Un proche collaborateur de Gérard Collomb lui aussi aperçu avec un brassard siglé "police"

Un proche collaborateur de Gérard Collomb lui aussi aperçu avec un brassard siglé "police"
Brassard police et gilet pare-balles pour le collaborateur du ministre - DR

L'affaire Benalla a mis l'Élysée et le ministère de l'Intérieur dans la tourmente. Elle a aussi mis en avant les abus dont certains proches du pouvoir se rendent coupable. Mais ils ne sont pas les seuls, en témoigne une publication du conseiller communication de Gérard Collomb.

Arthur Empereur aux côtés de Gérard Collomb - Capture d'écran Instagram
Arthur Empereur aux côtés de Gérard Collomb - Capture d'écran Instagram
Arthur Empereur fait partie de la garde rapprochée de Gérard Collomb. Aujourd'hui conseiller communication digitale et affaires réservées du ministre de l'Intérieur, le jeune homme a semble-t-il lui aussi quelque peu abusé de sa fonction, dans un contexte à la tention certes palpable.

Le collaborateur de l'ancien sénateur-maire de Lyon a en effet été aperçu avec un gilet pare-balles ainsi qu'un brassard siglé "police" lors du déplacement de Gérard Collomb à Juvisy le 8 octobre 2017, un an après l'attaque particulièrement violente de policiers à Viry-Châtillon.

Un attirail qui peut poser question et bien visible sur la publication que l'intéressé a faite sur le réseau social Instagram 3 jours plus tard. Son compte est public, le ton est léger, Arthur Empereur ajoutant même le mot-dièse "voyou" en commentaire.

Selon nos informations, seuls les fonctionnaires de police sont en effet habilités à porter ce brassard. Et Arthur Empereur n'entre bien entendu pas dans cette catégorie. Comme le rappelle le ministère de l'Intérieur lui-même, le statut des conseillers "est officialisé par sa publication au Journal Officiel. Ainsi, on y retrouve des préfets, sous-préfets, administrateurs civils, magistrats, maîtres des requêtes au Conseil d’État, conseillers référendaire de la Cour des Comptes, diplomate, administrateur du Sénat et contractuels."

En tant que contractuel, Arthur Empereur est donc dans l'illégalité. L'article 433-15 du code pénal rappelle par ailleurs qu'"est puni de six mois d'emprisonnement et de 7500 euros d'amende le fait, par toute personne, publiquement, de porter un costume ou un uniforme, d'utiliser un véhicule, ou de faire usage d'un insigne ou d'un document présentant, avec les costumes, uniformes, véhicules, insignes ou documents distinctifs réservés aux fonctionnaires de la police nationale ou aux militaires".

De plus, depuis un arrêté de décembre 2013, tout porteur d'un brassard "[est] également soumis (…) au port de [son] numéro d'identification individuel." Il s'agit du numéro Référentiel des Identités et de l'Organisation (RIO). Une information visiblement manquante sur l'accessoire d'Arthur Empereur.

On voit bien ici l'absence de RIO sur le brassard d'Arthur Empereur - DR

Une pratique illégale mais répandue

Contacté, un policier nous a bien confirmé que le port de tels équipement est réservé aux fonctionnaires de police. Pourtant, Alexandre Benalla et Arthur Empereur ne sont certainement pas les seuls à avoir outrepassé leurs droits. Cet officier de police judiciaire affirme que "le port du brassard par d’autres personnes que des policiers est une pratique répandue depuis des années parmi les gardes du corps privés des personnalités importantes de l’Etat."

Une information confirmée par le ministère de l'Intérieur, qui assure que "les collaborateurs du Ministre de l’Intérieur peuvent avoir un usage très occasionnel de brassards 'Police' (…) afin de faciliter leur circulation dans des zones faisant l'objet d'une protection accrue". Reste que son usage est illégal et que, comme le signale le ministère, la carte professionnelle des collaborateurs ministériels peut tout à fait suffire pour indiquer sa qualité.

Il y a fort à parier qu'il existe des dizaines voire plus de Benalla et Empereur. Reste qu'ici l'un a porté un signe de police pour s'identifier et sans doute se faire plaisir, quand l'autre en a profité pour molester des manifestants. Quoiqu'il en soit, l'ampleur médiatique de ce qui est déjà une affaire d'État pourrait faire bouger les lignes.

