La garde rapprochée de Gérard et Caroline Collomb à la tête de "Prendre un temps d’avance"

La garde rapprochée de Gérard et Caroline Collomb à la tête de "Prendre un temps d’avance"
Gérard et Caroline Collomb - LyonMag

"Cette association veut accueillir toutes celles et tous ceux qui veulent partager leur point de vue. Les élus qui participent à la majorité à la Ville de Lyon et à la Métropole, bien sûr. Mais elle a vocation à s'élargir aussi, parce que les enjeux de demain sont des enjeux nouveaux. Dans ce contexte, il est souhaitable que des gens qui ne sont pas engagés jusqu'à présent, puissent porter l'avenir avec nous".

La citation est tirée du Progrès du 20 juin dernier. Il s'agit d'une interview de Gérard Collomb dans laquelle il détaille sa vision pour "Prendre un temps d'avance", l'association politique qu'il lance pour les élections métropolitaines de 2020 à Lyon.

Deux semaines plus tard, le même quotidien dévoile la composition du conseil d'administration de l'association. Et force est de constater que le ministre de l'Intérieur a verrouillé ce dernier en y plaçant des fidèles plutôt que des experts lambda de la société civile.

A commencer par Me Paul-Richard Zelmati, l'avocat de la Métropole de Lyon. Il défend régulièrement la collectivité au tribunal, notamment sur les dossiers des expulsions des squats, et a donc la charge de piloter une association politique chargée d'imposer la vision du couple Collomb à la Métropole. Un mélange des genres typiquement lyonnais.

Les deux travailleurs de l'ombre les plus influents depuis un an - et pour cause, ils suivent Caroline Collomb dans ses moindres faits et gestes - Jérôme Payen et Ali Kismoune sont évidemment de la partie. Le dernier cité, conseiller municipal lyonnais, est même le trésorier de "Prendre un temps d'avance".

Françoise Petit, l'ancienne journaliste de Lyon People devenue adjointe au maire du 5e arrondissement grâce à son amitié avec Caroline Collomb, est aussi au conseil d'administration. Tout comme les très investies à la fédération En Marche! du Rhône Delphine Squinabol et Natasa Touboul.

Pour intégrer "Prendre un temps d'avance", il faudra s'acquitter de 10 euros. C'est un peu plus si l'on est élu.

Enfin, l'association, qui se réunira pour la première fois à Lyon ce samedi, dispose d'une commission d'investiture pour "présenter des candidats aux élections municipales, métropolitaines et départementales".

Autant dire qu'à Lyon et ses environs, le collombisme reprendra aisément le pas sur le macronisme dans les prochaines années.

X
24 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Rasle bol 69 le 05/07/2018 à 20:08

Au moins les choses sont claires. Au prochaines élections locales ce sera TSC (tout sauf Collomb). Mais d'ici là son Excellence aura encore pris de l'age

Signaler Répondre

avatar
FranceInfo le 05/07/2018 à 18:56
Theatre a écrit le 04/07/2018 à 10h52

Bonjour,

Comment faire pour se faire coopter par Gérard et Caroline?

Bonne journée,

Extrêmement simple, il faut se courber et ramper, les deux mamelles de l'introduction.

Nota Bene : Ne pas avoir de personnalité est bien évidemment un vrai plus.

Signaler Répondre

avatar
flufluflu le 05/07/2018 à 18:53

MERCI A EUX.

C'est une très bonne nouvelle pour une alternance.

Signaler Répondre

avatar
mon pseudo le 05/07/2018 à 15:00

gérard à la métro et caroline à la mairie ? Mais qui peut croire en ce scénario??

elle est bien trop ambitieuse et consciente de sa valeur pour accepter de n'être que le maire de lyon et de demander à son époux a chaque fois qu'il faut refaire une place.

Non, c'est bien Claire Underwood dont il est question.Elle veut tout, et tout de suite !

