L'adjoint devant la justice pour avoir accusé la maire du 1er arrondissement de Lyon de "harcèlement"

L'adjoint devant la justice pour avoir accusé la maire du 1er arrondissement de Lyon de "harcèlement"
Nathalie Perrin-Gilbert - LyonMag

Nathalie Perrin-Gilbert emploie des "techniques raffinées, parce qu’elles sont anciennes, de harcèlement".

C'est notamment à cause de cette phrase, lâchée le 13 mars lors d'une conférence de presse, que Jean-Pierre Bouchard a rendez-vous au tribunal ce mardi.

L'adjoint à la maire du 1er arrondissement de Lyon est attaquée par cette dernière, qui lui reproche d'avoir tenu des propos diffamants.

Pour rappel, le torchon brûle entre Jean-Pierre Bouchard et Nathalie Perrin-Gilbert depuis plusieurs mois. C'est d'ailleurs la quasi intégralité de la majorité qui s'est désolidarisée de la maire, qui a décidé de ne pas se représenter en 2020. Les "ambitions personnelles" de NPG passaient selon les élus avant le travail de proximité à mener en arrondissement.

Une diffamation contre un élu local en raison de ses fonctions est punissable d'une amende de 45 000 euros. A Jean-Pierre Bouchard désormais de venir au tribunal suffisamment armé pour prouver ses dires.

6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ben le 18/09/2018 à 18:52

L équipe précédente avait réclamé la démission de NPG. Sinon le torchon n a pas brûlé... Et si le problème ne venait pas des adjoints....

Signaler Répondre

avatar
opla le 18/09/2018 à 13:19

L'adjoint n'aura aucun mal à étayer les propos/

Signaler Répondre

avatar
Face le 18/09/2018 à 11:01

Courage Mme la maire.

Signaler Répondre

avatar
Loulou69001 le 18/09/2018 à 10:26

Le 1er arrondissement est archi connu pour avoir des déboires,aussi bien avec la mairie centrale que les citoyens

Signaler Répondre

avatar
EAFI le 18/09/2018 à 07:46

Le torchon qui brûle, ce n'était pas le cas avec l'équipe notre précédente et avec l'équipe du 1er mandat aussi.
Et si le problème n'était pas les adjoints ?

Signaler Répondre

avatar
Sakura le 18/09/2018 à 07:40

Petite question ,y a t il eu une enquête afin de vérifier si les dires de cet adjoints sont faux.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.