Université Lyon 2 : accusé de violences sexuelles, le doyen de la fac de droit suspendu

Université Lyon 2 : accusé de violences sexuelles, le doyen de la fac de droit suspendu
Photo d'illustration - LyonMag

La sanction est tombée jeudi dernier.

Selon Rue89Lyon, Guillaume Protière a été suspendu de toutes ses fonctions à titre conservatoire par l’Université Lyon 2.

Le doyen de la faculté de droit Julie-Victoire Daubié, poste qu'il occupe depuis 2015, fait l’objet d’une enquête administrative, ouverte suite au témoignage d’une étudiante qui l’accuse de violences sexuelles. Des faits survenus alors qu’ils entretenaient une relation qui aurait duré trois ans. Durant ce rapprochement entre l'élève et le professeur, Guillaume Protière aurait exercé une emprise sur la jeune femme.

Outre nos confrères, la victime présumée a également témoigné auprès de l'établissement.

L’enquête ouverte par la direction de l’université se terminera d’ici un mois. Et devra faire toute la lumière sur cette affaire qui continue de jeter un froid sur les différents campus de Lyon 2.

Ce n’est pas la première fois qu'on suspend un professeur sur la base de témoignages recueillis par Rue89Lyon. Début septembre, un professeur de cinéma de la faculté, Jacques Gerstenkorn, accusé par plusieurs étudiants et ex-étudiantes d’agressions et de harcèlement sexuels, avait été convoqué par la directrice Nathalie Dompnier qui lui avait signifié sa mise à l’écart pour la rentrée.

En février dernier, Nathalie Dompnier avait été réélue présidente de Lyon 2 pour quatre nouvelles années. Un scrutin durant lequel elle avait été opposée à... Guillaume Protière, battu avec seulement 8 voix contre 24 pour la présidente sortante.

X
28 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
sagesse populaire le 03/01/2022 à 14:14
simone du bavoir a écrit le 29/12/2021 à 13h55

il avait qu à focaliser son desir irrepressible sur une miss france 1950!!elle aurait ,en plus!!p t etre pas dit "non"!!

c est dans les vieux chaudrons et vieilles gamelles qu ont fait les meilleures soupes!

Signaler Répondre

avatar
simone du bavoir le 29/12/2021 à 13:55
Une pensée a écrit le 23/12/2021 à 09h55

Une pensée pour un article où il était expliqué qu'un tempérament peu farouche facilitait l'accès à certains cursus.

il avait qu à focaliser son desir irrepressible sur une miss france 1950!!elle aurait ,en plus!!p t etre pas dit "non"!!

Signaler Répondre

avatar
Une pensée le 23/12/2021 à 09:55
Lyon synonyme de déclin a écrit le 21/12/2021 à 14h19

Peu importe. Après le scandale DSK et moult d'autres, le chauve aurait dû avoir suffisamment de jugeote pour éviter une liaison avec une étudiante. Adultes consentants ou pas, c'est le genre de situation qui génere au moins un conflit d'intérêts condamnable.

Une pensée pour un article où il était expliqué qu'un tempérament peu farouche facilitait l'accès à certains cursus.

Signaler Répondre

avatar
In memoriam le 22/12/2021 à 03:57
gleekmax a écrit le 21/12/2021 à 18h38

La pauvre Julie-Victoire Daubié, personne ne pense à elle dans cette histoire ?

Tout un symbole…
Merci à N. Dompnier pour sa probité et son courage.

Signaler Répondre

avatar
Hauriou... le 21/12/2021 à 23:38

Je l'ai eu comme Maitre de conférence il y a quelques années et il était très proche des étudiantes!!!
Il avait un pouvoir sur elle, impressionnant. Quand à nous, les étudiants le son de guitare était complètement différents.

Signaler Répondre

avatar
Mouais le 21/12/2021 à 23:07

Elle a une relation pendant 3 ans, et d'un coup elle se dit qu'elle a été abusée... Et le prof est déjà condamné par avance.
En réalité, lequel a abusé l'autre?
Drôle de société...

Signaler Répondre

avatar
Contribuable en colère le 21/12/2021 à 18:43

Et sinon, une retenue sur traitement pour les heures passées à " jouer au Marquis de Sade " au lieu de bosser ?

Signaler Répondre

avatar
gleekmax le 21/12/2021 à 18:38

La pauvre Julie-Victoire Daubié, personne ne pense à elle dans cette histoire ?

Signaler Répondre

avatar
Tom le 21/12/2021 à 15:37

Pour mieux comprendre les faits reprocher, lisez l'article de Rue89. C'est assez "sâle"...

Signaler Répondre

avatar
Lyon synonyme de déclin le 21/12/2021 à 14:19
perplexe a écrit le 21/12/2021 à 09h41

Dans toutes ces affaires, l'idée que des femmes puissent coucher par opportunisme n'est jamais abordée.
Ce sont systématiquement des victimes "d'emprise", comme si toutes les femmes étaient de faibles créatures romantiques.

