La grève continue au collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin !

La grève continue au collège Henri Barbusse de Vaulx-en-Velin !
Le collège Henri Barbusse - DR Google Street View

Toujours pas de rentrée pour les élèves de l’établissement.

Le personnel du collège entame ce lundi sa deuxième semaine de grève "afin de garantir des conditions d’apprentissage satisfaisante pour leurs élèves". A l’origine du mouvement qui paralyse la rentrée : des classes surchargées de plus de 24 élèves.

Alors que les enseignants ont été reçus la semaine dernière à l’Inspection Académique et au rectorat de Lyon, ils n’entendent pas baisser les bras . Une délégation va prendre la direction ce lundi de Paris avec l’objectif de demander une audience au ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer. "Des réponses sur la situation actuelle, des solutions permettant de se conformer aux seuils académiques et des assurances en termes de fonctionnement pour assurer la réussite de tous leurs élèves sont attendues", peut-on lire dans une lettre adressée au ministre.

4 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Pigé le 10/09/2019 à 17:59
Léa a écrit le 09/09/2019 à 08h24

Les feignasses professionnelles continuent à prendre les enfants en otage.
Quelle honte !
Je comprends le succès des écoles privées.

LyonMag n'aura donc pas jugé bon de supprimer l'injure collective. Il est donc loisible de traiter des professeurs de "feignasses professionnelles" tout à loisir sur cet espace.

Il sera donc possible de traiter également les journaleux de "feignasses". C'est noté.

Signaler Répondre

avatar
Sam de vaulx le 09/09/2019 à 13:01

Bravo je vous encourage de continuer la grève
Presque tous les collèges et lycées de vaulx les classes sont surchargés soit 33 élèves par classes c est insupportable pour travailler

Signaler Répondre

avatar
Pigé le 09/09/2019 à 09:31

Entier soutien à ces personnels. Des normes en termes d'effectifs ont été édictées par l'administration elle-même, elle doit les respecter, et pas seulement en REP.

Les professeurs agissent dans l'intérêt des familles et, au premier chef, des élèves. Bravo pour leur ténacité qui, si elle était partout observée, permettrait un fonctionnement plus fluide des établissements.

Signaler Répondre

avatar
Léa le 09/09/2019 à 08:24

Les feignasses professionnelles continuent à prendre les enfants en otage.
Quelle honte !
Je comprends le succès des écoles privées.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.