Mort de deux fillettes dans une caserne près de Lyon : la mère devant les Assises en décembre prochain

Mort de deux fillettes dans une caserne près de Lyon : la mère devant les Assises en décembre prochain
photo d'illustration - Lyonmag.com

Plus de trois ans après le drame, une mère de famille sera jugée pour infanticide devant la cour d'Assises de Lyon en décembre prochain.

Selon le Progrès, le procès se déroulera du 14 au 17 décembre pour des faits qui remontent au 10 juin 2018.

Ce jour-là, deux sœurs de 3 et 5 ans avaient été retrouvées mortes, en pleine après-midi, alors qu'elles étaient en train de se reposer dans leur chambre, au sein de la caserne de gendarmerie de Limonest. La mère, qui avait fait la macabre découverte, a toujours nié toute implication dans le décès de ses filles.

Pourtant l'enquête a montré qu'une odeur suspecte de solvant avait été repérée dans la chambre des deux victimes. La thèse de l'empoisonnement a toujours été privilégiée. Un autre point avait intrigué les enquêteurs, la mère de famille se serait débarrassée des vêtements de ses filles juste avant le drame, intervenu alors que le père était en déplacement.

11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Du changement, VITE le 01/08/2021 à 09:25
Me Foldingue. a écrit le 29/07/2021 à 18h42

Encore une mère aimante ? Et en plus dans une caserne de Gendarmerie ? Et bien .

Il y a tellement de Mères déséquilibrées, c'est un problème de société que la société refuse de voir

Signaler Répondre

avatar
Pathétique le 01/08/2021 à 09:20
Mega69 a écrit le 31/07/2021 à 06h31

Ce qui me gêne ... C est que le père gendarmes à toutes les excuse il devrait par son métier avoir un minimum de psychologie non ? Et ne pas laisser une femme en dépression seule alors qu' il est en déplacement...
Ce qui me gêne... il est gendarme ... donc intouchable ?
Non ! ...

Ahahahah c'est donc la faute du Père ????
Vous avez un grain vous quand même.
Et allez dire ça au JAF "ma femme est en dépression et j'ai peur pour mes enfants "
Réponse du JAF = garde pour la maman et 1 weekend sur 2 pour le père

Signaler Répondre

avatar
Mega69 le 31/07/2021 à 06:31

Ce qui me gêne ... C est que le père gendarmes à toutes les excuse il devrait par son métier avoir un minimum de psychologie non ? Et ne pas laisser une femme en dépression seule alors qu' il est en déplacement...
Ce qui me gêne... il est gendarme ... donc intouchable ?
Non ! ...

Signaler Répondre

avatar
Lapinou le 30/07/2021 à 13:34

Nous touchons à travers ce drame le fond de la déliquescence de la justice : deux fillettes sont mortes et il n'y aura aucun responsable puisque la mère est en pleine dépression et le père absent.

Nous devrions changer tout cela. 2 enfants sont morts, une jeune mère est en détresse depuis longtemps. Le père doit être dans un état pas possible... Dans la caserne toute entière il y avait bien des personnes qui savaient que ça n'allait oas

Ce drame ne sera en aucun cas une occasion d'en éviter d'autre.? Il n'y a aucun espoir par rapport à l'action de la justice. La hiérarchie militaire en tirera aucune leçon.
Les gendarmes tous ensembles eux même seront il trouver une piste ?
De plus en plus de suicides il faudra bien qu'ils prennent le taureau par les cornes : car tous sont responsables les uns des autres.

Signaler Répondre

avatar
Mamy beurk le 30/07/2021 à 08:49
Mamie Jo a écrit le 30/07/2021 à 07h50

Comment pouvez-vous écrire de telles stupidités? Votre conjoint est-il responsable de votre manque d'empathie, de votre méchanceté et bêtise? Il fort possible que le gendarme n'ai pas vu les problèmes de son épouse surtout que beaucoup de personnes en grosse dépression cache leur mal-être à leur entourage.

Exactement. Beaucoup de troubles lents ont difficiles à cerner, surtout dans notre société déjantée d’aujourd’hui. Qui est normal et qui ne l’ai pas ?

Signaler Répondre

avatar
Mamie Jo le 30/07/2021 à 07:50

Comment pouvez-vous écrire de telles stupidités? Votre conjoint est-il responsable de votre manque d'empathie, de votre méchanceté et bêtise? Il fort possible que le gendarme n'ai pas vu les problèmes de son épouse surtout que beaucoup de personnes en grosse dépression cache leur mal-être à leur entourage.

Signaler Répondre

avatar
Kisaikoi le 29/07/2021 à 21:37

Le gendarme est responsable de koi ? Comment pouvez vous dire une chose pareille ? Si dans votre famille, il y a un fou furieux qui commet un crime, vous serez aussi responsable ? Il est surtout victime...

Signaler Répondre

avatar
Mega69 le 29/07/2021 à 19:20

Dans un couple , on est DEUX ... et même en déplacement , le gendarme est RESPONSABLE au même titre que son épouse ! Il a bien dû se rendre compte du problème de sa femme ... et il n a rien fait ? Même absent , il est aussi coupable qu' elle !

Signaler Répondre

avatar
Votatus le 29/07/2021 à 18:50

Comment peut-on enlever la vie à des petits êtres innocents ,? c'est révoltant. De plus cette femme est en plein déni....Pourquoi arriver à un tel geste ?

Signaler Répondre

avatar
Me Foldingue. le 29/07/2021 à 18:42

Encore une mère aimante ? Et en plus dans une caserne de Gendarmerie ? Et bien .

Signaler Répondre

avatar
Kader le 29/07/2021 à 18:16

Ça fous la gerbe!!!

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.