Salariée de la Région, elle se met en congé maladie pour faire la campagne LREM

Salariée de la Région, elle se met en congé maladie pour faire la campagne LREM
La Région où travaillait Justine Creteur jusqu'au 1er juin - LyonMag

S’il est un domaine où tous les partis politiques adoptent les mêmes pratiques, ce sont bien les campagnes électorales.

Ceux qui ont, d’une façon ou d’une autre, participé à un scrutin local ou à des élections nationales savent qu’on y croise nombre de collaborateurs d’élus. Fini le temps où ils pouvaient déserter en toute impunité leur travail pour se mettre au service d’un candidat tout en continuant à être payés par une collectivité ou une autre.

Les voilà désormais obligés de sauver les apparences. Ils posent quelques jours de congés, se mettent en RTT et considèrent que leur journée de travail est terminée quand ils participent à une réunion politique un peu tardive.

On s’en doute, c’est encore ce à quoi on a assisté lors de la dernière campagne européenne ce printemps. Avec une exception toutefois du côté de La République En Marche (LREM) où Justine Creteur a épuisé ses droits à congés payés. Elle s’est donc purement et simplement mise en arrêt maladie pour animer localement la campagne de la candidate macroniste Véronique Trillet-Lenoir, finalement élue au Parlement européen.

Nous avons joint Justine Creteur qui refuse de confirmer notre information (vérifiée). "Il s’agit d’une donnée médicale privée", se contente-telle de nous répondre quelque peu gênée. Elle explique au passage avoir pris ses vacances pendant cette période.

Nous ne disons pas le contraire. L’ennui pour elle, c’est que ses droits à congés payés ont vite été épuisés. Ensuite, elle aurait pu tout à fait demander à bénéficier d’un congé sans solde. Mais, comme elle l’a expliqué à certains de ses collègues à la Région Auvergne-Rhône-Alpes, elle a préféré la solution du congé maladie qui lui a effectivement permis de continuer à percevoir son salaire pendant toute la période qu’elle a consacrée à cette campagne européenne.

Pour que l’on comprenne bien la situation, arrêtons-nous quelques instants sur le statut de Justine Creteur. Elle a intégré les effectifs du Conseil régional en 2017 comme collaboratrice puis secrétaire générale du groupe MoDem.

Au début de cette année, elle est nommée chargée de mission auprès du vice-président Dominique Despras, alors en charge des affaires sociales, familiales et de la santé. Malheureusement pour elle, Dominique Despras a démissionné mi-mars de son poste au sein de l’exécutif de Laurent Wauquiez. Ses amis MoDem lui avaient expliqué qu’une telle démission favoriserait sa présence en position éligible sur la liste LREM pour les européennes. Mais on connaît la suite : Dominique Despras a été le grand cocu de l’histoire ; il s’est retrouvé sans rien, ayant imprudemment lâché la proie pour l’ombre.

Ayant perdu son patron, Justine Creteur s’est elle aussi retrouvée le bec dans l’eau. Comme elle nous l’a elle-même confirmé, elle a d’ailleurs officiellement quitté toute fonction au Conseil régional depuis le 1er juin. On admettra qu’après la démission de son patron, elle n’était pas débordée par le travail ; elle se retrouvait effectivement très disponible pour se consacrer à la promotion européenne de Véronique Trillet-Lenoir.

Un rôle minimisé

Reste que pour éviter que des candidats puissent être avantagés par rapport à d’autres, un salarié d’une collectivité ne peut pas faire campagne pour une ou un candidat pendant ses heures de travail. Aujourd’hui, Justine Creteur tente de minimiser son travail auprès de la candidate. "J’ai assisté à quelques réunions publiques", tente-t-elle de relativiser. Sa modestie l’honore. L’ennui, c’est que les journalistes ont conservé ses messages où elle n’avait pas alors ce genre de pudeur ; elle n’hésitait pas à afficher son appartenance à "l’équipe de campagne de Véronique Trillet-Lenoir".

Aujourd’hui au chômage, Justine Creteur peut espérer être récompensée de son investissement bénévole auprès de celle qui siège désormais à Strasbourg. Même si rien n’est fait, elle reconnaît être en discussion pour devenir attachée parlementaire de Véronique Trillet-Lenoir.

Une telle embauche n’aurait rien de scandaleux et ne pourrait être assimilée à ces trop fréquents renvois d’ascenseur vis-à-vis de militants qui se sont dévoués pendant une campagne et qui n’ont comme compétences que leur bonne volonté.

