Villeurbanne : la police fait tomber un point de deal qui générait 200 à 300 transactions par jour

Villeurbanne : la police fait tomber un point de deal qui générait 200 à 300 transactions par jour
Photo d'illustration - LyonMag

L’enquête avait été ouverte en octobre dernier.

Depuis deux mois, les policiers du groupe de lutte contre les stupéfiants et l’économie souterraine enquêtaient sur un point de deal du quartier des Buers à Villeurbanne. Le trafic, basé rue du 8 mai 1945, occasionnait de nombreuses nuisances pour les habitants. Malgré "l’hostilité des acteurs du trafic" d’après la DDSP du Rhône, les policiers ont réussi à identifier les patrons du réseau qui pouvait amener 200 à 300 transactions par jour.

Ainsi, le 30 novembre dernier, de nombreuses unités ont été déployées pour interpeller trois Villeurbannais dont le gérant âgé de 21 ans. De plus, une "nourrice", qui a pour mission de cacher la drogue à son domicile, a été interpellé. Chez cet homme de 33 ans, 2,674 kilos de résine de cannabis seront découverts lors de perquisitions. Un peu plus de 2,3 kilos d’herbe seront aussi trouvés. L’ensemble était conditionné pour la revente, en sachets.

Présentés ce jeudi au parquet, le principal suspect et sa nourrice ont été placés sous mandat de dépôt. Les deux autres individus ont été laissés libres sous contrôle judiciaire.  

0-50 sur 60 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Effectifs le 13/12/2020 à 15:27
eurpbo a écrit le 12/12/2020 à 22h25

Autour de jean macé c’est la même chose tous les soirs et même en journée !!!

Pas certain que la totalité des effectifs de police à temps plein suffirait à endiguer la chose dans le respect des règles démocratiques, surtout avec la mansuétude des juges...

Signaler Répondre

avatar
eurpbo le 12/12/2020 à 22:25

Autour de jean macé c’est la même chose tous les soirs et même en journée !!!

Signaler Répondre

avatar
Nawak le 08/12/2020 à 19:14

Il faut vraiment être idiot pour penser que légaliser serait un bon plan pour les dealers... C’est un discours de consommateur qui fait semblant de prendre fait et cause pour les autres, alors qu’il craint juste de perdre sa filière pour se fournir.

Signaler Répondre

avatar
Oh oui ! le 08/12/2020 à 17:58
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 15h01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

Vous étes vraiment le roi !

Signaler Répondre

avatar
charlot1959 le 08/12/2020 à 17:42

en tôle pour en finir avec les le problèmes.

Signaler Répondre

avatar
La fin du monde libre le 08/12/2020 à 14:12
légalisation a écrit le 08/12/2020 à 01h31

De quoi vivraient les délinquants si le commerce était légalisé ?....

Les politiques ont certainement cette appréhension

Carrefour va embaucher en 2021.
Sinon il y a la prison...
Le probleme est vite réglé, si on le veut

Signaler Répondre

avatar
Lagrosse le 08/12/2020 à 10:49

Vendre de la drogue en disant que c'est son travail pour nourrir sa famille c'est du foutage de gueule de la même façon que de dire que tous ceux qu ils vont finir par tomber dans la délinquance alors qu ils y sont déjà bien ancrés. Il devrait y avoir partout dans Villeurbanne des descentes pour récupérer les dealers parce qu il y en a ailleurs qu aux buers.

Signaler Répondre

avatar
Julius le 08/12/2020 à 08:39

Irrécupérable quand on voit que certains soutiennent ce trafic; les flics font leur vrai boulot tout le monde sais. Que le dealer et le consommateur est un cancer de la societe qui crée délinquance violence accident et coûte cher très cher a la societe

Signaler Répondre

avatar
Hackalaboum le 08/12/2020 à 08:07
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 22h23

Dans ce cas faut appliquer ça partout. Les vide grenier il me semble pas que ça soit déclaré pour les impôts pourtant il en circule de l’argent.
Non trop facile sa t’arrange plus de toujours vouloir pénaliser les mêmes
Je te signale qu’à la fin du moi il faut nourrir la famille hein c’est pas un loisir c’est un travail

Vous en faites un beau de vide-grenier .
Comparer un marché occasionnel à un hyper 16h/24h c'est tres fin

