Le comité "Grand Site de Fourvière" installé ce vendredi

Le comité "Grand Site de Fourvière" installé ce vendredi
Lyonmag.com

Le premier comité Grand Site de Fourvière a été installé ce vendredi par David Kimelfeld, le président de la Métropole et Georges Képénékian, le maire de Lyon.

 

Outre l’Etat, les collectivités locales, les autorités religieuses et la fondation de Fourvière, les grandes écoles, les institutions économiques et culturelles et le Sytral sont représentés dans ce comité.

La démarche a été lancée en mars dernier pour obtenir la labélisation Grand Site de France, afin de préserver et valoriser l'attractivité de la colline de Fourvière.

"Il a été décidé la mise en place de groupes de travail à la rentrée, une phase d’études et de diagnostics et une présentation d’un plan d’action au premier trimestre 2019. A ce stade la saisine du Ministre de la transition écologique et solidaire sera alors possible pour inscription du projet détaillé dans la démarche Grands sites de France", précise la Métropole.
 


"Je me félicite de cette démarche soutenue par les deux collectivités et souligne l’intérêt majeur de partenariat entre les différents acteurs face à l’enjeu pour la Ville de Lyon d’un tel site. Je serais particulièrement attentif dans le cadre des groupes de travail à la mixité des usages, au patrimoine naturel, culturel et historique qui font l’ADN de la Ville de Lyon" a notamment affirmé Georges Képénékian, maire de Lyon.

De son côté David Kimelfeld, président de la métropole de Lyon, a souligné "l’intérêt majeur pour la métropole d’un tel site, lieu incontournable du tourisme métropolitain avec une diversité d’acteurs qui participent tous à son rayonnement. C’est une démarche très chère à la métropole de Lyon, de partenariat public privé que nous lançons aujourd’hui".

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
Jeansais le 06/07/2018 à 19:58

A propos de la basilique de Fourvière Victor Augagneur, maire de Lyon de 1900 à 1905, voulait faire interdire l’accès de "cet insolent défi à la démocratie lyonnaise et à la philosophie de la raison et de la vérité"...
Le temps passe...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.