Laurent Wauquiez montre la porte à la rebelle Virginie Calmels

Laurent Wauquiez montre la porte à la rebelle Virginie Calmels
Laurent Wauquiez - LyonMag

La fronde n'aura pas duré longtemps.

Quelques heures après avoir critiqué publiquement Laurent Wauquiez, Virginie Calmels a été limogé de son poste de vice-présidente des Républicains dimanche. Le président du parti a ensuite nommé Jean Leonetti, maire d'Antibes, à sa place.

Dans le Parisien, Virginie Calmels, proche d'Alain Juppé et depuis toujours mal à l'aise aux côtés du président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, s'était lâchée. Elle indiquait ne "pas partager sa vision" ou encore dénonçait une "droite qui se rétrécit".

Une sortie qui a été saluée par Alain Juppé en personne. Le maire de Bordeaux s'est exprimé sur Twitter, évoquant les "convictions" et le "courage" de Virginie Calmels.

Pour Laurent Wauquiez, qui à aucun moment ne cite le nom de son ancienne n°2 dans son communiqué, c'est la fin d'une situation tendue qu'il s'était imposée pour ménager l'ensemble de ses troupes.

A lui de surveiller désormais le cas de Valérie Pécresse, dont l'animosité qu'elle lui voue ne fait de secret pour personne.

Tags :

wauquiez

LR

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Va le 18/06/2018 à 14:48
Un passant a écrit le 18/06/2018 à 14h11

"une droite qui se rétrécit" comment lui donner tord... attention à ne pas finir comme le PS!

En nommant Leonetti n° 2 des ripoublicains il s'entoure d'un expert en fin de vie.

Signaler Répondre

avatar
Un passant le 18/06/2018 à 14:11

"une droite qui se rétrécit" comment lui donner tord... attention à ne pas finir comme le PS!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.