et elle va tout perdre

Signaler Répondre

avatar
henon le 04/07/2018 à 22:39

Le maire sortant, en général, désigne son dauphin. Mais in fine, l'électeur, qui est aussi pour la, plupart du temps le contribuable, a le dernier mot. Bien sur, il y a entretemps la "cuisine" électorale, rarement savoureuse.
Concernant la Métropole de Lyon, la loi MAPTAM qui lui a donné naissance, permet à la Métropole de s'agrandir, ce qui serait souhaitable. Mais l'opération est complexe, car elle doit être votée par les élus du conseil métropolitain et ceux des communes concernées. Pour le moment, c'est hors sujet. La seule ambition des maires SYNERGIES, présidée par Monsieur Grivel, maire de Saint Cyr, est de se faire réélire. En effet la nouvelle loi pour 2020 fait qu'un certain nombre de maires de petites communes ne siégeront plus rue du Lac, dont bon nombre de maires Synergies. Gérard Collomb a cru rallier ces voix indispensables pour avoir la majorité, en "nommant" Marc Grivel premier vice-président de la Métropole. Mais la mayonnaise n'a pas pris, car la loi ne peut modifier le mode de scrutin. Devant une fronde qui se lève, Gérard Collomb a invité les maires Synergies place Beauveau pour essayer de les calmer. Quand je dis que la campagne sera chaude, le mot est faible. Elle sera au mieux bouillante au pire...

Signaler Répondre

avatar
Jeansais le 04/07/2018 à 22:37

En 2020 Caro à la mairie de Lyon et papy Gégé à la Métropole..??
Ce serait du collombianisme...!!

Signaler Répondre

avatar
Entre copains le 04/07/2018 à 21:52
henon a écrit le 04/07/2018 à 18h50

Il n'est pas sur que Gérard Collomb ait fait le bon choix en lançant dès maintenant la campagne des municipales de 2020, mettant en avant sa "charmante" épouse pour conquérir la Ville de Lyon. En dehors du fait que l'on ait devant nous un parfait exemple de népotisme, c'est peut-etre le premier faux pas de Collomb. Pour deux raisons: il est à peu près certain que les Lyonnais et les Grands Lyonnais rejettent cette bien triste mascarade. Si les élus courtisans vont se précipiter pour adhérer à ce club de gogos, l'électeur lui est libre du bulletin qu'il glisse dans l'urne. Depuis que Gérard Collomb voulait être ministre, il y est en effet arrivé. Mais ce titre lui a fait perdre tout sens des réalités. Imaginez le titre du Canard Enchainé: "Caroline sur le trône de la Ville de Lyon, papy Gérard, son mari chéri, aux manettes de la Métropole". La France entière sera pliée en deux.
Le deuxième point est le suivant: en 2020, les électeurs vont voter directement pour le président de la Métropole de Lyon, alors que jusqu'à présent, c'étaient les élus de la métropole qui le faisaient et là, notre homme montrait toute sa science de la magouille en achetant les voix des élus comme celles du groupe Synergies qui lui permettent d'être majoritaire. Cette différence est de la plus haute importance, car le vrai pouvoir est à la Métropole et non à la Ville de Lyon. Enfin, les affaires commencent à apparaitre, comme celles de la TEOM pour laquelle le Tribunal Administratif devrait en toute logique condamner la Métropole, sans oublier les "cadeaux" fait à Macron pris en charge par les deux collectivités. Peut être lé début de la fin? Patientons, la campagne sera chaude.

et vous avez oublié : brader le foncier de la métropole pour les copains parce voyez vous : le RAYONNEMENT de Lyon est tellement important...voilà la politique de notre baronnet soleil

Signaler Répondre

avatar
bling le 04/07/2018 à 19:36
henon a écrit le 04/07/2018 à 18h50

Il n'est pas sur que Gérard Collomb ait fait le bon choix en lançant dès maintenant la campagne des municipales de 2020, mettant en avant sa "charmante" épouse pour conquérir la Ville de Lyon. En dehors du fait que l'on ait devant nous un parfait exemple de népotisme, c'est peut-etre le premier faux pas de Collomb. Pour deux raisons: il est à peu près certain que les Lyonnais et les Grands Lyonnais rejettent cette bien triste mascarade. Si les élus courtisans vont se précipiter pour adhérer à ce club de gogos, l'électeur lui est libre du bulletin qu'il glisse dans l'urne. Depuis que Gérard Collomb voulait être ministre, il y est en effet arrivé. Mais ce titre lui a fait perdre tout sens des réalités. Imaginez le titre du Canard Enchainé: "Caroline sur le trône de la Ville de Lyon, papy Gérard, son mari chéri, aux manettes de la Métropole". La France entière sera pliée en deux.
Le deuxième point est le suivant: en 2020, les électeurs vont voter directement pour le président de la Métropole de Lyon, alors que jusqu'à présent, c'étaient les élus de la métropole qui le faisaient et là, notre homme montrait toute sa science de la magouille en achetant les voix des élus comme celles du groupe Synergies qui lui permettent d'être majoritaire. Cette différence est de la plus haute importance, car le vrai pouvoir est à la Métropole et non à la Ville de Lyon. Enfin, les affaires commencent à apparaitre, comme celles de la TEOM pour laquelle le Tribunal Administratif devrait en toute logique condamner la Métropole, sans oublier les "cadeaux" fait à Macron pris en charge par les deux collectivités. Peut être lé début de la fin? Patientons, la campagne sera chaude.