Peu importe. Après le scandale DSK et moult d'autres, le chauve aurait dû avoir suffisamment de jugeote pour éviter une liaison avec une étudiante. Adultes consentants ou pas, c'est le genre de situation qui génere au moins un conflit d'intérêts condamnable.

Signaler Répondre

avatar
Tatin le 21/12/2021 à 13:34

La bonne information aurait été : "Université Lyon 2 : accusé de violences sexuelles, le doyen de la fac de droit suspendu : par les couilles."

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 21/12/2021 à 13:25
Méfiance a écrit le 21/12/2021 à 11h50

Méfiance avant de condamner et de jeter en pâture des gens sans réellement connaître les faits

Je ne jette Personne en pâture, il se trouve qu’il existe une forme d’emprise hiérarchique c’est aux enseignants et notamment aux doyens d’avoir du bon sens et de réfléchir avec leurs neurones et non avec leurs hormones. L’abus de pouvoir est fréquent en entreprise en politique, certains en jouent en se persuadant que le relation est librement consentie et certaines femmes sont incapables ou ont peur de dire NON pour x raison, notamment une éducation dès la naissance où on demande aux petites filles d.être mignonnes et obéissantes pour faire plaisir à papa ou à maman, un livre très intéressant à lire «le complexe de cendrillon » qui éclaire sans juger nos comportements inconscients hérités de 2000 ans d*histoire à considérer le sexe féminin comme étant faible et ne pouvant s’épanouir qu’à travers l’autre en étant «gentille » d’ailleurs lorsqu’on se rebelle on est soit hystérique soit mytho soit déséquilibrée et sinon on a nos règles 🤷🏻‍♀️

Signaler Répondre

avatar
Private le 21/12/2021 à 12:02

Comme dirait Tousaufecologiste (ou encore Semper prorsum, ou d'autres...), parlant de M. Vincendet, Maire de Rillieux, condamné pour violence sur son fils : " Sa vie privée ne nous regarde pas".

Mais à la lecture des commentaires sur cette page, il semble que le traitement soit différent selon la personne impliquée.
Bravo pour la présomption d’innocence...

Signaler Répondre

avatar
Méfiance le 21/12/2021 à 11:50
semper prorsum a écrit le 21/12/2021 à 09h11

Entre les dérives communautaristes et wok les pervers et prédateurs sexuels les universités et ecoles françaises deviennent des lieux infréquentables et dangereuse physiquement intellectuellement (science po grenoble) il devient urgent de faire le ménage surtout lorsqu’on sait que nous avons le même niveau en maths que le Roumanie, peut-on dégringoler encore plus ? Oui le retour au moyen âge est en marche, chasse aux sorcières, dénonciations, décapitations et droit de cuissage, et mort sociale pour tout ceux qui osent dénoncer.

Méfiance avant de condamner et de jeter en pâture des gens sans réellement connaître les faits

Signaler Répondre

avatar
topless ! le 21/12/2021 à 11:34
En chine a écrit le 21/12/2021 à 07h17

En chine ce pauvre sire aurait été déjà consigné aux livres d'histoire.

Années 70/80/90 topless dans les piscines et sur les plages ! Mais c'était au XX° siècle !

Signaler Répondre

avatar
inquisition ! le 21/12/2021 à 11:32
Comme aux States a écrit le 21/12/2021 à 09h38

C'est bien . Photo et nom de l'abuseur comme aux States. Ras le bol de la protection des élites pourris.

Et ta photo c'est pour quand !

Signaler Répondre

avatar
Patrick69 le 21/12/2021 à 10:12
les gens sont débiles, moi y compris a écrit le 21/12/2021 à 08h34

Les faits de viol sont terribles et je fais partie des rares à n'avoir aucun état d'âme à appliquer la castration chimique (voire à la flamme bien moyennageuse) à ceux qui réalisent ces actes.
Toutefois, je me sais aussi à contre-courant sur le délire de "on croit systématiquement les victimes". Non, désolé, ça ne devrait pas fonctionner comme cela. Des tarées, il y en a partout et n'importe qui aujourd'hui peut détruire la vie d'une personne en l'accusant à tort de choses invérifiables.
Qui vous dit qu'il n'a pas abusé d'elle pendant trois ans ? Qui vous dit qu'il n'a pas mis fin à la relation et qu'elle ne l'a pas accepté ? On n'en sait rien. En attendant, la carrière de ce monsieur est détruite. A tort ou à raison, cela n'a visiblement plus d'importance dans cette société de trous de balle.

"en l'accusant à tort de choses invérifiables". Avant de vous emporter, lisez d'abord l'article de Rue89 qui se base sur des preuves matérielles ... Si vous estimez qu'un Doyen de Droit peut se comporter ainsi avec une gamine, vous avez une drôle de conception du service public...