Signaler Répondre

avatar
kikou le 08/12/2020 à 07:33
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 22h23

Dans ce cas faut appliquer ça partout. Les vide grenier il me semble pas que ça soit déclaré pour les impôts pourtant il en circule de l’argent.
Non trop facile sa t’arrange plus de toujours vouloir pénaliser les mêmes
Je te signale qu’à la fin du moi il faut nourrir la famille hein c’est pas un loisir c’est un travail

Nourrir sa famille n'est pas un travail mais un devoir. Comparez ce qui est comparable ! Le trafic de drogues avec un vide grenier ? Commencez à déclarer au FISC vos revenus de la drogue vendue, ils sont sûrement plus importants que le bénéfice de gens qui vendent dans les vides greniers ! Arrête de jouer la Madone,

Signaler Répondre

avatar
UnPoilu le 08/12/2020 à 07:00

Marrant de parler de stigmatisqation et de proner la legalisation tout en vantant des prix abordables.
Les mecs vendent de la merde,se garde la meilleure pour leur conso ou la redonne à des "frères" exclusivement pour la plupart ,ils pullulent,se tirent dans les pattes entre eux et pas seulement au vu des derniers actualités.
Cessez vos discours politique les bisounours,en attendant ça engrange un max sur le dos de l'état et ça profite quand même des aides,coimbien de familles voit le gamin arriver en scooter sans l'avoir payé et ne s'en soucie pas "parce que" ..
Les dealers sont des voleurs à 98% ,qu'ils nous revendent cela en bureau de tabac,les buralistes n'iront pas manifester je pense.
Si les dealers se manifestent,ce sera l'occasion idéale pour leur rappeler les lois.
Incroyable cette hypocrisie généralisée

Signaler Répondre

avatar
Lool le 08/12/2020 à 05:22
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 15h01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

Ils ne peuvent s en prendre qu a eux même. S ils avaient le bon goût de faire ça de façon discrète et non-violente, les autorités leurs fouteraient la paix.

Mais on sait bien que c est les mêmes qu on retrouvent à squatter les cages d escallier, a contrôler les aller et venu dans le quartier y compris avec des armes(comme le ferai la police sauf que celle-ci n est pas légale), a se bourrer la gueule tout les soirs, a tirer des feu d artifices et a faire des rodéos urbain. Et ça les ouvriers de Whirlpool ne le font pas. D ailleurs ils ne roulent pas non plus en Audi.

Plutot que de toujours vous placez du côté de la racaille, demandez vous donc quelles raisons auraient les citoyens de continuer à endurer cela plus longtemps.

Signaler Répondre

avatar
légalisation le 08/12/2020 à 01:31

De quoi vivraient les délinquants si le commerce était légalisé ?....

Les politiques ont certainement cette appréhension

Signaler Répondre

avatar
kikou le 07/12/2020 à 23:00
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 15h01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

Quelle compassion pour soutenir l insoutenable ! Vos commentaires sont tous du même acabit, la défense de vos semblables et de leurs trafics !!! Votre fausse morale quand vous dites " j'espère qu'on légalisera " et vous ajouter malheureusement, donc vous n'espérez pas. C'est une honte de parler " Qui détient les points de vente, je vous cite ? Tes potes ! tes dealers que tu défends effrontément ! Arrête de faire ta pleureuse !!! Va prier que cela dure pour vous et vos frères

Signaler Répondre

avatar
Réglez les problèmes. le 07/12/2020 à 22:53
Composé le 17 a écrit le 07/12/2020 à 18h58

Chapeau à la police pour cette intervention. Travail de longue haleine. Mais à villeurbanne, il y a eut tellement de laxisme, donc il y a beaucoup de "boulot" hélas pour que cette ville devienne plus agréable. Beaucoup à dire. Nous nous subissons les nuisances d'un commerce avenue Roger Salengro, tout au long de l'année, commerce ouvert en catimini pendant ce confinement, depuis un mois. Manifestation des restaurateurs, cafetiers, place bellecour aujourd'hui, mais venez à villeurbanne c'est "open bar" avenue Roger Salengro.

Rien compris, de quel commerce parlez vous? Vous parlez pour ne rien dire.

Signaler Répondre

avatar
karma le 07/12/2020 à 22:51

S'il n'y avait pas eu autant de voitures cramées, vandalisées et feux d'artifices...ils seraient toujours à vendre tranquillement leur marchandise...
A trop faire n'importe quoi, ils ont attiré le regard sur leur quartier.