j avais omis le nouveau mode d élection du président de la metropole

mais est ce que le choix du maire de Lyon reste à la discrétion (ou pas) des "grands électeurs"?

en tout cas, j aime bien votre approche... et je la partage!! ou du moins, l espere

et il n est pas question d agrandir la métropole? avec plus de ville?... est ce que ce sera fait avant ou après les élections? quel découpage ?

flippand

Signaler Répondre

avatar
henon le 04/07/2018 à 18:50

Il n'est pas sur que Gérard Collomb ait fait le bon choix en lançant dès maintenant la campagne des municipales de 2020, mettant en avant sa "charmante" épouse pour conquérir la Ville de Lyon. En dehors du fait que l'on ait devant nous un parfait exemple de népotisme, c'est peut-etre le premier faux pas de Collomb. Pour deux raisons: il est à peu près certain que les Lyonnais et les Grands Lyonnais rejettent cette bien triste mascarade. Si les élus courtisans vont se précipiter pour adhérer à ce club de gogos, l'électeur lui est libre du bulletin qu'il glisse dans l'urne. Depuis que Gérard Collomb voulait être ministre, il y est en effet arrivé. Mais ce titre lui a fait perdre tout sens des réalités. Imaginez le titre du Canard Enchainé: "Caroline sur le trône de la Ville de Lyon, papy Gérard, son mari chéri, aux manettes de la Métropole". La France entière sera pliée en deux.
Le deuxième point est le suivant: en 2020, les électeurs vont voter directement pour le président de la Métropole de Lyon, alors que jusqu'à présent, c'étaient les élus de la métropole qui le faisaient et là, notre homme montrait toute sa science de la magouille en achetant les voix des élus comme celles du groupe Synergies qui lui permettent d'être majoritaire. Cette différence est de la plus haute importance, car le vrai pouvoir est à la Métropole et non à la Ville de Lyon. Enfin, les affaires commencent à apparaitre, comme celles de la TEOM pour laquelle le Tribunal Administratif devrait en toute logique condamner la Métropole, sans oublier les "cadeaux" fait à Macron pris en charge par les deux collectivités. Peut être lé début de la fin? Patientons, la campagne sera chaude.

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 04/07/2018 à 16:15
Opportunistes a écrit le 04/07/2018 à 15h18

Vite, vite, les Blachier, Graber et autres vils suiveurs opportunistes ! Papa fait un pas dans une direction, dépéchez-vous d’obéir, langues pendues et genoux au sol, sinon gare à vos sales petites carrières !

(surtout qu'au dela de votre obsession pour ma personne, on ne peut parler d'opportunisme sur le sujet : vous m'avez toujours reproché mon collombisme) ;) bises à vous

Signaler Répondre

avatar
romainblachier le 04/07/2018 à 16:09
Opportunistes a écrit le 04/07/2018 à 15h18

Vite, vite, les Blachier, Graber et autres vils suiveurs opportunistes ! Papa fait un pas dans une direction, dépéchez-vous d’obéir, langues pendues et genoux au sol, sinon gare à vos sales petites carrières !

purée c'est flatteur. y'a des centaines d'élus dans la métropole, j'en suis un peu important et tout de même à chaque fois y'a quelqu"un (enfin toujours la même personne) pour penser à moi et cacher courageusement son compliment sous pseudo :) vil flatteur.

Signaler Répondre

avatar
Juste pour rire le 04/07/2018 à 15:51

On va rire....quand on va découvrir certains elus LR ou UDI à cette réunion !....????????????
Opportunisme ......

Signaler Répondre

avatar
Martin le 04/07/2018 à 15:36

Marre de Collomb et de sa clique, à commencer par son épouse Caroline ! Mais les lyonnais, complètement sidérés, sont bien capables de voter pour elle aux prochaine élections municipales. Pendant ce temps nos élus se couchent : la vérité est qu'ils ont une peur bleue de cet oligarque qu'est Gérard Collomb.

