Quatre fractures pour trois policiers de Givors ce weekend

Quatre fractures pour trois policiers de Givors ce weekend
Photo d'illustration - LyonMag

Le weekend fut agité pour les forces de l’ordre du sud de Lyon.

Les policiers ont été appelés pour un différend familial dans la nuit de vendredi à samedi à Givors. Arrivés sur place, ils ont été pris à partie par deux hommes violents. L’un des fonctionnaires s’est fait retourner le pouce et a reçu un coup de poing. Le second policier intervenu sur les lieux souffre d’une fracture de la main. Des renforts ont été appelés pour procéder à l’interpellation des deux individus.

Ce dimanche, un autre scénario violent s’est joué dans les rues de Givors. Selon nos informations, les policiers ont repéré et interpellé un homme âgé de 19 ans qui faisait l’objet d’un mandat de recherche depuis qu’il n’avait pas réintégré la prison de Saint-Quentin-Fallavier. Ramené au commissariat, il a réussi à retirer ses menottes avant de prendre la fuite. Rapidement rattrapé, il s’est violemment rebellé en frappant un policier. Ce dernier souffre de fractures aux deux poignets et d’une autre à une cheville. Il a obtenu 90 jours d'ITT.

Dans un communiqué, le syndicat Alliance Auvergne-Rhône-Alpes déplore ces actes violents et "alerte de l’état de délabrement avancé de l’effectif du commissariat de Givors". Le syndicat rappelle également que ces faits interviennent "au moment où 5 gardiens de la paix vont quitter la circonscription au 1er avril".

12 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Momo697 le 01/04/2019 à 17:18

De toute façon quand ont mute un flic à givors il tombe malade il préfère une ville calme à givors c'est spécial sa tjr été la ville des hommes forts (on fait comme à givors )c'est le charme de cette ville

Signaler Répondre

avatar
loulou le 19/03/2019 à 16:26

Vive les coco

Signaler Répondre

avatar
stop le 19/03/2019 à 15:22

Arrêtez avec la violence sur les gilets jaunes ! Au début oui c était bien ! Mais là entre la casse des magasins les ronds points brûlés avec des pneus ! Merci la pollution de la planète !!! Et l argent perdu ! On va où ? Quand ils partent pour se battre il faut pas pleurer après ....

Signaler Répondre

avatar
Houdini !! le 19/03/2019 à 01:25

Attendez, le type est menotté et il réussit a enlever ses menottes ???????????????????

Il y en a un qui a sécher les cours de menottage à l'école de police !!!
A moins que ce soit l'arrière, arrière petit-fils de houdini le magicien de givors !!!!!!!!!!!!

Je ne vais pas rajouter mon couplet sur le "maintien de l'ordre hyper violent" contre les gilets jaune, et ce faits divers...

Signaler Répondre

avatar
caracalla le 18/03/2019 à 22:03

Ah... Givors! Givors ville où Givors Canal?

Signaler Répondre

avatar
lav-ette. le 18/03/2019 à 17:33

C'est plus compliqué quand ils sont VRAIMENT violents lol !!! La misère ces flics.

Retourner taper du citoyen ça vous réussi mieux.

Signaler Répondre

avatar
C'est fou le 18/03/2019 à 15:28

Pourquoi s'acharner à interpeller des présumés honnêtes gens? Quand à force de se rebeller et de résister, les présumés honnêtes gens sont blessés ou victimes d'arrêts cardiaques, il y a des marches blanches, des émeutes, des forces de l'ordre placées en garde à vue, des excuses du gouvernement, etc...

Signaler Répondre

avatar
Faloudj le 18/03/2019 à 13:41

Dommage pour ceux qui mérite pas y aller des policiers super cool mais d autre. ..

Signaler Répondre

avatar
Bob le 18/03/2019 à 13:23

avatar
stopfonctionnaire le 18/03/2019 à 13:14

trop de fonctionnaires,5 en moins ,10 auraient été mieux

Signaler Répondre

avatar
Niet le 18/03/2019 à 12:57

La honte pour givors

Signaler Répondre

avatar
loulou le 18/03/2019 à 12:53

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.