Qui est Arthur Empereur ?

A Lyon, son nom fait majoritairement frissonner les élus. Certains ont réussi à devenir son ami, les autres se mettent au garde-à-vous devant l'un des "flingueurs" du clan Collomb.

Collaborateur parlementaire de l'ancien sénateur-maire, puis membre de son cabinet à la mairie à compter de 2014, l'ex-étudiant en sciences politiques avait été récompensé par une nomination aux côtés de Gérard Collomb au ministère à l'été 2017.

Cela fait donc plusieurs années qu'Arthur Empereur suit Gérard Collomb comme son ombre, le prenant en photo, en vidéo, alimentant ses réseaux sociaux dont il s'occupe.

En parallèle, il a eu ce rôle de chien de berger zélé, qui va jusqu'à mordre les mollets du troupeau pour qu'il reste uni. Derrière Gérard Collomb forcément. Il formait alors avec Stéphane Chassignol, un autre collaborateur de l'ombre, un duo que les Potins d'Angèle comparaient à "la Stasi".

Ses faits d'arme les plus connus à Lyon ? La campagne des législatives 2012, où il avait, comme ordonné par le maire de l'époque, fait pression pour que tout le monde aide Thierry Braillard dans la 1ère circonscription du Rhône. Plutôt que le candidat soutenu par le PS, l'écologiste Philippe Meirieu. Les rares militants socialistes restés fidèles à leurs valeurs plutôt qu'à Gérard Collomb s'en souviennent encore.

Outre ses commentaires cassants sur les réseaux sociaux, il aurait également provoqué le départ de Christian Pillot pendant la campagne présidentielle 2017. Arthur Empereur aurait eu l'altercation de trop avec le directeur local de campagne d'Emmanuel Macron.

X
0-50 sur 70 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Papimouzo le 07/10/2018 à 09:39
Danton69 a écrit le 28/07/2018 à 00h22

Et un collaborateur de Gérard collomb aurait été aperçu avec un slip Éminence... ça va s’arrêter où toutes ces âneries. Ce n’est plus une commission d’enquetes mais un comité de salut public . Qu’on ressorte la guillotine que diable...

Et. Bien dit donc si c était le cas les bourreaux travaillerait en 3 fois 8 heures car avec tout ses pourris y a du travail cordialement

Signaler Répondre

avatar
Barbouze fait faire l'avion !! le 24/08/2018 à 18:14

La police cherche le coffre du barbouze de macron...

Avec ce nouveau fait, l'affaire d'état se confirme.

Ceux qui détiennent des secrets, se protègent en conservant toutes preuves, pouvant les protéger, le cas où...

Le livre "la putain de la république" ou les nombreux reportages sur l'affaire des frégates de Taïwan, voir l'assassinat de Monsieur Robert Boulin, etc.

Dans l'affaire des frégates il y a eu une dizaine de suicides...Autant de cancer foudroyants...
D'ailleurs "la putain de la république" portait régulièrement des gants, pour éviter d'être en contact avec des substances très nocives...

Tout cela devrait éclairer les novices, voir sceptiques, sur le fond de cette affaire.

En l'espèce, le barbouze a feinter les policiers, lors de sa garde à vue, pour permettre à un tiers de récupérer le dit coffre et une partie de son contenu.

En clair et en résumé, le barbouze est plus malin que son ex-employeur qui devra " faire l'avion " sous le contrôle du barbouze...

Cette affaire n'en n'est donc pas à son épilogue !!!

https://www.rtl.fr/actu/politique/affaire-benalla-pourquoi-les-enqueteurs-veulent-retrouver-sa-fiancee-7794506035

Signaler Répondre

avatar
et oui le 24/08/2018 à 16:56
Lyon la molle a écrit le 24/08/2018 à 16h32

Affaire enterrée.
Merci le monde politique, médiatique, judiciaire.

et oui, le monde magnifique de LREM, les progressistes qui usent de vieilles manigances !

Signaler Répondre

avatar
Lyon la molle le 24/08/2018 à 16:32

Affaire enterrée.
Merci le monde politique, médiatique, judiciaire.

Signaler Répondre

avatar
Dans la nuit le 09/08/2018 à 11:46
4 août a écrit le 08/08/2018 à 23h49

Julie69 démontre qu'elle ou il fait partie des courtisans de la cour collombophile...ses multiples interventions allant toujours dans le même sens de flatteries exagérées en sont une démonstration hallucinante d'obséquiosité. Pitoyable!!!

