Deux condamnations après des violences urbaines à Bron

Deux condamnations après des violences urbaines à Bron
Photo d'illustration - LyonMag

Deux jeunes de 24 et 21 ans étaient jugés en fin de semaine dernière.

Ils ont été interpellés après un nouvel épisode de violences urbaines survenues dans la nuit de mercredi à jeudi dernier à Bron. Des policiers avaient été caillassés avenue Edouard-Herriot alors qu’ils travaillaient sur une enquête portant sur la blessure par balle d’un homme le 13 septembre dernier.

Sur quatre individus identifiés après les faits, deux ont été interpellés. Agés de 24 et 21 ans, ils ont été condamnés chacun à une peine de 6 mois de prison assortis d’un sursis probatoire pendant deux ans, rapporte le Progrès. Les deux jeunes devront également payer 300 euros de dommages et intérêts aux policiers touchés par des jets de projectiles.

X
11 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Seg le 23/09/2021 à 12:37

C'est bien peu payé pour les faits qui visaient la République et la France à travers les forces de l'ordre.

Pourquoi ne pas faire comme à Nice et virer les familles de ces jeunes des logements sociaux dont ils disposent et qu'ils transforment en territoire de deal et d'autres nuisances pour les brondillants ?

Signaler Répondre

avatar
La loi est faite pour qui? le 22/09/2021 à 14:27

Ceux qui osent décrocher le portrait de notre leader suprême prennent aussi cher
Ça en dit long!
En gros, s attaquer en bande et physiquement à des policiers et oser toucher l image du maître c est la même chose

On change quand de système?

Signaler Répondre

avatar
............... le 22/09/2021 à 14:06

6 mois et 300e d'amende, au final il n'en feront que 4, le gifleur n'en a fait lui même que 3 sur 4 et ne s'est pas remis en cause. En plus ces caillasseurs comme le gifleur ne vont certainement pas se remettre en cause et on mettra notre main à couper qu'ils font mener la vie dure à leurs voisins... sans trop de risque pour nos mains, parce que ce genre de gens se sont multiplier partout .... à cause d'eux je n'ai plus de concierge....

Signaler Répondre

avatar
Ca se passe comme ça le 22/09/2021 à 12:14

300 euros d'amende. Qu'ils ne paieront sans doute pas. Les policiers devront alors trouver un huissier pour espérer récupérer cette somme (moins les frais d'huissier), et quel huissier se déplacera dans une cité sensible et pour si peu...
Voilà comment ça se passe.

Signaler Répondre

avatar
Benardo Chevilles le 22/09/2021 à 12:00
Venividivinci a écrit le 22/09/2021 à 11h12

Bref rien ...
Le dégoût quand enfin ils sont pris sur le fait
Du sursis ...
Histoire sans fin ces individus sont sans loi .
Ils continuent . Et continueront .

Plus de service public dons plus de flics ni de places en prison ...vive le libéralisme

Signaler Répondre

avatar
MaîtrePastèque le 22/09/2021 à 11:53

300€ soit 15 barettes

Signaler Répondre

avatar
Venividivinci le 22/09/2021 à 11:12

Bref rien ...
Le dégoût quand enfin ils sont pris sur le fait
Du sursis ...
Histoire sans fin ces individus sont sans loi .
Ils continuent . Et continueront .

Signaler Répondre

avatar
J ai bien rigolé le 22/09/2021 à 10:57

A quoi sert cette « condamnation »?

A rien!

Donc si entre amis on a comme loisir de caillasses la police, on a droit à un article dans le journal, aux gros yeux du juge et…. Et puis c est tout!

Ils en pensent quoi les flics et leur syndicat?

Signaler Répondre

avatar
Dan le 22/09/2021 à 10:15

6 mois de sursis ne vous étonnez pas si il y'a des zones de non droits!!

Signaler Répondre

avatar
Oui. le 22/09/2021 à 10:10
Ex Précisions a écrit le 22/09/2021 à 09h54

Sursis probatoire, libérés ?

"Le sursis probatoire suspend l'exécution d'une peine d'emprisonnement, à condition que le condamné respecte les obligations et interdictions qui lui sont fixées par le tribunal."

Donc autant dire rien.

Continuez comme ça Messieurs les juges.

Signaler Répondre

avatar
Ex Précisions le 22/09/2021 à 09:54

Sursis probatoire, libérés ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.