Signaler Répondre

avatar
Les pauvres le 07/12/2020 à 22:43
Quel ramassis d’idioties a écrit le 07/12/2020 à 22h01

Vous avez un problème dans votre tête, vous. Ou alors vous ne savez pas lire. De quelle pitié et de quelle indulgence parlez-vous ?
Faites vous soigner ou retournez à l’école...

Erreur de personne, donc relisez les commentaires, lls se pourrait qu il y'ait des points communs.
Cordialement

Signaler Répondre

avatar
kikou` le 07/12/2020 à 22:29
Quel ramassis d’idioties a écrit le 07/12/2020 à 22h01

Vous avez un problème dans votre tête, vous. Ou alors vous ne savez pas lire. De quelle pitié et de quelle indulgence parlez-vous ?
Faites vous soigner ou retournez à l’école...

Surtout qu’à son niveau, c’est gratuit et avec une sieste après le repas.

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 07/12/2020 à 22:23
kikou a écrit le 07/12/2020 à 16h34

Avec cette miteuse censure de LyonMag j'essaie à nouveau § Comment peux tu dire " j'espère qu'on légalisera un jour " et ensuite ajouter " malheureusement ? Que ce genre de trafic soit légale en ESPAGNE , aux PAYS-BAS, où ailleurs, ici nous sommes en France, et c'est interdit. Vous dites aussi que l'on vous stigmatise, vous et ceux que vous défendez, parce que c'est vous qui foutez le bordel. Vous vendez illégalement de la drogue, vous faites de gros bénéfices mais combien déclarez vous au FISC ? Le travail à la sauvette est interdit.

Dans ce cas faut appliquer ça partout. Les vide grenier il me semble pas que ça soit déclaré pour les impôts pourtant il en circule de l’argent.
Non trop facile sa t’arrange plus de toujours vouloir pénaliser les mêmes
Je te signale qu’à la fin du moi il faut nourrir la famille hein c’est pas un loisir c’est un travail

Signaler Répondre

avatar
Quel ramassis d’idioties le 07/12/2020 à 22:01
Les pauvres a écrit le 07/12/2020 à 21h34

Oh! Le gentil Monsieur plein de pitié pour le pauvre pêcheur. Aurait il dès fois des actions dans la vente d'indulgence ?
Bisous

Vous avez un problème dans votre tête, vous. Ou alors vous ne savez pas lire. De quelle pitié et de quelle indulgence parlez-vous ?
Faites vous soigner ou retournez à l’école...

Signaler Répondre

avatar
Les pauvres le 07/12/2020 à 21:57
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 15h01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

Trop mignon, toute cette piété pour sauver de pauvres pêcheurs, aller en paix mon frère et lancer vous dans le commerce des indulgences cela pourrait rapporter.
Bisous

Signaler Répondre

avatar
Les pauvres le 07/12/2020 à 21:45
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 15h01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

Ah! Ces éternels victimes d'un horrible système répressif, c'est vrai que le travail ce n'est pas facile.
Bisous

Signaler Répondre

avatar
pur francais le 07/12/2020 à 21:41
Ch04 a écrit le 07/12/2020 à 18h35

Un coup d’éclat... (il faut bien qu’ils justifient leurs salaires) mais surtout un coup d’épée dans l’eau !

et je suis sur que vous n'avez pas de salaire il faut etre COURAGEUX pour travailler c'est mieux de vivre avec des aides

Signaler Répondre

avatar
hui le 07/12/2020 à 21:40
Sandye a écrit le 07/12/2020 à 14h07

Merci à Cédric Van Styvendael pour sa réaction rapide face au problème

C'est pas lui, c'est la Police Nationale.Il n'a rien fait

Signaler Répondre

avatar
Les pauvres le 07/12/2020 à 21:34
Quel ramassis d’idiotie a écrit le 07/12/2020 à 17h47

Non, la vente à la sauvette n’est pas légale en Espagne ou en Hollande !
Réfléchissez un peu à ce que vous dites : s’il y a légalisation, vos petits protégés vont se retrouver en difficulté, sauf s’ils acceptent d’ouvrir un commerce légal, de payer des taxes, des charges, etc. Et ce n’est pas vraiment dans leurs habitudes commerciales... Les consommateurs friqués, eux, ne seront nullement dérangés, au contraire.
Et puis, vous oubliez que vos gentils apothicaires de cage d’escaliers sont certes les rouages d’un capitalisme ultra pyramidal et échappant à tout encadrement légal, mais que ce business a aussi partie liée à d’autres trafics dont celui d’armes, et à tout un tas de violences, règlements de comptes, etc.

