Etienne Blanc nomme une entrepreneure lyonnaise à la tête de son comité de soutien

Etienne Blanc nomme une entrepreneure lyonnaise à la tête de son comité de soutien
Etienne Blanc et Béatrice de Montille - LyonMag

Ce jeudi, Etienne Blanc, candidat aux municipales à Lyon sous la bannière du Rassemblement de la droite et du centre, a dévoilé le nom du président de son comité du soutien.

Et il s'agit d'une présidente ! Béatrice de Montille était ainsi présente au QG des Lyonnais, dans le troisième arrondissement, aux côtés du candidat.

Lors de l'inauguration de son QG de campagne, Etienne Blanc avait promis du renouveau, de la jeunesse. Pour la présidence de son comité de soutien en vue des Municipales 2020, c'est une personne novice en politique, mais pour autant pas inconnue dans le monde des affaires, qui a été choisie. Et pour cause, Béatrice de Montille fait partie de ces expatriés français qui ont réussi outre-Manche.

Avec les remerciements de la Reine

Son nom ne vous dit peut-être rien, mais en Grande-Bretagne on la connaît pour sa marque "Merci Maman", une entreprise de bijoux personnalisés lancée en 2007. En 2013, c'est le "buzz" lorsque Kate Middleton porte l'un de ses colliers lors de la naissance du Prince George. Le collier "Kate" est d'ailleurs toujours disponible et fait partie des bestsellers. Ce coup d'éclat médiatique attire l'attention.

En effet, la consécration a lieu lorsqu'elle obtient en 2017 un "Queen's Award for enterprise", catégorie commerce international, des mains de la Reine Elizabeth II.

La combinaison entre expérience et curiosité, la combinaison gagnante ?

Désormais, depuis mars 2019, la businesswoman est engagée aux côtés de l'ancien maire de Divonne-les-Bains, séduite par "sa capacité d'écoute, son énergie. Et le fait qu'il déborde d'idées", explique-t-elle.

De plus, pour cette membre du Réseau Entreprendre qui se dit être "intéressée par la politique", son nouveau défi lui est apparu assez logique, estimant "ne pas [faire] partie des gens qui critiquent et ne prennent pas part". "La politique n'est pas réservée aux gens qui ont fait des études de politique", précise-t-elle, marquant le "renouveau" voulu par Etienne Blanc, pour qui "l'expérience de chef d'entreprise et [la connaissance] des techniques de communication dématérialisée" de la Lyonnaise constituent de sérieux atouts pour la conduite de sa campagne.

Son nouveau rôle demandant un "investissement assez chronophage", Béatrice de Montille a choisi de prendre un peu de recul par rapport à son entreprise, laissant les reines à son mari.

Après l'annonce, vient le temps du travail. A charge pour elle de trouver des vice-présidents. Et pourquoi pas "deux ambassadeurs par arrondissement". Celle qui vient de lancer le collectif #NousCestBlanc a en tête trois volontés : "L'engagement, on ne peut pas tout attendre des pouvoirs publics, tout le monde a sa part à prendre. L'audace, il faut être ambitieux. L'authenticité, ne pas vouloir se cacher derrière la communication". Ce qui correspond d'après elle à Etienne Blanc.

Quant au déroulé de la campagne, les têtes de liste seront annoncées "fin septembre – début octobre", d'après le candidat qui apprécie d'être dans la "position d'un challenger [parce qu'on est] plus libre qu'en étant sortant car on a le poids de ce qu'on a fait ou pas". Gérard Collomb est prévenu…

18 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Laurent Blanc n'est pas lyonnais le 14/09/2019 à 09:42

Et pourquoi ne pas nommer ses vrais amis dans son comité de soutien, à savoir les très modérés Brice HORTEFEUX et Laurent WAUQUIEZ ??

www.lyon-entreprises.com/dirigeant/carnet/au-cote-de-laurent-wauquiez-deux-postes-cles-pour-etienne-blanc-et-brice-hortefeux

Signaler Répondre

avatar
jf le 13/09/2019 à 23:48

perben bis !

Signaler Répondre

avatar
Gros Tesque le 13/09/2019 à 23:28

Il existe déjà le mot "entrepreneuse", inutile d'inventer un mot "entrepreneure" qui n'existe pas en français.
Cette mode de la féminisation à outrance est grotesque

Signaler Répondre

avatar
lyon 4 le 13/09/2019 à 23:26

non je ne voterais pas la bourgeoisie

Signaler Répondre

avatar
No pasarAin le 13/09/2019 à 19:04
et vous ? a écrit le 13/09/2019 à 17h39

vous êtes de la ville ou du terroir ?

Je suis du terroir à la campagne et citadin à la ville. Je m'adapte pour respecter les us et coutumes des gens parmi lesquels je me trouve.
Mais je ne cherche pas à me faire passer pour ce que je ne suis pas. A la différence de monsieur Blanc qui veut se faire passer pour un Lyonnais, lui qui ne l'est pas du tout!

