Agression de pompiers le soir du 14 juillet : trois jeunes jugés en comparution immédiate à Lyon

Agression de pompiers le soir du 14 juillet : trois jeunes jugés en comparution immédiate à Lyon
photo d'illustration - Lyonmag.com

Trois personnes sont jugées en comparution immédiate ce vendredi pour l'agression de pompiers en intervention.

Les faits remontent au 15 juillet dernier à Villeurbanne. Les soldats du feu avaient été pris sous un déluge de feux d'artifice de mortier, de bouteilles d'huile enflammées et même de barrières de chantier. Les pompiers avaient été contraints de quitter les lieux en abandonnant un de leur véhicule. La camionnette avait été alors été pillée.

Un premier suspect avait été arrêté en juillet dernier et avait été condamné à 6 mois de prison ferme. L'enquête s'était poursuivi jusqu'à l'arrestation de trois nouveaux individus, jeudi, dont un était incarcéré à la prison de Corbas.

7 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Mais bien sûr le 04/12/2020 à 18:06

Ah ah ah comparution immédiate comme si la justice ne tardait pas à faire son travail mais il faut savoir qu'une comparution immédiate comme son nom l'indique n'implique en aucun cas des peines de prison et quand bien même si ces peines ( ce qui serait inimaginable ) atteignaient deux ans les rejetons n'iraient tout de même en prison car avec deux ans de prison on a des peines aménagées vous pensez bien ça traumatiserait tellement ces enfants et ce grâce à qui allez cherchez un peu ....eh bien à notre TAUBIRA pourquoi ? par ce que elle avait à l'époque un des ses fils trafiquant de drogue qui était concerné et son second fils poursuivi pour les mêmes faits alors vous pensez bien qu'elle a fait voter cette Loi rapidement pour que ses chérubins n'aillent pas croupir en taule ça a du bon quand même d'être ministre de la justice .

Signaler Répondre

avatar
SARL victimologie le 04/12/2020 à 17:36

Peux t'on espérer avoir leurs noms après leurs condamnations

Signaler Répondre

avatar
r69 le 04/12/2020 à 17:26

lol la justice est tellement longue...qu'on retrouve des gars deja en prison pour d'autres faits !

Signaler Répondre

avatar
Tristefrance le 04/12/2020 à 16:28

Comparution immédiate ahahah ah apprenez le terme de comparution immédiate lyon mag des rigolo et l autre boudin qui a tué sa fille est libre quell France dégoûtante

Signaler Répondre

avatar
Le travail de copiste le 04/12/2020 à 15:13
Précisions a écrit le 04/12/2020 à 14h13

14 juillet au 04 décembre, comparution "immédiate" ??
Quand ont-ils été arrêtés les autres ? Il manque cela dans l'article...

c est un art .
Si l on ne comprend pas ce que l on fait le résultat est décevant et incomplet.
Ils ont été arrêtés Jeudi et le troisieme etait deja en tole .
Suivant la dépêche AFP n°...non je déconne : suivant Le Progrès

Signaler Répondre

avatar
yala! le 04/12/2020 à 14:24

pas de mandat de dépôt
pas de contraintes

encore une fois, c est bien joué du coté de la justice!

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 04/12/2020 à 14:13

14 juillet au 04 décembre, comparution "immédiate" ??
Quand ont-ils été arrêtés les autres ? Il manque cela dans l'article...

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.