Oh! Le gentil Monsieur plein de pitié pour le pauvre pêcheur. Aurait il dès fois des actions dans la vente d'indulgence ?
Bisous

Signaler Répondre

avatar
Frrreddo le 07/12/2020 à 20:33
Quel ramassis d’idiotie a écrit le 07/12/2020 à 17h47

Non, la vente à la sauvette n’est pas légale en Espagne ou en Hollande !
Réfléchissez un peu à ce que vous dites : s’il y a légalisation, vos petits protégés vont se retrouver en difficulté, sauf s’ils acceptent d’ouvrir un commerce légal, de payer des taxes, des charges, etc. Et ce n’est pas vraiment dans leurs habitudes commerciales... Les consommateurs friqués, eux, ne seront nullement dérangés, au contraire.
Et puis, vous oubliez que vos gentils apothicaires de cage d’escaliers sont certes les rouages d’un capitalisme ultra pyramidal et échappant à tout encadrement légal, mais que ce business a aussi partie liée à d’autres trafics dont celui d’armes, et à tout un tas de violences, règlements de comptes, etc.

Effectivement cette situation en arrange plus d'un ,c'est toujours les mêmes qui prennent les coups pendant que d'autres profite bien de la situation

Signaler Répondre

avatar
.kikou le 07/12/2020 à 19:23

Le mieux serait de légaliser ces ventes

Signaler Répondre

avatar
Composé le 17 le 07/12/2020 à 18:58

Chapeau à la police pour cette intervention. Travail de longue haleine. Mais à villeurbanne, il y a eut tellement de laxisme, donc il y a beaucoup de "boulot" hélas pour que cette ville devienne plus agréable. Beaucoup à dire. Nous nous subissons les nuisances d'un commerce avenue Roger Salengro, tout au long de l'année, commerce ouvert en catimini pendant ce confinement, depuis un mois. Manifestation des restaurateurs, cafetiers, place bellecour aujourd'hui, mais venez à villeurbanne c'est "open bar" avenue Roger Salengro.

Signaler Répondre

avatar
Bobo le 07/12/2020 à 18:37

Lyongag .Les clients de ses points de vente ne connaissent pas les personnes à qui ils achètent et encore moins les gérants . De plus les peine de prison non jamais arrêté ni les consommateurs ni les dealeurs aussi lourde soit elle .

Signaler Répondre

avatar
Ch04 le 07/12/2020 à 18:35

Un coup d’éclat... (il faut bien qu’ils justifient leurs salaires) mais surtout un coup d’épée dans l’eau !

Signaler Répondre

avatar
Kid69 le 07/12/2020 à 18:25

Bonjour.
Faut bien qu'ils s'occupent ces cancrelats victimes de la discrimination positive, ils ont tous le goût de la Mercédes, mais il n'y a pas assez de place pour faire le " cake" comme chauffeur de VTC.

Signaler Répondre

avatar
Quel ramassis d’idiotie le 07/12/2020 à 17:47
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 15h01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

Non, la vente à la sauvette n’est pas légale en Espagne ou en Hollande !
Réfléchissez un peu à ce que vous dites : s’il y a légalisation, vos petits protégés vont se retrouver en difficulté, sauf s’ils acceptent d’ouvrir un commerce légal, de payer des taxes, des charges, etc. Et ce n’est pas vraiment dans leurs habitudes commerciales... Les consommateurs friqués, eux, ne seront nullement dérangés, au contraire.
Et puis, vous oubliez que vos gentils apothicaires de cage d’escaliers sont certes les rouages d’un capitalisme ultra pyramidal et échappant à tout encadrement légal, mais que ce business a aussi partie liée à d’autres trafics dont celui d’armes, et à tout un tas de violences, règlements de comptes, etc.

Signaler Répondre

avatar
germain le 07/12/2020 à 17:23
Plop! a écrit le 07/12/2020 à 13h51

Clair que la légalisation serait utile ! On voit très bien qu'il n'y a aucun commerce parallèle avec les cigarettes...

