Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Grève dans l’éducation, service minimum : “Un dispositif avant tout médiatique”

En prévision de la mobilisation nationale dans la fonction publique jeudi, la Ville de Lyon met en place le service minimum d'accueil. Au total, ce sont neuf gymnases, un par arrondissement, qui sont réquisitionnés. Une mesure aux allures efficaces, qui ne satisfait pourtant pas Yves Fournel, l'adjoint au maire de Lyon, délégué à l'éducation et à la petite enfance. Dans une interview pour Lyon Mag, il pointe les limites de ce dispositif, sa ponctualité, et l'impossiblité de la rendre pérenne.

Lyon Mag : Y a aura-t-il des mesures mises en place demain pour assurer le service minimum consécutif à la grève dans l'éducation ?
Yves Fournel :
Comme à chaque fois que l’inspection académique nous prévient dans les délais légaux, c’est à dire 48h avant la grève, nous allons mettre en place un dispositif qui est rodé. Nous avons prévu l’ouverture de neuf gymnases, un par arrondissement. Cela permettra d’accueillir les enfants dans de bonnes conditions. Il y aura une affichette dans chaque école pour que les parents puissent disposer de l’adresse nécessaire pour pouvoir poser leurs enfants.

Est-ce compliqué d’organiser ces services minimums ?

C’est toujours extrêmement compliqué et lourd d’organiser dans ces délais un dispositif qui soit connu par les parents. C’est pour cela qu’on a fait le choix de le faire en dehors des écoles. Nous avons fait le choix des gymnases, en apportant les aménagements et le personnel nécessaire.

Combien d’enfants potentiels allez vous accueillir demain ?

Jusqu’à maintenant, c’est très peu d’enfants, ce qui nous fait dire que ce dispositif est avant tout médiatique, plus qu’opérationnel pour les parents. Il n’a pas été conçu et prévu en concertation avec les parents, les élus ou les villes. Nous avons donc un résultat qui n’est pas satisfaisant. Cela fait des mois que nous demandons une véritable concertation.

Ce dispositif n’est pas satisfaisant par rapport à quoi exactement ?
Tous les élus de gauche comme de droite vous dirons que nous sommes capables de faire un service de dépannage, mais que nous sommes dans l’impossibilité, dans ces délais, d’organiser l’accueil de tous ces enfants. Il serait plus juste de dire aux parents, que pour ceux qui ont des difficultés, et qui ne peuvent pas faire autrement, on vous offre une solution de dépannage, ce qui est normal. Là, on fait croire que l’on peut accueillir tout le monde. C’est faux ! Voilà ce que le gouvernement nous impose, et nous sommes républicains, nous respectons la loi. Nous ouvrons neuf gymnases avec les personnels et les aménagements nécessaires. mais on ne me fera pas dire que c’est la bonne solutionet que ça répond aux attentes des parents.

Retrouvez la liste des neuf gymnases ouverts jeudi pour assurer le service minimum



Tags : service minimum | greve | éducation |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.