27/01/2018 à 18h17  
Par sakura Citer

@permis de détruire, non les gens ne vont pas aux urgences par plaisir, mais il y a urgence et urgences.

et ne vous en déplaise, une gastro, un rhum, et autres petits bobos ne sont pas des urgences et peuvent attendre d'avoir rendez vous chez un doc et faire en sorte que ceux qui en ont vraiment besoin attendent moins.

Je suis d'accord avec vous, bon nombre de médecins ne prennent plus de nouveaux patients et il faudrait se poser la question du pourquoi..

En quoi le plus de fric fera que l'on trouvera plus facilement un medecin pour nous recevoir et en quoi plus de fric fera que l'on attendra moins aux urgences..

Je suis peut être à coté de la plaque mais vous ne proposez rien pour pallier aux problèmes de l'engorgement des urgences si ce n'est le fric,et si le fric était la solution de tous les maux, cela se saurait ne vous en déplaise..

Déposé le 27/01/2018 à 14h29  
Par permis de détruire Citer

sakura a écrit le 27/01/2018 à 13h09

faut arrêter de tout mettre sur le dos de Macron, les problèmes des urgences existent depuis des lustres..et faut arrêter de croire que l'argent pourra tout résoudre.

Qu'on revienne aux fondamentaux des urgences et bon nombre de problèmes seront résolus.

En clair que les gens arrêtent de prendre les urgences comme un self service

pfff, il n'y a plus assez de médecins généralistes, la plupart ne prennent plus de nouveaux client (et sans inscription à un médecin attitré pas de remboursement).

Vous croyez que les gens vont aux urgences par plaisir, se déplacer loin de chez soi et attendre des heures c'est une partie de plaisir pour vous ?

Comme d'habitude, à coté de la plaque.

Et oui ce probleme se règlera avec de l'argent. Mais pas sous Macron c'est sûr !

Déposé le 27/01/2018 à 13h09  
Par sakura Citer

Melenchon vite a écrit le 27/01/2018 à 11h08

Macron va devoir passer à la caisse et il va s’apercevoir qu'il lui manque quelques milliards, suite à la suppression de l'ISF notamment.

Au final c'est les plus pauvres qui vont devoir payer.

faut arrêter de tout mettre sur le dos de Macron, les problèmes des urgences existent depuis des lustres..et faut arrêter de croire que l'argent pourra tout résoudre.

Qu'on revienne aux fondamentaux des urgences et bon nombre de problèmes seront résolus.

En clair que les gens arrêtent de prendre les urgences comme un self service

Déposé le 27/01/2018 à 11h08  
Par Melenchon vite Citer

Macron va devoir passer à la caisse et il va s’apercevoir qu'il lui manque quelques milliards, suite à la suppression de l'ISF notamment.

Au final c'est les plus pauvres qui vont devoir payer.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.