T'as fumé ! Vas à Guillotière ou à Barbès.

Signaler Répondre

avatar
Bribri le 07/12/2020 à 17:11
Sceptique... a écrit le 07/12/2020 à 11h56

Si ce point de vente générait 200 à 300 transactions par jour, je doute que ce soit en arrêtant deux individus (dont un de 21 ans), que le "problème" se dissipe...
Il serait temps de considérer le problème dans son ensemble et de le traiter à la racine, en travaillant à la légalisation, sachant que 11 % des français en consomment au moins une fois par an (plus gros consommateur européen, rapport OFDT).

Tout a fait d"accord, et puis il fallait tous les mettre sous mandat de dépôt, les 2 laissés en liberté vont de suite continuer, c'est tellement de l'argent gagné facilement. Il faut impérativement que nos têtes pensantes soient à l'écoute des gens honnêtes. Je plains ces personnes qui habitent dans de tels quartiers.

Signaler Répondre

avatar
Petite poupette le 07/12/2020 à 16:48
Sceptique... a écrit le 07/12/2020 à 11h56

Si ce point de vente générait 200 à 300 transactions par jour, je doute que ce soit en arrêtant deux individus (dont un de 21 ans), que le "problème" se dissipe...
Il serait temps de considérer le problème dans son ensemble et de le traiter à la racine, en travaillant à la légalisation, sachant que 11 % des français en consomment au moins une fois par an (plus gros consommateur européen, rapport OFDT).

Malheureusement on démonte un lieu ....ils trouvent une autre place ou reviennent au méme endroit quelque temps plus tard...
Exemple a venissieux (charréard.max barel)

Signaler Répondre

avatar
kikou le 07/12/2020 à 16:34
Brice a écrit le 07/12/2020 à 15h05

D’accord avec vous, mais les fachos vont se déchaîner sur votre commentaire

Avec cette miteuse censure de LyonMag j'essaie à nouveau § Comment peux tu dire " j'espère qu'on légalisera un jour " et ensuite ajouter " malheureusement ? Que ce genre de trafic soit légale en ESPAGNE , aux PAYS-BAS, où ailleurs, ici nous sommes en France, et c'est interdit. Vous dites aussi que l'on vous stigmatise, vous et ceux que vous défendez, parce que c'est vous qui foutez le bordel. Vous vendez illégalement de la drogue, vous faites de gros bénéfices mais combien déclarez vous au FISC ? Le travail à la sauvette est interdit.

Signaler Répondre

avatar
popolon50 le 07/12/2020 à 16:09
Brice a écrit le 07/12/2020 à 15h05

D’accord avec vous, mais les fachos vont se déchaîner sur votre commentaire

tu vie dans quelle monde, ils détériorent, mette de la violence dans tout les rapports, squatte des zone ou ils pensent être les maîtres, menacent. font régner la peur, il ne sont que des parasites et des nuisibles à ce débarrassé tout de suite, mais voila l’état de droit donne à ces personnes une importance car pas inquiéter d'un point de vue justice.

Signaler Répondre

avatar
couteau ? tringle en bois surmainsettronche le 07/12/2020 à 15:20
LYONGAG a écrit le 07/12/2020 à 13h55

''Il serait temps'', n’est pas un argument, mais de l'auto-conviction d'accroc aux stups !
Mais le mal peut effectivement être pris à la racine en obligeant les camés, sous risque d'amende conséquente, à révéler qui est leur fournisseur.
Évidemment, si 50 le dénoncent, il n'y aura pas de représailles ...
D'autant plus qu'il devrait alors dénoncer son grossiste et sa bande ! Ça ou une sévère peine de prison, pour non-dénonciation de malfaiteur.
Car, quitte à réguler, autant que ce soit dans le sens de la paix publique et de la légitimité !

