Le plan de prévention des risques de la vallée de la Chimie annulé par la justice lyonnaise

Le plan de prévention des risques de la vallée de la Chimie annulé par la justice lyonnaise
photo d'illustration - Lyonmag.com

Le tribunal administratif de Lyon a annulé ce jeudi le plan de prévention des risques technologiques de la vallée de la chimie.

Une annulation qui sera effective en 2021, le temps pour les autorités d'établir un nouveau plan, censé protéger les populations voisines des entreprises de la vallée de la Chimie, à Pierre-Bénite, Vénissieux ou encore Feyzin.

Concrètement, la justice lyonnaise a annulé l'arrêté préfectoral qui approuvait le PPRT car la procédure d'approbation a été entaché d'une irrégularité. C'est un cadre de la DREAL, placé sous l'autorité de la Préfecture de Région, qui a validé l'approbation du plan, alors que l'évaluation environnementale doit être réalisée par une instance autonome, comme l'exige une jurisprudence européenne.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Post monétaire le 11/01/2019 à 15:55
Au Complot ! a écrit le 11/01/2019 à 14h45

Ce qui est drôle, c'est que dans le titre et dans l'article il est indiqué "Vallée de la Chimie" et non Région Rhone Alpes pour le CNPE de Bugey.

Ca doit être effectivement à cause de la finance mondiale que le sujet de l'article n'aborde pas le PPR de la région.

:D

La sémantique des administrations sera t elle une barrière efficace aux radiations....

Demandons aux reptiliens complotistes !

:D

Signaler Répondre

avatar
Au Complot ! le 11/01/2019 à 14:45
Post monétaire a écrit le 11/01/2019 à 11h31

Ce qui est "drôle" dans ce plan des risques, c'est que le risque nucléaire lié à la centrale du Bugey, n'est pas indiqué... Comme si ça n'était pas un risque "industriel" ou comme si Lyon allait être protégé par le mystérieux paramètre "la radioactivité n'a pas passé la frontière"....

:D

Vive ce progrès guidé par les intérêts financiers ?

Ce qui est drôle, c'est que dans le titre et dans l'article il est indiqué "Vallée de la Chimie" et non Région Rhone Alpes pour le CNPE de Bugey.

Ca doit être effectivement à cause de la finance mondiale que le sujet de l'article n'aborde pas le PPR de la région.

:D

Signaler Répondre

avatar
Post monétaire le 11/01/2019 à 11:31

Ce qui est "drôle" dans ce plan des risques, c'est que le risque nucléaire lié à la centrale du Bugey, n'est pas indiqué... Comme si ça n'était pas un risque "industriel" ou comme si Lyon allait être protégé par le mystérieux paramètre "la radioactivité n'a pas passé la frontière"....

:D

Vive ce progrès guidé par les intérêts financiers ?

Signaler Répondre

avatar
bonberos69 le 11/01/2019 à 10:14

Tout-à-fait d’accord avec toi ! J’aimerais savoir qu’elle commune ...c’est opposé ?

Signaler Répondre

avatar
cestmoilebeau le 11/01/2019 à 08:53

Encore du fric foutu en l'air !!!

Signaler Répondre

avatar
@Bonberos le 11/01/2019 à 08:09
bonberos69 a écrit le 10/01/2019 à 23h51

Quelle absurdité ! Tout ce travail réduit à néant.. qui est responsable ? Un gilet jaune sans doute.. Quelle honte !

Les premiers responsables de cet immense gâchis, ce sont ceux qui ont attaqués devant le tribunal.

Et tenez vous bien : le Progrès nous apprend qu'une commune de la métropole de Lyon en fait partie !!

Ou comment des fonctionnaires détruisent le travail d'autres fonctionnaires, au détriment des populations qui habitent à côté de ces usines dangereuses...

Signaler Répondre

avatar
bonberos69 le 10/01/2019 à 23:51

Quelle absurdité ! Tout ce travail réduit à néant.. qui est responsable ? Un gilet jaune sans doute.. Quelle honte !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.