Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Le blog éco

Nobilis choisit Lyon pour le décor d'un jeux vidéo, résultats décevants pour Lafuma, Ideom poursuit son recentrage dans les énergies renouvelables, Infogrames rachète Cryptic Studios...

Jeux vidéo
Lyon transformé en circuit de moto

Envie d’exploser les limitations de vitesse à Lyon sans se faire flasher ? Alors Moto Racer DS est fait pour vous. Ce jeux vidéo permet de faire des courses de moto dans les rues de Lyon. Interview du Pdg de Nobilis, l’entreprise lyonnaise qui édite le jeu.

Pourquoi faire un jeux vidéo de moto sur Lyon ?
Arnaud Blacher : D’habitude, dans les jeux vidéo de course, les décors sont plutôt des villes connus dans le monde entier : Paris, New York... Mais comme on est basé à Lyon, on a eu envie d’utiliser la ville pour le jeu. On a fait appel à Artefact, un studio lyonnais, pour mettre au point cette version.
Les quartiers de Lyon que vous avez reproduit ?
Essentiellement le centre ville avec la place des Jacobins et celle des Terreaux, les quais du Rhône, la place Bellecour... Mais aussi le périphérique et le tunnel de la Croix-Rousse.
Et on peut se faire flasher pour de vrai ?
Non. Il n’y a pas de flash dans Moto Racer. Donc aucun risque de prendre une amende pour excès de vitesse.
Faire des excès de vitesse dans une ville comme Lyon où on bouchonne, c’est facile ?
Non, on circule mieux dans Moto Racer que dans la réalité. Heureusement, sinon ce ne serait plus drôle. Mais il y a quand même un peu de circulation ce qui permet aux joueurs de slalomer entre des voitures qui vont beaucoup moins vite.
Et parmi les engins disponibles, on peut choisir le vélo’v ?
Non, il n’y a que des motos et des scooters : des harley, des motos de courses...
Vous comptez vendre combien d’exemplaires de ce jeu ?
On vise entre 300 000 et 600 000 ventes dans le monde dans les 6 mois. Et je suis optimiste car ce jeu, qui est disponible sur Nintendo DS, a eu de bonnes critiques dans la presse spécialisée. En plus, il est en vente depuis le 28 novembre et sur les deux premières semaines, on avait déjà écoulé 6 000 exemplaires en France.


Infogrames, l’éditeur lyonnais de jeux vidéos a déboursé 21 millions d’euros pour racheter Cryptic Studios, un éditeur de jeux en ligne. Et le groupe pourrait dépenser une vingtaine de millions d’euros supplémentaire si Cryptic réalise ses objectifs. Il faut dire que le jeu en ligne est devenu incontournable aujourd’hui pour les entreprises du secteur. Grâce à cette acquisition, Infogrames espère développer ses ventes en ligne et se donner les moyens de développer ses propres jeux sur internet. L’année dernière, Infogrames a réalisé un chiffre d’affaires de 290,7 millions d’euros et a perdu 51 millions avec 555 salariés.

Lafuma a beau fabriquer des vêtements de montagne, l’hiver ne lui réussit pas. Le 12 décembre, Philippe Joffard, le Pdg, a annoncé que son bénéfice net avait été divisé par deux sur l’exercice 2007/2008 à  1,6 million d’euros. Le chiffre d’affaires a progressé de 5,2% à 263,7 millions d’euros. Lafuma, dont le siège est à Anneyron dans la Drôme, emploie environ 2 000 salariés.

Ideom a publié un chiffre d’affaires en hausse de 37% sur les 9 premiers mois de son exercice 2007-2008 à 34,3 millions d’euros. Le groupe dirigé par Laurent Ulrich poursuit le recentrage de son activité dans les énergies renouvelables qui représentent 62% du chiffre d’affaires sur le troisième trimestre. Implanté à Maurice de Beynost, dans l’Ain, Ideom réalise notamment la pose de panneaux solaires et de pompes à chaleur chez les particuliers. Reste que l’entreprise a de gros besoins d’argent pour financer cette stratégie. Elle a dû céder une partie de son siège social pour 1,8 millions d’euros. Mais Laurent Ulrich a indiqué qu’il réaliserait des bénéfices sur cette activité d’ici fin 2009.


La semaine boursière

En hausse
PSB Industries : le titre gagne 29% à 16 euros.
Rhodia : le chimiste a repris 11,36% la semaine dernière et cote à 4,99 euros.
Norbert Dentressangle : l’action du groupe de transport routier a augmenté de 10% à 30,25 euros

En baisse
Piscine Desjoyaux : forte chute du titre qui perd 9,89% sur l’ensemble de la semaine à 2,55 euros.
Lafuma : après l’annonce de résultats annuels décevants, l’action continue de baisser. Elle a perdu 4,95% la semaine dernière à 8,65 euros.
Tessi : le cours baisse de 2% à 24,49 euros.

L’agenda
Vendredi 4 janvier, Toupargel doit publier son chiffre d’affaires du 4ème trimestre.



Tags : infogrames | Lafuma | Ideom | nobilis | Blacher | Cryptic | Ulrich |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.