Signaler Répondre

avatar
DODE le 21/12/2021 à 10:05

Toujours les mêmes !!

Signaler Répondre

avatar
perplexe le 21/12/2021 à 09:41

Dans toutes ces affaires, l'idée que des femmes puissent coucher par opportunisme n'est jamais abordée.
Ce sont systématiquement des victimes "d'emprise", comme si toutes les femmes étaient de faibles créatures romantiques.

Signaler Répondre

avatar
Comme aux States le 21/12/2021 à 09:38

C'est bien . Photo et nom de l'abuseur comme aux States. Ras le bol de la protection des élites pourris.

Signaler Répondre

avatar
Lolo-Ito le 21/12/2021 à 09:22

Wauquiez va-t-il suspendre les financements de la région ?

Signaler Répondre

avatar
Lucvilleurbanne le 21/12/2021 à 09:16
semper prorsum a écrit le 21/12/2021 à 09h11

Entre les dérives communautaristes et wok les pervers et prédateurs sexuels les universités et ecoles françaises deviennent des lieux infréquentables et dangereuse physiquement intellectuellement (science po grenoble) il devient urgent de faire le ménage surtout lorsqu’on sait que nous avons le même niveau en maths que le Roumanie, peut-on dégringoler encore plus ? Oui le retour au moyen âge est en marche, chasse aux sorcières, dénonciations, décapitations et droit de cuissage, et mort sociale pour tout ceux qui osent dénoncer.

La meilleure des solutions serait d'abolir toutes les pseudos disciplines qui ne sont pas scientifiques pour se concentrer uniquement sur la science. L'histoire geo, l'espagnol et la philo doivent être remplacés par des maths/physique.

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 21/12/2021 à 09:11

Entre les dérives communautaristes et wok les pervers et prédateurs sexuels les universités et ecoles françaises deviennent des lieux infréquentables et dangereuse physiquement intellectuellement (science po grenoble) il devient urgent de faire le ménage surtout lorsqu’on sait que nous avons le même niveau en maths que le Roumanie, peut-on dégringoler encore plus ? Oui le retour au moyen âge est en marche, chasse aux sorcières, dénonciations, décapitations et droit de cuissage, et mort sociale pour tout ceux qui osent dénoncer.

Signaler Répondre

avatar
Lucvilleurbanne le 21/12/2021 à 09:08

Il y en a marre de la cancel culture. Comment peut-on salir la réputation d'un homme ainsi. Laissez cet homme travailler tranquille, en tant que doyen d'université, il doit être protégé contre cela. C'est le retour de l'obscurantisme en moment entre les woke et les antivaxes et autres complotistes anti gouvernement

Signaler Répondre

avatar
les gens sont débiles, moi y compris le 21/12/2021 à 08:34

Les faits de viol sont terribles et je fais partie des rares à n'avoir aucun état d'âme à appliquer la castration chimique (voire à la flamme bien moyennageuse) à ceux qui réalisent ces actes.
Toutefois, je me sais aussi à contre-courant sur le délire de "on croit systématiquement les victimes". Non, désolé, ça ne devrait pas fonctionner comme cela. Des tarées, il y en a partout et n'importe qui aujourd'hui peut détruire la vie d'une personne en l'accusant à tort de choses invérifiables.
Qui vous dit qu'il n'a pas abusé d'elle pendant trois ans ? Qui vous dit qu'il n'a pas mis fin à la relation et qu'elle ne l'a pas accepté ? On n'en sait rien. En attendant, la carrière de ce monsieur est détruite. A tort ou à raison, cela n'a visiblement plus d'importance dans cette société de trous de balle.

Signaler Répondre

avatar
chomer le 21/12/2021 à 08:22

il a fallu 3 ans de relations avec ce doyen, pour parler de violences sexuelles? Peut-on imaginer qu'il s'agisse d'un acte de vengeance? Cette etudiante aurait pu s'adresser des le debuts des faits reproches a n'importe quel syndicat etudiant!

Signaler Répondre

avatar
En chine le 21/12/2021 à 07:17

En chine ce pauvre sire aurait été déjà consigné aux livres d'histoire.

Signaler Répondre

avatar
Le Parti de Loi et d'Ordre le 21/12/2021 à 07:00

La fermeture de TOUTES les universités à Lyon sera l'un des premiers actes de notre mouvement du salut national. La jeunesse doit être protégée des griffes de ces élitistes qui les menacent dans leur corps et l'esprit. Alors cet exemple et celui de Grenoble sous le diktat d'un secte d'influence américaine (le wokism) illustrent l'urgence. A 18 ans les jeunes n'ont besoin que des bons métiers manuels comme nos aïeux. Dehors cet élite aux cravates !

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.