Après la Nivaquine, le Largactil pour sauver Famar Lyon ?

Après la Nivaquine, le Largactil pour sauver Famar Lyon ?
Photo d'illustration - DR

L’usine de Saint-Genis-Laval veut montrer qu’elle est plus que jamais impliquée dans la lutte contre le Covid-19.

Après la Nivaquine (nom sous lequel est venu la chloroquine promue par Didier Raoult ndlr), Famar Lyon met en avant un autre médicament que l’entreprise produit sur son site et commercialisé par Sanofi. Il s’agit du Largactil, connu également sous le nom de chlorpromazine, un antipsychotique faisant l’objet d’un essai depuis le début de la semaine dans la course contre la montre pour trouver un traitement contre le Covid-19.

"Le repositionnement du neuroleptique Largactil (Chlorpromazine), dans le traitement du Covid-19 pourrait diminuer l’évolution défavorable de l’infection et réduire sa contagiosité. Un essai pilote de phase III est en cours, protocole répondant aux recommandations de l’OMS", explique la CGT du site dans un communiqué. "Le bénéfice potentiel du Largactil contre le Covid-19 pourrait placer Famar Lyon au centre de l’échiquier, apportant la preuve que le site apparaît comme stratégique dans la lutte contre ce coronavirus et participant ainsi à l’indépendance de notre système de santé", poursuit le syndicat.

Pour rappel, l’usine de Saint-Genis-Laval, dont la nationalisation est demandée, est actuellement en redressement judiciaire. Les 250 salariés de Famar Lyon attendent de connaître les offres de reprise dont la date de limite de dépôt est fixée au 25 mai.

8 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Le foot, le foot!! le 07/05/2020 à 20:28
HIHI a écrit le 07/05/2020 à 09h42

QUE FONT COLLOMB ET WAUQUIEZ POUR SAUVER CETTE USINE ?

Ils gardent les fonds pour sauver Aulas.

Signaler Répondre

avatar
Laveridad le 07/05/2020 à 13:28

Ca coute moins cher de fabriquer en Inde, la délocalisation est permise par les politiques, alors pk les entreprises se gêneraient ?
Les délocalisations auraient dûes être interdites ou alors on dit à ses sociétés, ok vous voulez partir, voici vos nouveaux droits de douanes x10

Signaler Répondre

avatar
flics bus le 07/05/2020 à 11:34
Vendeur de mort a écrit le 07/05/2020 à 10h28

Pour les personnes qui crèveront via des traitements pifométrique...portez plainte contre ces sociétés!

La " course " au vaccin est ouverte ! Ceux qui auront des vaccins , même , pourraves , mais , chers , remporteront la victoire ! C'est à dire le paquet de fric pour 'engraisser les comptes en banques des richissimes propriétaires de labos officiels !
Mais , ceux comme le Pr Raoult , qui mettront en vente un vaccin pas cher , seront jetés aux orties , par " manque de confiance " de la part de la communauté " scientifique " , aux ordres de plus puissants ...
Cherchez l 'erreur .....
Par contre , en ce qui concerne les effets secondaires de ces " gentils " vaccins : vous vous en remettrez au CIEL ........

Signaler Répondre

avatar
Vendeur de mort le 07/05/2020 à 10:28

Pour les personnes qui crèveront via des traitements pifométrique...portez plainte contre ces sociétés!

Signaler Répondre

avatar
Le résultat le 07/05/2020 à 10:08
HIHI a écrit le 07/05/2020 à 09h42

QUE FONT COLLOMB ET WAUQUIEZ POUR SAUVER CETTE USINE ?

Rien pour l'un , qui est au max, et pas grand chose pour l'autre
la CGT a fait le boulot , il y a quelques années et le résultat est là, d'autres sites de cette société feront ce travail (Orléans entre autre)
Dommage , très dommage

Signaler Répondre

avatar
fourviere69@gmail.com le 07/05/2020 à 10:08

avatar
Duc de pouille le 07/05/2020 à 09:57

Moi en cas de Covid 19 ce sera
chloriquine d ou l intérêt d avoir de la famille à Marseille...
Quand à l ordre des médecins ils sont Touss vendu au laboratoires pharmaceutiques...

Signaler Répondre

avatar
HIHI le 07/05/2020 à 09:42

QUE FONT COLLOMB ET WAUQUIEZ POUR SAUVER CETTE USINE ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.