Lyon : le Plan de prévention des risques de la Vallée de la Chimie rétabli par la justice

Lyon : le Plan de prévention des risques de la Vallée de la Chimie rétabli par la justice
La torchère de Feyzin - LyonMag

La préfecture du Rhône a évité de peu le vide juridique.

En janvier 2019, le tribunal administratif de Lyon avait annulé le Plan de prévention des risques technologiques (PPRT) de la Vallée de la Chimie. Une annulation qui devait entrer en vigueur au 1er janvier 2021, et ainsi priver le secteur fourni en sites Seveso de process censés protéger les populations voisines.

Mais la préfecture s'est félicitée ce mardi matin de la décision de la cour administrative d'appel, qui a infirmé le jugement en première instance. Le PPRT retrouve ainsi sa pleine validité, à quelques semaines de sa suspension programmée.

Si l'actuel PPRT sera conservé en l'état début 2021, le préfet avait, au cas où la décision en appel n'était pas favorable, déjà travaillé sur un projet de PPRT 2 à mettre en place au printemps. "Toute cette matière a été recueillie par les services de l'Etat et servira à améliorer les process et outils du plan de prévention des risques, dans sa mise en oeuvre opérationnelle et dans le respect de son règlement", prévient la préfecture rhodanienne.

Les services de l'Etat précisent également que les opérations d'acquisitions de biens en secteurs de mesures foncières et la réalisation de travaux de protection des logements qui avaient été stoppées en vue de l'annulation du PPRT vont pouvoir reprendre.

Pour rappel, le PPRT de la Vallée de la Chimie avait été attaqué par l'entreprise industrielle Plymouth qui contestait son classement en zone d'expropriation, ainsi que par la commune de Solaize qui était concernée financièrement par sa proximité avec la gare de triage de Sibelin et des sites Seveso.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pije le 10/12/2020 à 11:35
Alors Solaize, on est content du résultat ? a écrit le 09/12/2020 à 09h27

J'ai hâte que le maire de Solaize soit sommé de se justifier, par exemple dans la chronique vidéo de Gérard Angel...

Ce que dit le préfet :
Si l'actuel PPRT sera conservé en l'état début 2021, le préfet avait, au cas où la décision en appel n'était pas favorable, déjà travaillé sur un projet de PPRT 2 à mettre en place au printemps. "Toute cette matière a été recueillie par les services de l'Etat et servira à améliorer les process et outils du plan de prévention des risques, dans sa mise en oeuvre opérationnelle et dans le respect de son règlement", prévient la préfecture rhodanienne.

Bref lui aussi admet que le PPRT n'était pas bon, sinon pourquoi vouloir améliorer les process et outils de plan.

Lui aussi doit être sommé de se justifier auprès Gérard Angel le grand juge tout comme le patron de Plymouth

Signaler Répondre

avatar
Pas sur d'avoir compris le 10/12/2020 à 09:05

Que faut il comprendre ?
Le PPRT invalidé est rétabli pour le début 2021 afin d'éviter de se retrouver sans PPRT du tout.
Et après le début 2021 ?
Le préfet laisse entendre qu'il y aurait des modifications parce que ses services avaient travaillés sur un nouveau PPRT : finalement il reconnait en creux qu'il y avait bien des défauts

Signaler Répondre

avatar
Alors Solaize, on est content du résultat ? le 09/12/2020 à 09:27
@Solaize a écrit le 08/12/2020 à 13h10

Donc on résume : l'action en justice de la mairie de Solaize a ralenti la mise en œuvre de mesures de protection des populations, c'est bien ça ?

J'ai hâte que le maire de Solaize soit sommé de se justifier, par exemple dans la chronique vidéo de Gérard Angel...

Signaler Répondre

avatar
Stop a la pollution le 09/12/2020 à 08:15

Ces usines devraient être déplacé en Chine sérieusement

Signaler Répondre

avatar
@Solaize le 08/12/2020 à 13:10

Donc on résume : l'action en justice de la mairie de Solaize a ralenti la mise en œuvre de mesures de protection des populations, c'est bien ça ?

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 08/12/2020 à 12:21

Heureusement ! C'est inconcevable déjà qu'il ai été supprimé.
Pendant qu'on y est, établir la même chose pour les rejets de polluants de ces grosses industries, ça montrera que ce que font les écolos bobos cathos avec les véhicules est dérisoire, et ne sert à rien sauf écarter les gens avec un faible revenu de Lyon et alentours....

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 08/12/2020 à 11:28

Ce dossier me dépasse mais d après ce que je lis C est à se demander si En effet cette administration sert à quelque chose.....

Signaler Répondre

avatar
Bonne nouvelle! le 08/12/2020 à 11:04

Le tribunal administratif , (encore lui) cette institution remplie d anonymes souvent inutiles et parfois malfaisants vient de se faire rattraper juste a temps par les services de l état .
Les juges le composant ( a tendance politique légèrement marquée mais on ne dira pas de quel coté , hein ?)vont être déçus : Une chienlit évitée !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.