Lyon : sans permis de conduire, il percute une jeune femme pour un "litige commercial"

Lyon : sans permis de conduire, il percute une jeune femme pour un "litige commercial"
Photo d'illustration - LyonMag

Les faits ont eu lieu ce lundi dans le 8e arrondissement de Lyon.

Lundi en début de soirée, les policiers se sont rendus rue Tixier dans le quartier de Mermoz où un différend entre deux personnes semblait avoir éclaté. Sur place, une jeune femme âgée de 25 ans a expliqué avoir un passif commercial depuis août 2021 avec un homme d’une trentaine d’années au sujet de la réparation de sa voiture.

Elle s’était alors rendue devant son domicile pour en discuter.
L’échange entre les deux parties s’est vite dégradé et le suspect aurait pris la fuite à bord de son véhicule, percutant volontairement la jeune femme à plusieurs reprises.
Trois témoins de la scène ont pu confirmer les déclarations de la victime.

Le suspect a finalement été interpellé boulevard Pinel puis placé en garde à vue. Par ailleurs, le mis en cause ne possédait pas de permis de conduire. Lors de son audition, il a reconnu les faits.

La victime qui a déposé plainte a obtenu cinq jours d’ITT.

Présenté ce mercredi au parquet en vue d’un jugement en comparution immédiate, il a été condamné à 12 mois de prison dont 7 avec sursis.

X
16 commentaires
Laisser un commentaire
avatar
Jeannette le 14/01/2022 à 09:43

Comme toujours on aimerait avoir les noms. Ca lèverait le doute sur ce fameux « sentiment «  d’insécurité.

Signaler Répondre

avatar
Bof le 14/01/2022 à 09:13
La solution est pourtant simple... a écrit le 13/01/2022 à 17h06

Si on interdisait définitivement l'usage de l'automobile en dehors des cas extrêmement rares ou elle peut être utile, on éviterait ce genre de délinquance.
Là on a un type qui répare des voitures en douce et arnaque sans doute une jeune femme, mais si elle avait roulé en vélo et le type aussi je n'imagine pas la même scène... l'agresseur à vélo aurait été autant blessé que l'agressé.

Et de toutes façons l'enjeu financier du litige aurait été plus faible et aurait évité l'origine même du problème.

Bref débarrassons nous des voitures et les kékés disparaîtront avec, l'essentiel de la délinquance en nombre d'infraction c'est la délinquance routière: excès de vitesse, dépassements dangereux, bruit excessif, stationnement dangereux...

Mais c'est pas ces écolos ultra modérés qui vont nous débarrasser des voitures: ils aménagent la cohabitation vélo/piétons/voitures et donc figent pour longtemps la présence automobile alors qu'il faudrait juste fermer les accès aux voitures et les voies voiture deviendraient des voies vélo. Ça serait moins cher et tellement efficace!

pour que le deuxieme degré soit amusant, il faut y glisser un peu d'humour

Signaler Répondre

avatar
Çasenvaetçarevient le 14/01/2022 à 08:23
La solution est pourtant simple... a écrit le 13/01/2022 à 17h06

Si on interdisait définitivement l'usage de l'automobile en dehors des cas extrêmement rares ou elle peut être utile, on éviterait ce genre de délinquance.
Là on a un type qui répare des voitures en douce et arnaque sans doute une jeune femme, mais si elle avait roulé en vélo et le type aussi je n'imagine pas la même scène... l'agresseur à vélo aurait été autant blessé que l'agressé.

Et de toutes façons l'enjeu financier du litige aurait été plus faible et aurait évité l'origine même du problème.

Bref débarrassons nous des voitures et les kékés disparaîtront avec, l'essentiel de la délinquance en nombre d'infraction c'est la délinquance routière: excès de vitesse, dépassements dangereux, bruit excessif, stationnement dangereux...

Mais c'est pas ces écolos ultra modérés qui vont nous débarrasser des voitures: ils aménagent la cohabitation vélo/piétons/voitures et donc figent pour longtemps la présence automobile alors qu'il faudrait juste fermer les accès aux voitures et les voies voiture deviendraient des voies vélo. Ça serait moins cher et tellement efficace!

Putain!!! T’es un bon toi...

Signaler Répondre

avatar
Bob le 14/01/2022 à 07:28

La racaille n'a plus aucune limite

Signaler Répondre

avatar
Q le 14/01/2022 à 01:21
VaulxMieuxPas a écrit le 13/01/2022 à 20h04

non mais LoL : "percutant volontairement la jeune femme à plusieurs reprises".. avec une voiture ? et elle est pas décédé ??