C'est simple, la flatterie est telle qu'on dirait du Blachier tout craché.

Signaler Répondre

avatar
4 août le 08/08/2018 à 23:49
julie69 a écrit le 07/08/2018 à 10h59

Pourquoi s'en prendre ainsi à Arthur, l'un des meilleurs collaborateurs d'élus de sa génération. Plusieurs jours après la publication se cet article, l'affaire a fait pschitt !

Julie69 démontre qu'elle ou il fait partie des courtisans de la cour collombophile...ses multiples interventions allant toujours dans le même sens de flatteries exagérées en sont une démonstration hallucinante d'obséquiosité. Pitoyable!!!

Signaler Répondre

avatar
Julot le 08/08/2018 à 22:25
julie69 a écrit le 07/08/2018 à 10h59

Pourquoi s'en prendre ainsi à Arthur, l'un des meilleurs collaborateurs d'élus de sa génération. Plusieurs jours après la publication se cet article, l'affaire a fait pschitt !

Parce qu'on a le droit de ne pas apprécier les actions de cette personne.

Signaler Répondre

avatar
julie69 le 07/08/2018 à 10:59

Pourquoi s'en prendre ainsi à Arthur, l'un des meilleurs collaborateurs d'élus de sa génération. Plusieurs jours après la publication se cet article, l'affaire a fait pschitt !

Signaler Répondre

avatar
DEHORS le 05/08/2018 à 18:51

C'est son Mignon !

Signaler Répondre

avatar
potdeterre le 05/08/2018 à 17:13

Je colle tu colles il colle nous collons
Côlon colombin colombanus le troubadour du waterclosed

Signaler Répondre

avatar
potdeterre le 05/08/2018 à 16:36

Militant socialiste il rejoint les,traitres! sa part de la bouche jusqu'au Colon

Signaler Répondre

avatar
potdeterre le 05/08/2018 à 16:23

Quel faux cul

Signaler Répondre

avatar
Dommage que Banella était absent à l aeroport.. le 02/08/2018 à 19:01

Certains pensent que la police en fait trop et juge le parti trop dur et sont les mêmes à déplorer leur absence comme pour la violence de Booba et son rival à l aéroport.
Des irresponsables en fait.

Signaler Répondre

avatar
nichons ! le 01/08/2018 à 23:55

Parlez plutot des 3 flingues non déclarés découvert chez la Ripoublique En marche !

Ce parti est pourri, plein de délinquants, mais tous ses cardes clament haut et fort que tout va bien. La soupe est trop bonne. Aucun ne va dire je condamne. Pas cette fois, parce que c'est leur "famille". Tout est dit.

En plus Macron est en train de brader la France aux puissances étrangères tout en faisant augmenter le chômage mais personne ne s'en inquiète.

Signaler Répondre

avatar
cetou le 01/08/2018 à 19:59
steras a écrit le 26/07/2018 à 23h05

Et le blouson Police de Gérard on en parle ?

Oh oui on en parle il est un tout petit peu grand comme le costume de ministre de l'intérieur
A noter aussi que Gerard regarde souvent en l'air et c'est pas bon signe ça

Signaler Répondre

avatar
Fascistes !! le 01/08/2018 à 18:31

LREM le parti où des collaborateurs ont des brassards de police, mais aussi des armes !!!

C'est ce que vient de découvrir la police lors d'une perquisition au siège de ce parti totalitaire.

En tout ce sont 3 pistolets trouvés et non déclarés !!!

L'enquête va-t-elle allez jusqu'au bout notamment pour connaitre leur provenance ?!

Ah mais oui j'ai oublié, grâce aux bouffeurs de foin, nous sommes en macronie et en macronie, il n'y a pas de place pour la transparence dès lors qu'elle risque de porter atteinte aux intérêts de ces fascistes.

http://www.jeanmarcmorandini.com/article-383873-le-monde-revele-que-les-policiers-ont-decouvert-trois-pistolets-non-declares-dans-les-locaux-d-en-marche-lors-de-leur-perquisition.html

Signaler Répondre

avatar
Dédé la malice le 01/08/2018 à 17:15
Partouze présidentielle.mdr a écrit le 01/08/2018 à 16h50

Dans ce monde sa finit toujours en sucettes,mdr.

