Lyon : reconnu dans la rue, un policier victime d’injures racistes par des mineurs 

Lyon : reconnu dans la rue, un policier victime d’injures racistes par des mineurs 

Il venait de sortir du commissariat et rentrait chez lui. 

Le 27 février dernier, un fonctionnaire de police a connu une fin de journée mouvementée. Alors qu’il regagnait son domicile, en empruntant la ligne D du métro de Lyon, le policier a été reconnu par un groupe d’individus. Plusieurs d’entre eux l’ont alors copieusement insulté, semble-t-il avec quelques injures racistes également. Les jeunes avaient ensuite quitté les lieux, laissant le fonctionnaire repartir. 

Grâce à un examen minutieux de la vidéo-surveillance par les enquêteurs, quatre individus ont été identifiés. Âgés de 16 à 19 ans, ils avaient été convoqués au commissariat pour y être placés en garde à vue. Auditionnés, ils ont nié l’outrage mais certains ont reconnu avoir dansé pour narguer la victime. 

L’homme de 19 ans a été laissé libre avec une convocation par un officier de police judiciaire prévue en novembre. Les trois autres suspects sont attendus au tribunal judiciaire de Lyon ce mercredi. 

J.D.

X
17 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Allo Chastan, un tweet? le 10/03/2021 à 20:50

On attend le tweet de Marine Chastan accusant le policier de racisme pour avoir dit qu'il a été victime d'insultes racistes de la part de ces jeunes.

Signaler Répondre

avatar
Olivier Variant le 10/03/2021 à 18:41

Il serait intéressant de connaître la nature des injures.

Signaler Répondre

avatar
Une r&action d'adjoint ? le 10/03/2021 à 18:39

On attend le tweet d'un brillant adjoint de mairie qui nous explique qu'il y a une culture de l'insulte au sein des forces de polices....

Signaler Répondre

avatar
Tonkin le 10/03/2021 à 16:19
Gregouille a écrit le 10/03/2021 à 15h14

Les policiers ne devraient plus rentrer chez eux mais rester cloitrés au commissariat. Leur présence choque ces petits êtres innocents adeptes de la non-violence, et les incite à proférer des insultes qui normalement ne font pas partie de leur vocabulaire.

On déloge les commissariat, on vire les moines et on fait l'échange,

Signaler Répondre

avatar
Précisions le 10/03/2021 à 16:14
Eurêka ! a écrit le 10/03/2021 à 12h32

Proposition du maire : légaliser les insultes à l’encontre des policiers. Si vous avez un problème, GD a la solution ...

4 individus, en fait il faudrait munir les policiers de lassos !
Ça permet de les chopper d'un coup et de les immobiliser sans violence qu'on pourrait reprocher.
Ça fait cowboy mais efficace...

Signaler Répondre

avatar
QuelAcharnement le 10/03/2021 à 16:10

C'est vache de le juger en Novvembre prochhain,mettez vous à sa place,des mois d'interrogations,de remise en question,de doutes,pour se voir probablement infligé un suivi judiciaire,un peu d'humanité ne nous ferait pas de mal

Signaler Répondre

avatar
le fonctionnaire le 10/03/2021 à 15:46

bel avenir pour la police de proximité

Signaler Répondre

avatar
Gregouille le 10/03/2021 à 15:14

Les policiers ne devraient plus rentrer chez eux mais rester cloitrés au commissariat. Leur présence choque ces petits êtres innocents adeptes de la non-violence, et les incite à proférer des insultes qui normalement ne font pas partie de leur vocabulaire.

Signaler Répondre

avatar
Media perte le 10/03/2021 à 14:41

On attend la réaction de SOS Racisme....

Signaler Répondre

avatar
Electeur.trice EELV le 10/03/2021 à 14:26

Ce policier n'a pas eu la chance de bénéficier de la formation au dialogue non violent que Greg entend donner aux forces de police....

Signaler Répondre

avatar
pas possible le 10/03/2021 à 13:52

Pour que l'article soit complet, il serait intéressant de savoir quel type d'injures racistes. Est-ce que les petits anges auraient utilisé des injures racistes anti-blancs ? Nooon, impossible selon l'intelligentsia de gauche et toutes les associations affiliées...

Signaler Répondre

avatar
Aboukam le 10/03/2021 à 13:38

Eh oui la France encore un pays très raciste en 2021 même s’il y a des progrès. Ce n’est pas une surprise

Signaler Répondre

avatar
Malika le 10/03/2021 à 13:31

Injures racistes ? Sale noire ? Sale arabe ? Sale blanc ? Un concept de gauche affirme qu’il n’existe pas de racisme anti blancs, ils sont automatiquement « privilégiés » Donc c’est du racisme anti policiers.... un rappel à la loi qui ne figurera pas sur le casier (puisque c’est la loi) et hop circulez, EELV n’a pas enlevé toutes les caméras encore ? Rassurez-vous comme Grenoble ça viendra vite, avec tt le cortège de calino thérapie ! Manquerait plus que les pauvres petits soient traumatisés et stigmatisés ! Parce que l’inverse n’existe, les bourreaux deviennent toujours les victimes in fine

Signaler Répondre

avatar
Urgence darmanain le 10/03/2021 à 12:39
Eurêka ! a écrit le 10/03/2021 à 12h32

Proposition du maire : légaliser les insultes à l’encontre des policiers. Si vous avez un problème, GD a la solution ...

Heureusement qu'on a dissous génération identitaire !!!

Signaler Répondre

avatar
ManuValls le 10/03/2021 à 12:35

avatar
Eurêka ! le 10/03/2021 à 12:32

Proposition du maire : légaliser les insultes à l’encontre des policiers. Si vous avez un problème, GD a la solution ...

Signaler Répondre

avatar
Prout le 10/03/2021 à 12:30

Et c'est tout ce qu l'on fait ?
Quel pays formidable.

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.