J'étais en train de faire un copier-coller sur ce morceau là justement tu m'as devancé

Signaler Répondre

avatar
Donneur de leçons le 13/01/2022 à 20:16
semper prorsum a écrit le 13/01/2022 à 16h19

Dans un monde où la violence est juste un sentiment, une impression ! Dans un monde ou la justice toute puissante conforte les tarés de leur impunité totale, ils n’ont ni à justifier ni a rendre compte de leurs irresponsabilités, un monde un pays ou les minorités pourrissent la vie d’une majorité.

Vous n'en savez rien.
Sur Lyon mag comme dans toutes les rubriques faits divers, on ne vous parle que de récidive.
Mais il y en a beaucoup qui finissent par se tenir à carreau après un rappel à la loi.
ça évite d'encombrer les prisons qui nous coûtent un pognon de ouf.

Signaler Répondre

avatar
VaulxMieuxPas le 13/01/2022 à 20:04

non mais LoL : "percutant volontairement la jeune femme à plusieurs reprises".. avec une voiture ? et elle est pas décédé ??

Signaler Répondre

avatar
Non le 13/01/2022 à 17:40
Société matriarcale décadente a écrit le 13/01/2022 à 16h50

On vit dans le monde que l’ont MÉRITE !

Parle pour toi.

Signaler Répondre

avatar
Puravida le 13/01/2022 à 17:36

Un nostalgique des autos-tamponneuses ?

Signaler Répondre

avatar
La solution est pourtant simple... le 13/01/2022 à 17:06

Si on interdisait définitivement l'usage de l'automobile en dehors des cas extrêmement rares ou elle peut être utile, on éviterait ce genre de délinquance.
Là on a un type qui répare des voitures en douce et arnaque sans doute une jeune femme, mais si elle avait roulé en vélo et le type aussi je n'imagine pas la même scène... l'agresseur à vélo aurait été autant blessé que l'agressé.

Et de toutes façons l'enjeu financier du litige aurait été plus faible et aurait évité l'origine même du problème.

Bref débarrassons nous des voitures et les kékés disparaîtront avec, l'essentiel de la délinquance en nombre d'infraction c'est la délinquance routière: excès de vitesse, dépassements dangereux, bruit excessif, stationnement dangereux...

Mais c'est pas ces écolos ultra modérés qui vont nous débarrasser des voitures: ils aménagent la cohabitation vélo/piétons/voitures et donc figent pour longtemps la présence automobile alors qu'il faudrait juste fermer les accès aux voitures et les voies voiture deviendraient des voies vélo. Ça serait moins cher et tellement efficace!

Signaler Répondre

avatar
Abdel le 13/01/2022 à 16:52
walllah'. a écrit le 13/01/2022 à 16h37

Il faut le condamner à un stage de motocross pour qu'il apprenne à mieux maitriser son véhicule.

Heureusement qu’il ne savait pas passer la marche arrière il ´l’aurait écrasé à plusieurs reprises, mdr.

Signaler Répondre

avatar
Société matriarcale décadente le 13/01/2022 à 16:50
Pas possible a écrit le 13/01/2022 à 16h02

Dans quel monde on vit ?

On vit dans le monde que l’ont MÉRITE !

Signaler Répondre

avatar
Nouvelle Con-Science le 13/01/2022 à 16:46
semper prorsum a écrit le 13/01/2022 à 16h19

Dans un monde où la violence est juste un sentiment, une impression ! Dans un monde ou la justice toute puissante conforte les tarés de leur impunité totale, ils n’ont ni à justifier ni a rendre compte de leurs irresponsabilités, un monde un pays ou les minorités pourrissent la vie d’une majorité.

Mais clairement ! Taubira va lui financer le permis, et Doucet s'occupe d'un stage de pilotage de F1.

Signaler Répondre

avatar
walllah'. le 13/01/2022 à 16:37

Il faut le condamner à un stage de motocross pour qu'il apprenne à mieux maitriser son véhicule.

Signaler Répondre

avatar
semper prorsum le 13/01/2022 à 16:19
Pas possible a écrit le 13/01/2022 à 16h02

Dans quel monde on vit ?

Dans un monde où la violence est juste un sentiment, une impression ! Dans un monde ou la justice toute puissante conforte les tarés de leur impunité totale, ils n’ont ni à justifier ni a rendre compte de leurs irresponsabilités, un monde un pays ou les minorités pourrissent la vie d’une majorité.

Signaler Répondre

avatar
Pas possible le 13/01/2022 à 16:02

Dans quel monde on vit ?

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.