Ah ah t'es trop drôle Jean Claude !

Signaler Répondre

avatar
Partouze présidentielle.mdr le 01/08/2018 à 16:50
love a écrit le 01/08/2018 à 15h09

Si le president a déclaré que Benalla n'était pas son amant il n'a pas déclaré qu'il n'était pas l'amant de mme. Dommage .

Dans ce monde sa finit toujours en sucettes,mdr.

Signaler Répondre

avatar
love le 01/08/2018 à 15:09

Si le president a déclaré que Benalla n'était pas son amant il n'a pas déclaré qu'il n'était pas l'amant de mme. Dommage .

Signaler Répondre

avatar
cetou le 01/08/2018 à 10:12

Ce pauvre Monsieur Collomb ne sait rien ,ne connais personne,n'ait au courant de rien.Est-ce qu'il sait qu'il est Ministre de l'intérieur
A la retraite!
Ces amis socialistes n'avaient jamais voulue de lui comme Ministre

Signaler Répondre

avatar
Plouf dans l'eau le 31/07/2018 à 12:40

Et voilà, l'affaire est enterrée.

Tranquille, on est à Lyon.

Signaler Répondre

avatar
charles le 28/07/2018 à 19:09

C'est incroyable que son ami Macron qui est president par erreur ait déclaré que bennala n'était pas son amant !! Peut on imaginer le général de GAULLE tenir cet incroyable propos indigne d'un president de la république Française ??

Signaler Répondre

avatar
COMMUNICANT le 28/07/2018 à 14:20
pat69570 a écrit le 27/07/2018 à 04h27

Belle France avec nos barbouzes au 4coins des rues !

IL serait plus judicieux de parler de personnes ayants de redoutable talents de communicants . Malgré son gabarit de loukoum , avez vous vu la prestation d'Alexandre Benala sur TF1 ? C'était du très haut niveau , il vous aurait convaincu d'acheté du sable en plein désert .

Signaler Répondre

avatar
collombin qui pue le 28/07/2018 à 13:34

La folle du régiment!

Signaler Répondre

avatar
Les lois le 28/07/2018 à 11:40

Les lois leurs interdisent de porter des brassards POLICE, mais Arthur Empereur n'a rien à faire de cette loi vu que d'autres font pareil.

Les Affaires Réservées sont bien le service qui s'occupe non pas de "réservation d'hôtel" mais d'aller là où d'autres n'oseraient pas aller.

Signaler Répondre

avatar
Pelo du secteur le 28/07/2018 à 10:43
BRONSON a écrit le 27/07/2018 à 13h49

Je ne sais pas, je dis juste qu'il a le gabarit d'une crevette grise.

Ne confondez pas les "affaires réservées " italiennes qui faisaient partie du renseignement intérieur et les "affaires réservées" francaises qui elles sont les vallets ou serviteurs ou encore petits toutous de ministre. Elles s'occupent de réserver des hôtels où restos, ils gèrent leurs agendas comme des petites secrétaire donc je ne vois pas pourquoi vous avez peur de lui a croire c'était Bruce Lee ou je ne sais qui d'autre ce n'est qu'un lèche bottes

Signaler Répondre

avatar
Danton69 le 28/07/2018 à 00:22

Et un collaborateur de Gérard collomb aurait été aperçu avec un slip Éminence... ça va s’arrêter où toutes ces âneries. Ce n’est plus une commission d’enquetes mais un comité de salut public . Qu’on ressorte la guillotine que diable...

Signaler Répondre

avatar
dehors vieux co le 27/07/2018 à 18:37

C'est le conseiller nu...métrique avec collmbine gazon maudit

Signaler Répondre

avatar
dehors vieux co le 27/07/2018 à 18:34

La folle de collombin !

Signaler Répondre

avatar
fofolle le 27/07/2018 à 18:30
digital a écrit le 26/07/2018 à 15h23

C'est pourtant bien son titre officiel : cf le site du ministère

https://www.interieur.gouv.fr/Le-ministre/Cabinet-du-ministre

Il touche combien le digital

Signaler Répondre

avatar
fofolle le 27/07/2018 à 18:30

Elle est belle ta cocotte!

