Thomas Rudigoz : "Une solution temporaire pour diriger LREM dans la Métropole de Lyon"

Thomas Rudigoz, député LREM du Rhône, est l’invité ce vendredi de Gérard Angel, dans les Coulisses du Grand Lyon. L’émission est enregistrée dans le respect des gestes barrières, avec, notamment une glace de Plexiglas entre les deux protagonistes.

Thomas Rudigoz : "Une solution temporaire pour diriger LREM dans la Métropole de Lyon"
Thomas Rudigoz - LyonMag

Thomas Rudigoz a toujours été favorable au désir d’Emmanuel Macron d’introduire une dose de proportionnelle aux législatives. Mais le député rhodanien se dit "complètement opposé" au texte du MoDem qui milite pour une proportionnelle intégrale : "Nous avons auditionné Jean-Louis Debré, ancien président de l’Assemblée Nationale. Autant je suis favorable à une dose pour que toutes les sensibilités politiques soient représentés, autant l’intégrale, comme dit Debré, c’est la chienlit".

Dans notre dernier numéro de LyonMag, actuellement en kiosques, nous revenions sur l’absence de référent pour la République en Marche dans la Métropole de Lyon. "On a trouvé une solution temporaire, on a organisé avec Yves Blein une instance dirigeante avec six membres, trois députés et trois militants. (…) Ça nous permettra de nous organiser pour les régionales. A l’issue, on relancera le processus pour désigner un référent", révèle Thomas Rudigoz.

Pour les élections régionales justement, en Auvergne-Rhône-Alpes, la candidature de Bruno Bonnell étonne. "Bruno est engagé dans le mouvement, il travaille, il a toujours été un défenseur indéfectible du président", tente de rassurer l’ancien maire du 5e arrondissement de Lyon.

Les Coulisses du Grand Lyon sont à retrouver tous les jours à 12h sur LyonMag.com et sur la chaîne Youtube de LyonMag.

X
6 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Haddou Bladi le 01/03/2021 à 13:47

Qu'on t ils fait de bien pour la population ces députés fantôme? Rudigoz, Blein, Bruguera: rien !

Seule le dégagisme est la solution !

Signaler Répondre

avatar
Gerard et Roland de Lyon le 26/02/2021 à 13:39

Bravo monsieur. Avec vous j’adhere! c’est mieux que la Caro..

Signaler Répondre

avatar
ettasoeur le 26/02/2021 à 13:05
Bubu a écrit le 26/02/2021 à 12h38

Bonnell,c'est le père de la défunte Infograme,qui aurait pu devenir la numéro un mondial des jeux vidéos. Elle a fini lamentablement dans les bras d'Atari, qui vite s'est empressé de tout cantonner à...Paris. Bonnell, alors qu 'Infograme commençait à faire parler d'elle, s'est quasi excusé de sa réussite. Auprès de qui ?Des faiseurs et manipulateurs d'opinion...parisiens. Toute honte bue, Bonnell se présenta ainsi :"je ne suis qu'un modeste...provincial !C'est du passé ceci dit. Aujourd'hui, la seule chose qui compte,c'est de savoir quand Lyon va gagner sa liberté face à Paris, cette capitale qui veut tout régenter et qui n'a de cesse de s'enrichir au détriment du pays. Dans une France enfin...fédérale, Paris ne fera plus la pédante et ne s'occupera plus des affaires des métropoles, lesquelles respireront et pourront se développer en toute liberté. Lyon ira de l'avant, nettement plus que c'est le cas maintenant. Vive le fédéralisme, à mort le centralisme, le jacobinisme, le parisianisme. Et que Paris aille se faire voir ailleurs.

BONNEL? c'est également celui là :
https://www.valeursactuelles.com/politique/bruno-bonnell-le-depute-lrem-qui-na-rien-foutre-de-sa-circonscription-94433

Extrait, dixit lui même en personne :
« On ne le voit jamais, c’est simple »

Pas de quoi être étonné. Selon Le Monde, le député a déjà prévenu ses électeurs : « Je ne suis pas là pour faire l’assistante sociale. Pour les places en crèche ou les logements, allez voir ailleurs ! ». Selon cet ancien entrepreneur, « il faut sevrer la population des vieilles pratiques ». « Je suis un élu de la nation ». « On ne le voit jamais, c’est simple », explique au quotidien Didier Vullierme, l’adjoint au maire socialiste de Villeurbanne. Un comportement qui a fait grincer les soutiens de Bruno Bonnell. Ce dernier a donc décidé de faire quelques efforts, explique Le Monde, ajoutant qu’« une fois par semaine, pendant une heure », le macroniste « rappelle au téléphone les électeurs qui l’ont sollicité ». Pour le reste, il ne faut pas trop compter sur lui. En effet, selon Le Monde, « depuis qu’il a été élu, il a séché toutes les commémorations à part celles du 11-Novembre ». Mais Bruno Bonnell ne semble pas prêter attention à l’avis de ses électeurs : « Ce qui se dit en circo, j'en ai rien à foutre ».

Signaler Répondre

avatar
hubris112 le 26/02/2021 à 12:40

La campagne préélectorale est lancée !

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 26/02/2021 à 12:38

Tout ce qui est LREM est temporaire, rien de nouveau....

Signaler Répondre

avatar
Bubu le 26/02/2021 à 12:38

Bonnell,c'est le père de la défunte Infograme,qui aurait pu devenir la numéro un mondial des jeux vidéos. Elle a fini lamentablement dans les bras d'Atari, qui vite s'est empressé de tout cantonner à...Paris. Bonnell, alors qu 'Infograme commençait à faire parler d'elle, s'est quasi excusé de sa réussite. Auprès de qui ?Des faiseurs et manipulateurs d'opinion...parisiens. Toute honte bue, Bonnell se présenta ainsi :"je ne suis qu'un modeste...provincial !C'est du passé ceci dit. Aujourd'hui, la seule chose qui compte,c'est de savoir quand Lyon va gagner sa liberté face à Paris, cette capitale qui veut tout régenter et qui n'a de cesse de s'enrichir au détriment du pays. Dans une France enfin...fédérale, Paris ne fera plus la pédante et ne s'occupera plus des affaires des métropoles, lesquelles respireront et pourront se développer en toute liberté. Lyon ira de l'avant, nettement plus que c'est le cas maintenant. Vive le fédéralisme, à mort le centralisme, le jacobinisme, le parisianisme. Et que Paris aille se faire voir ailleurs.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.