Bien vu

Signaler Répondre

avatar
Brice le 07/12/2020 à 15:05
Aboukam a écrit le 07/12/2020 à 15h01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

D’accord avec vous, mais les fachos vont se déchaîner sur votre commentaire

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 07/12/2020 à 15:01

Écœurant, leur activité est légale en Espagne ou en Hollande. On stigmatise toujours les mêmes ils essayent juste de gagné leur vie.
J’espère qu’on légalisera un jour malheureusement comme ce ne sont pas les « bobos » qui possèdent les points de vente, cette situation d’illégalité Les arrange bien (prix moins cher pour le produit dont ils sont les premiers consommateurs)
Voilà maintenant 200/300 personnes sur le carreau faut pas s’étonner si elles versent dans la délinquance, c’est comme quand whirlpool ferme un centre de production sauf qu’ici pas un politique viendra les défendre

Signaler Répondre

avatar
SARL victimologie le 07/12/2020 à 14:54

Etonnament ça dérange Lyonmag qu'on puisse supposer que les auteurs aient des prénoms Européens?

Signaler Répondre

avatar
Sandye le 07/12/2020 à 14:07

Merci à Cédric Van Styvendael pour sa réaction rapide face au problème

Signaler Répondre

avatar
bien sur !! le 07/12/2020 à 14:06
pij a écrit le 07/12/2020 à 12h36

Que deviens Villeurbanne ???

L'homme aux lunettes vertes avait commencé le boulot et son successeur va le continuer !

Signaler Répondre

avatar
LYONGAG le 07/12/2020 à 13:55
Sceptique... a écrit le 07/12/2020 à 11h56

Si ce point de vente générait 200 à 300 transactions par jour, je doute que ce soit en arrêtant deux individus (dont un de 21 ans), que le "problème" se dissipe...
Il serait temps de considérer le problème dans son ensemble et de le traiter à la racine, en travaillant à la légalisation, sachant que 11 % des français en consomment au moins une fois par an (plus gros consommateur européen, rapport OFDT).

''Il serait temps'', n’est pas un argument, mais de l'auto-conviction d'accroc aux stups !
Mais le mal peut effectivement être pris à la racine en obligeant les camés, sous risque d'amende conséquente, à révéler qui est leur fournisseur.
Évidemment, si 50 le dénoncent, il n'y aura pas de représailles ...
D'autant plus qu'il devrait alors dénoncer son grossiste et sa bande ! Ça ou une sévère peine de prison, pour non-dénonciation de malfaiteur.
Car, quitte à réguler, autant que ce soit dans le sens de la paix publique et de la légitimité !

Signaler Répondre

avatar
Plop! le 07/12/2020 à 13:51
Mariokart a écrit le 07/12/2020 à 11h55

Lutte éternelle et sans fin des gendarmes contre les dealers , une seule solution : légaliser le haschich !

Clair que la légalisation serait utile ! On voit très bien qu'il n'y a aucun commerce parallèle avec les cigarettes...

Signaler Répondre

avatar
René quicoule le 07/12/2020 à 13:47
flics bus a écrit le 07/12/2020 à 12h31

Exact ! Le gouvernement n 'agissant pas en ce sens , il démontre sa complicité intrinsèque avec les dealers .

Tout a fait d'accord avec vous... aujourd'hui on peut se procurer du hash a tous les coins de rue ...de plus la France est l'un des plus gros consommateurs..il faut stopper ce traffic a la racine..ça fera un grand ménage comme dans les pays frontaliers....

Signaler Répondre

avatar
69100 le 07/12/2020 à 13:46
pij a écrit le 07/12/2020 à 12h36

Que deviens Villeurbanne ???

Ben le vivre ensemble de Bret a transformé cette commune pleines de possibilités en quart Monde, concentré de cassocs.

Merci le clientélisme de gauche ....

Signaler Répondre

avatar
elles se rendent pas compte le 07/12/2020 à 13:45

par contre que la quartier Buers/Feyssine soit utilisé comme un circuit de formule 1 toute la nuit ne dérange personne !

Les autorités ne connaissent pas le chemin pour aller avenue Salengro ?

Signaler Répondre

avatar
José le 07/12/2020 à 13:44
pij a écrit le 07/12/2020 à 12h36

Que deviens Villeurbanne ???

Ce que l'ancien maire voulait qu'elle devienne.
Et le nouveau qui faisait partie de son équipe municipale?

Signaler Répondre

avatar
moutons le 07/12/2020 à 13:43
PerouAtLC a écrit le 07/12/2020 à 11h56

Un spot existant depuis de nombreuses années, de notoriété publique, mais dont la police ne s'intéresse que depuis quelques mois seulement....

etonnant toutes ces opérations en fin de quinquennat.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.