Signaler Répondre

avatar
collombin le 27/07/2018 à 18:28

C'est sa poule.Caroline fait gaffe ,t'as pas de gilet pareballe ,quoique à son age tu risques plus rien!

Signaler Répondre

avatar
Faut pas déconner quand même ! le 27/07/2018 à 15:26
Oups a écrit le 27/07/2018 à 10h29

C'est de la part de qui ?

Tapez documentaire illusionniste collomb dans un moteur de recherche bio.

T'appelles ça un "documentaire" ? !
MDR

Signaler Répondre

avatar
BRONSON le 27/07/2018 à 13:49
Clint is wood a écrit le 27/07/2018 à 11h56

Détrompez vous, sous son air d'angelot ou de mignon, il est aux affaires réservées.
Vous savez ce que c'est que "les affaires réservées" ?

Je ne sais pas, je dis juste qu'il a le gabarit d'une crevette grise.

Signaler Répondre

avatar
Ponpon le 27/07/2018 à 13:37

avatar
Moi le 27/07/2018 à 12:59

Bravo belle enquête

Signaler Répondre

avatar
Clint is wood le 27/07/2018 à 11:56
BRONSON a écrit le 27/07/2018 à 11h46

Brassard ou pas, il n'a pas la tête de l'emploi et ne risque pas de faire peur à grand-monde...........

Détrompez vous, sous son air d'angelot ou de mignon, il est aux affaires réservées.
Vous savez ce que c'est que "les affaires réservées" ?

Signaler Répondre

avatar
BRONSON le 27/07/2018 à 11:46

Brassard ou pas, il n'a pas la tête de l'emploi et ne risque pas de faire peur à grand-monde...........

Signaler Répondre

avatar
Oups le 27/07/2018 à 10:29
Oui, question svp a écrit le 27/07/2018 à 09h34

Bon c'est pas celui-là mais alors c'est lequel ?

C'est facile de dire anonymement n'importe quoi sur le net, mais si on ne précise pas, si on n'apporte pas un minimum de sources, c'est juste de la diffamation de bas étage.

C'est de la part de qui ?

Tapez documentaire illusionniste collomb dans un moteur de recherche bio.

Signaler Répondre

avatar
Oui, question svp le 27/07/2018 à 09:34
Oups a écrit le 26/07/2018 à 17h41

c'est pas celui là que A. Empereur a essayé d'interdire, mais pas grave, celui là est pas mal non plus !

Bon c'est pas celui-là mais alors c'est lequel ?

C'est facile de dire anonymement n'importe quoi sur le net, mais si on ne précise pas, si on n'apporte pas un minimum de sources, c'est juste de la diffamation de bas étage.

Signaler Répondre

avatar
NiKo69 le 27/07/2018 à 09:10
Fernando_Martinez a écrit le 26/07/2018 à 15h26

Dans ce cas, il s'agit donc du tout premier conseiller en communications avec les doigts de l'histoire de la Réplique.

digital:
1/ adj. Qui appartient, se rapporte aux doigts
2/ adj. anglicisme Qui opère sur des données numériques (affichage digital /= analogique)

Il faut parfois fermer sa bouche Fernando_Martinez

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 27/07/2018 à 08:33

Monsieur Empereur devrait réfléchir à sa reconversion.
Son gourou perd de sa crédibilité auprès des électeurs lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
Manchot le 27/07/2018 à 08:25

Un empereur n'a pas de bras donc il ne peut pas mettre de brassard de police.
La photo est-elle un montage ?