Avec Justine Creteur, tel n’est absolument pas le cas. Il suffit de jeter un coup d’œil à son curriculum vitae pour constater qu’elle a effectivement toutes les compétences pour occuper un tel poste. Outre les quatre langues qu’elle pratique, elle a suivi diverses formations : école des cadres européens, Balkans Peace Program, European School of Political and Social Sciences ainsi qu’un master 2 de droit privé de l’Union européenne à l’Université du Luxembourg. On pourrait encore ajouter un diplôme de droit viticole comparé ce qui, on le reconnaîtra, montre un esprit à la fois bien fait et curieux.

39 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle va se casser, et on ne va pas pleurer le 17/07/2019 à 22:54

Ca c'est la grande classe rugyssante
le grand nouveau monde profiteur mépriseur castagneur

et il faudrait que la populasse se taise sur ces dérives ?????

elle fait exactement comme le jupiter qui a pompé toutes les ressources de Bercy en 2016 pour recevoir et se faire voir à tous les donateurs qui ont financé sa campagne - mais là, c'est "le droit des affaires" qui le protège

Signaler Répondre

avatar
Militant ambitieux le 17/07/2019 à 20:29

Et alors ?

Un arrêt-maladie, c'est un arrêt de TRAVAIL !
Pas un arrêt de LOISIRS !

Or pour nous, militants, la politique est un loisir. Un plaisir. Une vocation. Rien qui n'entre dans le cadre d'un arrêt de TRAVAIL.

Je transmets immédiatement vos commentaires au procureur de la République pour insulte publique. Vous allez comprendre ce qu'il en coûte de s'attaquer à des militants comme nous ! Nous sommes le pouvoir. Nous pouvons tout. Nous savons tout. Nous sommes le peuple, et nous somme ses dirigeants. Nous avons l'intelligence et la pugnacité pour diriger des gueulards comme vous.

L'avenir de la France, c'est des gens comme moi. Des gens comme Benalla, des gens comme de Rugy. Des malins. Pas comme vous !

Bande de cochons de contribuables. Vous n'êtes bon qu'à payer !!!

Signaler Répondre

avatar
bizarre le 07/07/2019 à 09:42

Moi au bout de 5 jours j avais déjà un contrôle médical à domicile .... chercher l erreur

Signaler Répondre

avatar
befun le 04/07/2019 à 20:35

Son patron doit la virer c'est une faute grave!!!!!! surtou que c'est nous qui la payons elle et ...son patron!!!! virez là

Signaler Répondre

avatar
bernard le 03/07/2019 à 13:07

mais quand voteras un lois toute simple? des qu’un bon à rien ou un escroc du gouver’ement a un problème judiciaire il perd son emplois immédiatement on lui bloque son compte en banque et illegible définitivement , et l’affaire est réglée ? mais comme ils sont TOUS POURRIS jusqu’a la moelle ils ne von pas acheter le bâton pour ce faire battre ? alors aux armes citoyens et empalons les haut et court tou simplement

Signaler Répondre

avatar
Elue le 02/07/2019 à 14:15

On applique la loi cad IJ non payé, plainte déposé par la CPAM et licenciement par son employeur... comme elle est LREM on va lui sauver ses .... à suivre

Signaler Répondre

avatar
Pourquoi ?? le 02/07/2019 à 13:07

Pourquoi le président de région est-il silencieux ???????????????

Pourquoi ne lance t-il pas une enquête interne ?????????????

Pourquoi ne fait-il rien ?????????????????

Pourtant comme tout citoyen qui à connaissance de faits illégaux, il a le devoir d'alerter les autorités.

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 02/07/2019 à 12:52

Gommette : notez juste d'où sortent les chers collaborateurs de Macron ? Tous des anciens socialos, des anciens sarkosistes, voir, adorateurs de Bayrou ou Juppé !
Quand on voit que ces types ont des casseroles au séant, alors imaginez les suiveurs du mouvement tourne vestes !.....
Des salopards d'escrocs en puissance !
Ayez la bonté de publier, merci.

Signaler Répondre

avatar
Crème le 02/07/2019 à 10:49

ils voulaient nous faire croire qu 'ils étaient "le nouveau monde", propres sur eux et non violents... "L'ancien monde" désabusé se marre, se contrefout de ce bazar..."Le nouveau monde" sera responsable de l'avènement prochain du nouveau tyran...Relisons la République de Platon ! De la démocratie naîtra la corruption et les nouveaux privilèges..Le peuple, las, fera appelle au tyran...C'est écrit ! merci LAREM je vous mettrai bien une tarte...à la crème

Signaler Répondre

avatar
cestlesnerfs le 02/07/2019 à 10:36

Peut on dénoncer ces gens qui, en arrêt de travail, continue de bosser en profitant du système de soins?
Quel organisme peut vérifier ces arrêts??
Le gros problème est que les contrôles sont demandés...par ces même personnes!!!!une honte!!!
La bonne excuse du burn out!!!!!