Signaler Répondre

avatar
Vincent Poursan le 13/09/2019 à 18:05

Oh mon dieu le niveau..

Signaler Répondre

avatar
et vous ? le 13/09/2019 à 17:39
No pasarAin a écrit le 12/09/2019 à 21h45

Béatrice de Montille et Elizabeth II...

Blanc se croit sur ses terres rurales de l'Ain où la noblesse impressionne toujours le paysan. Mais à Lyon, en 2019...

Qui peut dire à Blanc qu'il ne connaît pas la ville dans laquelle il est candidat?

vous êtes de la ville ou du terroir ?

Signaler Répondre

avatar
franchouillAin le 13/09/2019 à 14:38
No pasarAin a écrit le 12/09/2019 à 21h45

Béatrice de Montille et Elizabeth II...

Blanc se croit sur ses terres rurales de l'Ain où la noblesse impressionne toujours le paysan. Mais à Lyon, en 2019...

Qui peut dire à Blanc qu'il ne connaît pas la ville dans laquelle il est candidat?

et a contrario, là ou les anti tout se montre moins hargneux devant le franchouillard quand il peut pas se cacher derrière les assocs et medias... et là où il faut être un homme.

Signaler Répondre

avatar
Non à LaRem le 13/09/2019 à 10:12
pas jalouse ! a écrit le 13/09/2019 à 07h28

« Elle a laissé les reines à son mari »....

LOL
En Angleterre, il n'y en a qu'une très âgé. Alors madame ne craint rien.
Madame n'a pas besoin de mettre des rênes à monsieur pour le guider.

Signaler Répondre

avatar
Papimouzo le 13/09/2019 à 09:08

Au lieu d aller voter blanc et bien perso je vais allé boire un rouge au moins aurais je fait le bon choix !!!
Allez l. O. L. Au moins eux défendent nos couleurs a la différence de tout ces élus qui défendent leurs portefeuilles !!!
Bref ils me donne la nausée !!!

Signaler Répondre

avatar
pas jalouse ! le 13/09/2019 à 07:28

« Elle a laissé les reines à son mari »....

Signaler Répondre

avatar
valency le 13/09/2019 à 07:28

le bellamy de la municipale qui s'y croit déjà :) ...

Signaler Répondre

avatar
No pasarAin le 13/09/2019 à 06:51
ANDRE F a écrit le 12/09/2019 à 23h54

Moi; vraiment lassé du baron profiteur de tous les rateliers, qui achète les voix à coups de subventions et n'admet absolument pas la contradiction, surtout celle qui le met en cause - et il y a du dossier sur ce sujet -

je ne voterai pas blanc comme je l'avais imaginé, mais BLANC pour dynamiser un LYON en panne, qui n'a évolué que par son positionnement naturel sur la carte, et qui s'est fait doubler par Marseille, Bordeaux et même TOULOUSE

et BLANC a quand même une autre image que ce baron cumulard qu'on pourrait presque confondre avec KRAZUCKY

qui préfère le confort des copains (et par conséquent le sien) que celui de ses concitoyens

Blanc est certainement très bien... pour Divonnes-les-Bains!
Il ne connaît absolument rien à la vie des Lyonnais.

Signaler Répondre

avatar
Oups le 13/09/2019 à 06:36

Y aurai t il du pognon en suspension dans l’air pour qu’une entrepreneuse devienne présidente du comité de soutien ... moi aussi ça m’interesse !!

Signaler Répondre

avatar
ANDRE F le 12/09/2019 à 23:54

Moi; vraiment lassé du baron profiteur de tous les rateliers, qui achète les voix à coups de subventions et n'admet absolument pas la contradiction, surtout celle qui le met en cause - et il y a du dossier sur ce sujet -

je ne voterai pas blanc comme je l'avais imaginé, mais BLANC pour dynamiser un LYON en panne, qui n'a évolué que par son positionnement naturel sur la carte, et qui s'est fait doubler par Marseille, Bordeaux et même TOULOUSE

et BLANC a quand même une autre image que ce baron cumulard qu'on pourrait presque confondre avec KRAZUCKY

qui préfère le confort des copains (et par conséquent le sien) que celui de ses concitoyens

Signaler Répondre

avatar
No pasarAin le 12/09/2019 à 21:45

Béatrice de Montille et Elizabeth II...

Blanc se croit sur ses terres rurales de l'Ain où la noblesse impressionne toujours le paysan. Mais à Lyon, en 2019...

Qui peut dire à Blanc qu'il ne connaît pas la ville dans laquelle il est candidat?

Signaler Répondre

avatar
Edgar le 12/09/2019 à 20:16

Elle a l'air très bien.
Cette équipe me semble crédible.
Le but : dégager les socialos, les cocos et les LREM qui coulent notre ville depuis 2001.

Signaler Répondre

avatar
Cinéma.... le 12/09/2019 à 19:45

a quoi sert un comité de soutien? des personnes fières de voir leur nom et leur photo sur articles et tracts...grotesque !!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.