A part ? Rencontre avec un membre de la communauté gitane près de Lyon

Ils sont parfois montrés du doigt. Ou s'excluent de la société de par leur comportement.

A part ? Rencontre avec un membre de la communauté gitane près de Lyon
José Arenas - DR

La rédaction d'A Part, média étudiant, propose une série de portraits en partenariat avec LyonMag.com. Voici celui de José Arenas, pasteur gitan de 34 ans, installé à Givors au sud de Lyon.

Dans sa caravane, José ne manie pas la langue de bois. La communauté gitane, "très unie", il la définit d'abord comme un groupe où "le mal d'un, c'est le mal de tous".

Mais il sait aussi que les reproches et les craintes sont millénaires. "Avant on nous appelait les voleurs de poules. On vivait de ce que l'on pouvait vivre. Aujourd'hui, il y a ceux qui vivent de la ferraille, d'autres de l'élagage, des voitures, des marchés... On s'essaye de s'en sortir comme on peut. C'est notre manière de vivre".

A nos futurs confrères, José Arenas répond aussi sans détour sur le travail des femmes, les enfants, la religion. Ou encore le cas des adolescentes qui disparaissent de la société française pour "se réserver. Vous verrez jamais une jeune fille de chez nous sortir en boîte".

"On se sent à part, indique le pasteur givordin. Quand on rentre dans un magasin, on se fait suivre. Quand on vend un véhicule, que le client voit qu'on est gitan, il ne va pas l'acheter. (...) C'est embêtant, on en a marre. (...) Je pense qu'avant c'était pire. (...) Ca serait bien d'en finir avec ça".

Retrouvez également les entretiens passionnants d'A Part sur le thème de la franc-maçonnerie, de la communauté scientifique, des cosplayeurs et des frères dominicains.

23 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Florian le 06/09/2021 à 19:46

Le nomadisme est complètement rejeté en France et c'est bien dommage. Les gitans ont un savoir faire et une culture très ancienne, qui ne colle plus vraiment à notre modèle de société mais qui est très respectable. Ils vivent de ce qu'ils trouvent, ce qui traine et ce qui est jeté et c'est pourquoi ils sont exclus aussi. En revanche on oublie que leurs activités permettent de recycler des tas de matériaux qui sont jetés dans la nature par l'homme consumériste. Si le gouvernement ou la société civile étaient plus compréhensible, ils pourraient avoir une place primordiale dans la société.
Et au vu de tous ces gens qui achètent des vans et camping car pour voyager librement, regardez les gitans : ils vivent ainsi depuis des milliers d'années !

Signaler Répondre

avatar
levilleur le 09/12/2020 à 18:38

C est pas eux qui ont foutu le bazar il y a 15 jour au cimetière de la Guillotiere a lyon en bloquant l avenue Berthelot et sequestrant le personnel parce qu ils etaient plus d une centaine a vouloir assister aux funerailles d un des leurs alors que c est interdit pour d autres ?

Signaler Répondre

avatar
le vert dans le fruit le 09/12/2020 à 16:42
Crétin a écrit le 09/12/2020 à 15h51

Toi au moins tu es un vrai lèche cul continue comme ça tu es sur le bon chemin .

je suis obligé de faire le fayot Lyonmag m'a censuré 3 fois tu comprends ...!!!

Signaler Répondre

avatar
Crétin le 09/12/2020 à 15:51
le vert dans le fruit a écrit le 09/12/2020 à 15h23

C'est une communauté très respectueuse lorsqu'il quitte un terrain pour faire une halte de quelques jours Tout est soigneusement nettoyé ( ordures excréments ) . En plus il paie à la mairie eau et électricité .Arrêté de les discriminés . Merci

Toi au moins tu es un vrai lèche cul continue comme ça tu es sur le bon chemin .

Signaler Répondre

avatar
le vert dans le fruit le 09/12/2020 à 15:23

C'est une communauté très respectueuse lorsqu'il quitte un terrain pour faire une halte de quelques jours Tout est soigneusement nettoyé ( ordures excréments ) . En plus il paie à la mairie eau et électricité .Arrêté de les discriminés . Merci

Signaler Répondre

avatar
nonnonnon le 09/12/2020 à 09:52

ils veulent se sédentariser, veulent voyager librement et veulent l'eau et l'électricité aux frais des mairies. Ambigu tout ça.

Signaler Répondre

avatar
walllah' le 09/12/2020 à 09:30
bolkian a écrit le 08/12/2020 à 23h29

C'est vrai et le silence médiatique à leur égard est assourdissant. Pourtant c'est pas faute de ressasser des sujets sur la IIe guerre mondiale...

Le silence médiatique des gens braqués et cambriolés est assourdissant aussi..

Signaler Répondre

avatar
Ça suffit maintenant le 09/12/2020 à 08:41
bolkian a écrit le 08/12/2020 à 23h29

C'est vrai et le silence médiatique à leur égard est assourdissant. Pourtant c'est pas faute de ressasser des sujets sur la IIe guerre mondiale...

Oh vous n'allez pas commencer à nous bassiner avec le passé tout ça pour nous faire tomber dans la repentance et obtenir encore des dédommagements ça suffit on donne déjà assez de pognon comme ça a tous ces étrangers rien ne les empêchent de travailler comme tout le monde ce sont eux qui veulent vivre comme ils vivent alors ne nous emmerder pas avec ça .