Signaler Répondre

avatar
Opportunistes le 04/07/2018 à 15:18

Vite, vite, les Blachier, Graber et autres vils suiveurs opportunistes ! Papa fait un pas dans une direction, dépéchez-vous d’obéir, langues pendues et genoux au sol, sinon gare à vos sales petites carrières !

Signaler Répondre

avatar
on a retrouver le soldat Bonnell le 04/07/2018 à 15:04

il était a une de ses nouvelles investitures!!

alors maintenant, il est vice président de la commission PACTE!

je vous alerte aussi sur un fait déterminant! sur son profil linkedin, il n est pas député avant tout... il est "multientrepreneur".... je croyais que député était un métier difficile, a plein temps, très exigeant.... la preuve, les députés ont demandé a ne pas travailler certains jours, du fait qu ils sont débordés

qui se moque de qui?

Signaler Répondre

avatar
boubouphile le 04/07/2018 à 14:31

Catastrophe annoncée pour l’avenoir des communes du département puisque Gérard veut encore agrandir le territoire de la Métropole... les communes seront pieds et mains liées.... à quand la délivrance par une alternance ?

Signaler Répondre

avatar
Non cumul le 04/07/2018 à 14:21
Theatre a écrit le 04/07/2018 à 10h52

Bonjour,

Comment faire pour se faire coopter par Gérard et Caroline?

Bonne journée,

Je ne vous le conseille pas, vous allez prendre un coup de poignard apres avoir gardé la maison et arrosé les plantes pendant les vacances

Signaler Répondre

avatar
le bol le 04/07/2018 à 14:14

mais il me semble que le président de la métropole est élu par les élus... non?
vous savez, les retourneurs de vestes comme les synergies, ou les autres pimpins!!
en tout cas, on constate que Lyon est depuis longtemps un laboratoire de la politique et prévalait de ce qu allait devenir la France..
avec cette nouvelle version, on peut donc entrevoir la dérive autocratique qui se profile!

mais que faire contre cela?
nos élus municipaux (de tous les bords) roulent pour cette baronnie!!! la soupe est tellement bonne...

Signaler Répondre

avatar
République ? le 04/07/2018 à 13:29

....ces méthodes me semblent bien plus mafieuses que démocratiques !

Signaler Répondre

avatar
Entre copains le 04/07/2018 à 13:24
Maintenant vous savez ! a écrit le 04/07/2018 à 13h01

Connaissez-vous la série "House of Cards " ?

Non ??
Alors allez immédiatement sur Netflix et abonnez-vous pour un mois (gratuit).
Vous pourrez découvrir cette magnifique série.

Le couple Underwood, n'a qu'un seul objectif, avoir et conserver le pouvoir a tout prix...

Ca y est vous comprenez pourquoi je vous recommande cette série ?!

Comme moi ceux qui connaissent le OFF, il y a énormément de points commun entre fiction et réalité.

Sur le fond, tant que des électeurs et abstentionnistes permettront a de tels personnes d'accéder au pouvoir, notre démocratie et notre quotidien, seront affectés et salis.

Maintenant vous savez.

le baron noir serait peut etre plus adapté pour notre baronnet local. Pour House of Cards ça vaut pour son couple

Signaler Répondre

avatar
Maintenant vous savez ! le 04/07/2018 à 13:01

Connaissez-vous la série "House of Cards " ?

Non ??
Alors allez immédiatement sur Netflix et abonnez-vous pour un mois (gratuit).
Vous pourrez découvrir cette magnifique série.

Le couple Underwood, n'a qu'un seul objectif, avoir et conserver le pouvoir a tout prix...

Ca y est vous comprenez pourquoi je vous recommande cette série ?!

Comme moi ceux qui connaissent le OFF, il y a énormément de points commun entre fiction et réalité.

Sur le fond, tant que des électeurs et abstentionnistes permettront a de tels personnes d'accéder au pouvoir, notre démocratie et notre quotidien, seront affectés et salis.

Maintenant vous savez.

Signaler Répondre

avatar
politicard le 04/07/2018 à 11:27

Ca pour avoir de l'avance, il a de l'avance... 50 ans que la politique le nourrit !

Signaler Répondre

avatar
Zerf le 04/07/2018 à 11:05

Prendre un temps d'avance ....pour rouler pour le couple Collomb..... quelle perspective peu séduisante !

Signaler Répondre

avatar
Theatre le 04/07/2018 à 10:52

Bonjour,

Comment faire pour se faire coopter par Gérard et Caroline?

Bonne journée,

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.