Signaler Répondre

avatar
mohamed le 02/07/2019 à 00:52

moi qui est au chômage...

Signaler Répondre

avatar
Alfred le 01/07/2019 à 17:27

Tous pourris !!, mais pour qui voter???, c'est une honte!!!,

Signaler Répondre

avatar
Charly le 01/07/2019 à 17:22

Pauvre France ????????, je faisais confiance à M. Macron, quelle déception ????

Signaler Répondre

avatar
rendre le 01/07/2019 à 17:05

Elle rendl’argent volé et elle est licenciée. ! Et elle s’en tire bien !

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 01/07/2019 à 16:50
detournement et sanction a écrit le 01/07/2019 à 10h13

Cette femme doit etre virée sur le champs est sanctionnée tres lourdement :
- remboursement de la SECU des sommes inudes
- interdiction d'etre focntionnaire a vie
- amende tres forte pour dissuader les autres
- invalidation de la campagne et de son résultat pour les elections aux quelles elle a participé

ca se mble juste

Et poursuites contre la parti qui l'a laissé faire.

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 01/07/2019 à 16:49

Pour LaREM cela était beaucoup mieux que de lui demander de prendre un congé sans solde et de l'embaucher (en la payant) pour faire sa campagne. Pour moins leRN a été poursuivi pour détournement de fonds publics.

Signaler Répondre

avatar
Bob le 01/07/2019 à 16:46

y’a des electeurs LREM qui y croient tjs a leur escroqueries du renouveau ici?

Signaler Répondre

avatar
Stop ! le 01/07/2019 à 16:43

Demandons
1/ la démission de cette salariée
2/ l'assurance de la part de l'eurodéputé Véronique Trillet-Lenoir que cette dame ne sera jamais son attachée parlementaire
3/ le remboursement des sommes injustement perçues

LaREM doit arrêter ses magouilles !

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 01/07/2019 à 16:02

C est ça ! C est ça ! C est ça la france !! Comme chantait Rika Zaraï !!!
Ou est la douce france !!!de monsieur ou plus tôt ce très grand monsieur Charles Trenet !!!
Réponse dans le cloac de tout ces élus à la gomme dont la moitié ou les trois quarts sont franc maçon !!!
Et donc des menteurs profiteurs sans aucune morale si ce n est voler les honnêtes citoyens !!
Publié pas publié dieu seul le sait et cela je l adresse a ces anticléricaux !!! AMEN

Signaler Répondre

avatar
Quid ?? le 01/07/2019 à 14:29

Puisque cette députée macron a bénéficier de l'arrêt maladie de cette contractuelle de la région.

Contractuelle qui a travailler pour elle et a contribuer à son élection.

Quid des comptes de campagne ??

Quid d'une complicité de prise illégale d'interêts ?

Le parquet de Lyon, va-t-il enfin sortir de sa torpeur ???

Signaler Répondre

avatar
Gérard le 01/07/2019 à 14:28

La Sécu doit appliquer les sanctions prévues: le remboursement des indemnités journalières versés à cette dame qui manifestement n' a pas respecté le repos médicalement prescrit tel que prévu par les textes et régulièrement appliqué aux assurés lambda
Le fera t'elle ou encore une fois 2 poids 2 mesures avec ces tristes politicard ?

Signaler Répondre

avatar
phge le 01/07/2019 à 14:06

la secu peut afficher des deficit encore longtemps avec des personnes pareilles....
quelle ethique !
apres avoir abusé de la secu elle va aller racler les avantages de l UE toujours sur le dos du contribuable ;

Signaler Répondre

avatar
macronie le 01/07/2019 à 13:58

Je suis écroulé de rires !!!!!!!!!!

Ces collectivités locales sont un ramassis de planqués qui se font du beurre sur le service public et nos impôts !!!

Il y a cette dame, mais aussi un chauffeur qui se fait de la gratte au black pour une société de VTC !

Il y a eu aussi, cette épouse de maire qui travaillais au service formation...ptdr

Bravo aux journalistes qui ont sortis cette infos, mais il y en a plusieurs et vous avez encore du boulot !!!

Signaler Répondre

avatar
cestlesnerfs le 01/07/2019 à 13:46

Donc, la Sécu va lui réclamer son "trop perçu"??ou bien la ministre va dérembourser d'autre traitement pour permettre a ces voleurs.es de continuer de gruger le système de soins français?

