Lyon e-Sport : trois mois après le tournoi, l'organisation revient sur les attaques DDoS

Lyon e-Sport : trois mois après le tournoi, l'organisation revient sur les attaques DDoS
Image d'illustration - LyonMag

Pour contrer les attaques DDoS faites contre les participants à un tournoi Fortnite, le festival d’esports français tente un coup de poker en simulant l'annulation du tournoi. Ce jeudi, Lyon e-Sport se lance dans un thread explicatif, trois mois après la compétition.

Les attaques DDoS, qui consistent à faire saturer une connexion par l'envoi massif de données, ont commencé de plus en plus à se multiplier.

"L’opérateur avait anticipé un doublement de la puissance des attaques par rapport aux années précédentes. Les attaques ont en fait triplé. Avec cette ampleur, la connexion entre l'opérateur et la salle a saturé", confie Lyon e-sport sur son compte twitter, avant de poursuivre : "à la moindre micro-coupure, les parties crashaient. Nous avons donc dû ruser en annonçant une fausse annulation du tournoi. Les attaques, dirigées contre certaines parties de Fortnite, ont donc instantanément cessé."

Le tournoi a donc bien eu lieu les 23 et 24 février et s'est déroulé sans trop de difficulté. L’équipe LeStream Esport SV s’est classée première et a empoché 4 000 euros.

Cette ruse a fonctionné une fois, mais elle ne marchera pas deux fois. Lyon e-Sport a aussi annoncé dans son thread explicatif quelques changements à venir : "pour 2020, nous n'irons que dans une salle nous permettant une totale autonomie à ce niveau afin de retrouver la maîtrise et la qualité que tous, opérateurs y compris, reconnaissaient auparavant."

0 commentaire
Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.