Agression de pompiers près de Lyon : prison ferme pour deux jeunes

Agression de pompiers près de Lyon : prison ferme pour deux jeunes
Photo d'illustration - LyonMag

Trois individus, poursuivis pour "violences et outrage" étaient jugés ce lundi devant le tribunal correctionnel de Lyon.

Le 18 octobre dernier, ils avaient agressé une femme sur la voie publique à Rillieux-la-Pape et s’en étaient ensuite pris aux pompiers qui tentaient de la prendre en charge. Les trois jeunes avaient violemment empêché les soldats du feu de l’emmener à l’hôpital. Ces derniers avaient alors déclenché leur caméra piéton pour filmer la scène.

Après un premier report de l’audience, initialement prévue le 26 octobre, les individus se retrouvaient ce lundi après-midi devant la justice. Deux d’entre eux ont écopé respectivement de 18 mois de prison, dont 9 mois ferme, et de 10 mois, dont 7 d’emprisonnement ferme. Le dernier suspect, poursuivi pour non-assistance à personne en danger, a été condamné à 4 mois de prison avec sursis pour complicité de violences en réunion.

Un rassemblement de soutien s’est déroulé devant le tribunal réunissant une quinzaine de pompiers à l’appel du syndicat SUD-SDMIS.

17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
mik le 26/11/2020 à 13:56

les "individus" et comme d'hab dans la presse des "jeunes"... si j'étais encore "jeune" j'en aurais un peu marre. Ils sont certes jeunes, très jeunes souvent mineurs, mais ils sont avant tout des racailles, et c'est dans le dictionnaire à ce que je sache. Quant à lire que SUD s'offusque, là je me marre, d e la part d'un syndicat islamo-extrême gaucho eh bien qu'ils assument leur padamalgam puisqu'ils sont dans le déni perpétuel du profil type qui les agresse...

Signaler Répondre

avatar
On n'a pas tout vu le 25/11/2020 à 16:56

Grâce à la TAUBIRA moins de deux ans de prison pas d'enfermement et savez vous pourquoi elle a fait voter cette Loi et bien tout simplement par ce que elle avait l'un de ses fils qui était dans cette situation et l'autre avait une affaire de stupéfiants au cul également et ça a été Ministre de la Justice ça .

Signaler Répondre

avatar
Lolo 93600 le 25/11/2020 à 10:55

Vite le pen ou un général !

Signaler Répondre

avatar
oubli le 24/11/2020 à 14:30

je crois que j ai du mal lire... mais je ne vois nulle part la mention "mandat de dépôt"
un oubli des journalistes ou bien des magistrats?

Signaler Répondre

avatar
SARL victimologie le 24/11/2020 à 14:10
ben alors ! a écrit le 24/11/2020 à 13h54

Pas d'amalgame pas de stigmatisation ! selon la formule consacrée !

Rien ne permet d'affirmer qu'ils s'appelle Pierre ou Paul

Signaler Répondre

avatar
ben alors ! le 24/11/2020 à 13:54
Et oui a écrit le 24/11/2020 à 10h45

Ils sont maintenant condamnés donc on attend leur nom.

Pas d'amalgame pas de stigmatisation ! selon la formule consacrée !

Signaler Répondre

avatar
Yo le 24/11/2020 à 13:11
Et oui a écrit le 24/11/2020 à 10h45

Ils sont maintenant condamnés donc on attend leur nom.

Ce serait un blasphème !

Signaler Répondre

avatar
Flo le 24/11/2020 à 12:50

Bien fait pour l agresseur. Car va lui servir de leçon.

Signaler Répondre

avatar
Prout le 24/11/2020 à 11:37

Bien contente ! Il l'ont bien mérité ! Cela servira d'exemple pour les prochains qui essayeront d'empêcher les pompiers de faire leur travail. ça leur fera les pieds à ces andouilles.

Signaler Répondre

avatar
Et oui le 24/11/2020 à 10:45

Ils sont maintenant condamnés donc on attend leur nom.

Signaler Répondre

avatar
cohérent 1er le 24/11/2020 à 10:39
Pilou69 a écrit le 24/11/2020 à 09h26

Moins de deux ans de prison donc dehors.. et peuvent recommencer...

Exactement ! L 'accusé sera sanctionné par un bracelet électronique ; loi Taubira , moins de deux ans = remis en liberté , et petit bracelet au poignet ou à la cheville :
bref , les types peuvent ricaner au nez des pompiers .....Comme d'hab ; juges rouges en action , rien de nouveau sous le soleil !

Signaler Répondre

avatar
Mulder du FBI le 24/11/2020 à 10:34

Pas de mandat de dépôt donc pas de prison.

Signaler Répondre

avatar
Pilou69 le 24/11/2020 à 09:26

Moins de deux ans de prison donc dehors.. et peuvent recommencer...

Signaler Répondre

avatar
bof le 24/11/2020 à 09:22

Pourquoi du sursis? C’est 2 ans ferme point barre qu’il aurait fallu

Signaler Répondre

avatar
kikou le 24/11/2020 à 08:18

/L'affaire remonte au 18/10:2020 . ce jour là, LyonMag déclare deux jeunes hommes de 22 et 24 ans ( voir page 16 de ce forum )

Signaler Répondre

avatar
Ephad le 24/11/2020 à 08:07
Georges 123 a écrit le 24/11/2020 à 07h27

Et pourquoi ne pas mobiliser aussi les parents de ces jeunes ?

Peut être parce que ces « jeunes » sont majeurs!!??

Signaler Répondre

avatar
Georges 123 le 24/11/2020 à 07:27

Et pourquoi ne pas mobiliser aussi les parents de ces jeunes ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.