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais06 le 01/07/2019 à 11:41

Il y' aurait donc détournement de fonds publics et personne ne saisit la justice?

Signaler Répondre

avatar
Gommette le 01/07/2019 à 11:39

Et oui , faîtes ce que je dis mais ne faîtes pas ce que je fais sinon les foudres s'abattent sur vous et pas sur moi ! Les magouilles dans la politique ne changent pas et on n'en sait qu'une petite partie ! M.Macron , vos collaborateurs sont comme les autres , pour la plupart sans scrupules et pourris et prônant la morale !

Signaler Répondre

avatar
evendude le 01/07/2019 à 10:15

Dans l'histoire le médecin qui l'a eue en consultation est complice car il a bien dû voir que tout allait bien ! Sauf si elle a simulé...
En attendant, c'est honteux de profiter comme ça du système. C'est pas Micron qui avait dit que tout devait être transparent ???
MDR...A DEGAGER CES RIPOUX !

Signaler Répondre

avatar
detournement et sanction le 01/07/2019 à 10:13

Cette femme doit etre virée sur le champs est sanctionnée tres lourdement :
- remboursement de la SECU des sommes inudes
- interdiction d'etre focntionnaire a vie
- amende tres forte pour dissuader les autres
- invalidation de la campagne et de son résultat pour les elections aux quelles elle a participé

ca se mble juste

Signaler Répondre

avatar
Exocet le 01/07/2019 à 10:06

Licenciement immédiat lorsque on veut donner des leçons on doit être irréprochable mais le côté vertueux et la politique c’est bien connu !!!!

Signaler Répondre

avatar
capitaledesgueules le 01/07/2019 à 10:00

Après on dit arrêtez de dénigrer les fonctionnaires et les (pseudo)politiques Pendant ce temps il y en a qui travaillent pour eux.elle est pas belle la vie Pour tout ces fainéants qui vivent (eux aussi) à nos crochets.Salariés de la région?commençons par diviser les effectifs par 3,ils auront,alors,peut être quelque chose à foutre dans leur palace 5 étoiles.

Signaler Répondre

avatar
un pour tous tous pour... le 01/07/2019 à 09:57

Et ce sont les mêmes qui vont parler "d'assistanat"

Signaler Répondre

avatar
Rasle bol 69 le 01/07/2019 à 09:47

Quelle éthique!

Signaler Répondre

avatar
Danilo le 01/07/2019 à 09:44

Ben voyons ! Quand on est pro Larem, on peut tout se permettre ?
Hein, Macron, il est beau ton nouveau monde ! Non seulement des tocards, tourne vestes, et fripons en prime !
Raison de plus pour renverser ces escrocs de la république !
Et ça veut encore donner des leçons de morales, de laver plus blanc que blanc ?
Plus blanc que blanc = transparent, disait le tant regretté Coluche !
Tu nous manques, toi, le meilleur poil à gratter des politiques de tout bords ! S'il tu étais encore de ce monde, on en apprendrait des choses sur les politiques d'aujourd'hui !
Hollande, Sarko, Macron, et toute la bande se feraient brocarder par Coluche ! Ils seraient obligés de le faire " accidenter".........

Signaler Répondre

avatar
La Ripoublique En Marche le 01/07/2019 à 09:37

LaREM > La Ripoublique En Marche.
Il est beau le nouveau monde... un parti de pourris, de corrompus, de voleurs, de professionnels du détournement de fonds.
Comment les Français peuvent-ils oser voter pour les candidats de ce parti ?

Signaler Répondre

avatar
à l'heure à la Préfécture le 01/07/2019 à 09:21

Secrétaire générale du groupe MODEM, il en pense quoi FX PENICAUD ?

Signaler Répondre

avatar
PNFaLyon le 01/07/2019 à 09:19

Que fait le Parquet National Financier? si prompt avec l'opposition, si doux avec les amis du Modem (où en est l'expertise psy de Bayrou?)

Signaler Répondre

avatar
Seyssel 90 le 01/07/2019 à 09:12

Chacun son petit micmac

Signaler Répondre

avatar
Sturlat. le 01/07/2019 à 08:57

... ah oui, le nouveau monde promis avec LREM.... mais vieilles magouilles en cuisine !!
... j'espère que notre sécu la poursuivra au pénal !!

Signaler Répondre

avatar
dubonsens le 01/07/2019 à 08:53

Et voilà une fois plus le nouveau monde qui donne des leçons de morale à l’ancien fait pire que lui ! Dégagez cette voleuse illico! Honte à elle et ceux qui l’ont couverte.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.