Signaler Répondre

avatar
Jean mi le 09/12/2020 à 07:41

Le sedentarisme devrait être obligatoire pour commencer l intégration déjà pour les enfants pour qu ils aillent à l'école

Signaler Répondre

avatar
bolkian le 08/12/2020 à 23:29
Mont Monnet a écrit le 08/12/2020 à 21h05

Ce sont de grands peuples. Quand je pense qu'ils ont été déportés pendant la seconde guerre mondiale, mon coeur se serre...

C'est vrai et le silence médiatique à leur égard est assourdissant. Pourtant c'est pas faute de ressasser des sujets sur la IIe guerre mondiale...

Signaler Répondre

avatar
lardon le 08/12/2020 à 22:07

tiens a propos les gens de la communauté gitane ils ont des voitures critair combien ?

Signaler Répondre

avatar
ttKC69 le 08/12/2020 à 21:11
FCLYON6 a écrit le 08/12/2020 à 20h36

Alors déjà de 1 ils travaillent !!! 2/ Ils sont bien plus solidaires entre eux que vous ! Et posent moins de problèmes pour la société que certains alors la stigmatisation c’est lourd !

Je vous cite ; "ils sont bien plus solidaires entre eux que vous!" Mais c'est bien ça le problème! ils refusent l'intégration !

Ce que vous glorifiez, c'est le communautarisme!

Signaler Répondre

avatar
Mont Monnet le 08/12/2020 à 21:05

Ce sont de grands peuples. Quand je pense qu'ils ont été déportés pendant la seconde guerre mondiale, mon coeur se serre...

Signaler Répondre

avatar
FCLYON6 le 08/12/2020 à 20:36

Alors déjà de 1 ils travaillent !!! 2/ Ils sont bien plus solidaires entre eux que vous ! Et posent moins de problèmes pour la société que certains alors la stigmatisation c’est lourd !

Signaler Répondre

avatar
Lyonnais70 le 08/12/2020 à 20:25

Ce brave pasteur autoproclamé nous dresse une belle image d'Epinal de sa communauté mais malheureusement loin de la réalité. Il présente comme une discrimination l'impossibilité d'installer l'eau sur les terrains qu'ils achètent alors qu'il s'agit juste pour les collectivités de faire respecter les PLU et d'empêcher l'urbanisation de terrains non constructibles.
La vérité c'est que les gitans préfèrent vivre d'allocations et d'expédients plutôt que de rechercher une véritable intégration dans la communauté nationale. Ils évitent eux-mêmes les contacts avec les gadjés, cloitrent leurs filles et les empêchent d'aller au collège ou de travailler et nouent peu de contacts avec les gens extérieurs à la communauté.
Quand à la prétendue unité entre eux, c'est une légende... La vie sur les aires d'accueil et la proximité qu'elle génère entraînent pour beaucoup une grande souffrance et des conflits de voisinage incessants.
On peut déplorer que ces aires soient souvent situées dans des sites pollués ou bruyants mais personne ne cherche vraiment à sortir de ce système. Dommage qu'ils ne fassent pas profiter la France de leurs talents plutôt que de rester délibérément en marge.

Signaler Répondre

avatar
Looping le 08/12/2020 à 19:30
moi a écrit le 08/12/2020 à 18h52

s'ils veulent vivre a part qu'ils partent vivre sur une ile déserte

On est dans un pays de liberté.
Les gitans veulent vivre en liberté. Ils ont autant le droit d'être en France que toi.

Signaler Répondre

avatar
Terminator...... le 08/12/2020 à 19:14

Comment peut on comprendre ces gens là qui occupent des terrains de foot ou qui cassent des gros plots à coup de massue pour stationner illégalement et qui font des relais d électricité dont les contribuables payent pour eux et utilise l eau illégalement
BREF qui ne respectent rien... Ni nos lois...
Ni le bien vivre ensemble.... Désolé mais je
Peux pas les soutenir.....

Signaler Répondre

avatar
moi le 08/12/2020 à 18:52

s'ils veulent vivre a part qu'ils partent vivre sur une ile déserte

Signaler Répondre

avatar
Fracture le 08/12/2020 à 18:12
Aboukam a écrit le 08/12/2020 à 17h53

Si c’est pour être aussi négatif, pas étonnant ensuite que la société soit aussi fracturée
Gros Frustré

Pour le coup, ce sont les délinquants qui fracturent les portes.

Signaler Répondre

avatar
GUY MAUP le 08/12/2020 à 18:11

On n'a jamais peur que de ce que l'on ne connaît pas... c'est valable pour les 2 'parties'.

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 08/12/2020 à 17:53
De qui se moque-t-on ? a écrit le 08/12/2020 à 17h08

"On se sent à part".

ILS se mettent délibérément à part !...

Marre de voir les coupables se poser en victimes avec la complaisance d'un Etat laxiste !...

Les flics font le dos rond là où le citoyen lambda se ferait défoncer la gueule à coups de matraque pour un mot de travers !

Si c’est pour être aussi négatif, pas étonnant ensuite que la société soit aussi fracturée
Gros Frustré

Signaler Répondre

avatar
Prout le 08/12/2020 à 17:48

Et pourquoi ils ne travaillent pas comme tout le monde, je veux dire, un vrai boulot avec un salaire ? Ils ont le droit, non ? Ils devraient s'y mettre, à force, celui payerait et ils seraient bien insérés dans al société.

Signaler Répondre

avatar
De qui se moque-t-on ? le 08/12/2020 à 17:08

"On se sent à part".

ILS se mettent délibérément à part !...

Marre de voir les coupables se poser en victimes avec la complaisance d'un Etat laxiste !...

Les flics font le dos rond là où le citoyen lambda se ferait défoncer la gueule à coups de matraque pour un mot de travers !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.