Signaler Répondre

avatar
Dégagisme69 le 27/07/2018 à 07:40
henon a écrit le 26/07/2018 à 21h58

Cherchons où est l'erreur. Monsieur Collomb commence sa carrière politique en 1977. Il a été: conseiller municipal, maire d'arrondissement, maire de Lyon, président du Grand Lyon, président de la Métropole de Lyon, député, sénateur, conseiller régional, membre du (très utile...) Conseil économique et social, et enfin ministre (d'Etat). Cela fait donc 41 ans qu'il a embrassé le "métier" de politique, alors que la politique doit être une vocation que l'on exerce dans un temps limité. Il a été classé il y a quatre ans le numéro trois des "cumulards" de France. Il s'est déclaré, vous vous en doutez, tout à fait opposé au non cumul des mandats. Le 1er mai, annoncé comme très tendu à Paris, Monsieur le Ministre de l'Intérieur était à Lyon, car il était plus important pour la France de préparer "Un temps d'avance" pour les élections de 2020. Cerise sur la gâteau, Monsieur Collomb pousse son épouse Caroline à se présenter à la mairie de Lyon; un exemple ahurissant de népotisme; y a t il l'équivalant en France?Tout ceci confirme que la politique "rend fou", quel que soit le niveau et que les élus qui cumulent dans le temps pensent que la collectivité qu'ils dirigent est "leur chose à eux", qu'elle leur appartient en propre. Il ne sont plus capables de discerner les bornes à ne pas franchir. Il faut donc que Monsieur Collomb comprenne qu'il vaudrait mieux pour lui arrêter cette triste mascarade, car il est évident qu'en 2020, les Lyonnais et Grands Lyonnais auront ouvert les yeux et diront: cette fois, vous allez trop loin, nous ne voulons plus de vous. Ce mouvement de rejet se met dès maintenant en place et il va prendre une telle ampleur que même Monsieur Arthur Empereur ne pourra endiguer.

Analyse complète et justifié, je suis totalement d'accord avec vous. Il est urgent que les citoyens se responsabilisent pour empêcher que de telles pratiques ne perdurent et se mobilisent dès à présent pour contrer ces politicards de piètre niveau. Non à la dictature du clan en place et au non népotisme. Dégageons ces tristes sires

Signaler Répondre

avatar
pat69570 le 27/07/2018 à 04:27

Belle France avec nos barbouzes au 4coins des rues !

Signaler Répondre

avatar
steras le 26/07/2018 à 23:05

Et le blouson Police de Gérard on en parle ?

Signaler Répondre

avatar
Moicmoi le 26/07/2018 à 22:52

Le public est gratuit et déjà payé par les citoyens. .. Le privé coûte des sous ...ce n'est qu'une partie de l'iceberg dévoilé. ..un bout de glaçon quoi ;) après ils nous parlent de faire des économies pfff tu parles !

Signaler Répondre

avatar
henon le 26/07/2018 à 21:58

Cherchons où est l'erreur. Monsieur Collomb commence sa carrière politique en 1977. Il a été: conseiller municipal, maire d'arrondissement, maire de Lyon, président du Grand Lyon, président de la Métropole de Lyon, député, sénateur, conseiller régional, membre du (très utile...) Conseil économique et social, et enfin ministre (d'Etat). Cela fait donc 41 ans qu'il a embrassé le "métier" de politique, alors que la politique doit être une vocation que l'on exerce dans un temps limité. Il a été classé il y a quatre ans le numéro trois des "cumulards" de France. Il s'est déclaré, vous vous en doutez, tout à fait opposé au non cumul des mandats. Le 1er mai, annoncé comme très tendu à Paris, Monsieur le Ministre de l'Intérieur était à Lyon, car il était plus important pour la France de préparer "Un temps d'avance" pour les élections de 2020. Cerise sur la gâteau, Monsieur Collomb pousse son épouse Caroline à se présenter à la mairie de Lyon; un exemple ahurissant de népotisme; y a t il l'équivalant en France?Tout ceci confirme que la politique "rend fou", quel que soit le niveau et que les élus qui cumulent dans le temps pensent que la collectivité qu'ils dirigent est "leur chose à eux", qu'elle leur appartient en propre. Il ne sont plus capables de discerner les bornes à ne pas franchir. Il faut donc que Monsieur Collomb comprenne qu'il vaudrait mieux pour lui arrêter cette triste mascarade, car il est évident qu'en 2020, les Lyonnais et Grands Lyonnais auront ouvert les yeux et diront: cette fois, vous allez trop loin, nous ne voulons plus de vous. Ce mouvement de rejet se met dès maintenant en place et il va prendre une telle ampleur que même Monsieur Arthur Empereur ne pourra endiguer.

Signaler Répondre

avatar
alex le 26/07/2018 à 20:09

Gege à l EPHAD vite!!!

Signaler Répondre

avatar
Rassurez vous le 26/07/2018 à 18:00
voyoux a écrit le 26/07/2018 à 17h55

On ne peut que constater qu'on est gouverné par une équipe de coquins pour rester polis !!!

Pour eux, avec cette présente affaire, c'est la fin !

A. Empereur, ce n'est pas n'importe qui ! Il est en train de devenir une vedette.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.