Atmo Auvergne-Rhône-Alpes va analyser l'impact du déconfinement sur la qualité de l'air

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes va analyser l'impact du déconfinement sur la qualité de l'air
photo d'illustration - Lyonmag.com

Si la qualité de l'air s'était nettement améliorée à Lyon pendant le confinement, Atmo Auvergne-Rhône-Alpes va désormais analyser l'impact du déconfinement sur la qualité de l'air dans le Grand Lyon.

 

Une soixantaine de micro-capteurs mesurant les particules fines et le dioxyde d'azote vont être mobilisés pour observer les changements de comportement à la suite de la crise sanitaire, précise Atmo Auvergne-Rhône-Alpes dans un communiqué. Ces capteurs ont été installés sur les véhicules de la Poste, qui sillonnent les rues de Villeurbanne, Lyon ou encore St Priest, mais aussi sur les bâtiments du groupe. Cela va permettre d'observer localement l'impact de l'augmentation du trafic automobile lié à la reprise progressive de l'activité.

Le dispositif sera mis en œuvre pendant huit mois.

2 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Ah bon ? le 08/07/2020 à 22:20

Et combien va t on dépenser pour prouver que la pollution atmosphérique était plus réduite pendant le confinement ? S'ils s'emmerdent à ce point ils peuvent aussi essayer de vérifier si la terre est plate ?

Signaler Répondre

avatar
L OL le 08/07/2020 à 15:42

Il vont surement trouver que "la pollution a augmenté"

Des experts payés avec l'argent publique

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.