Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Violences urbaines : la Police tire la sonnette d’alarme

La journée de mardi a marqué un tournant dans les violences urbaines qu’a connu Lyon durant les manifestations. 74 interpellations, et des forces de police plutôt désemparés, qui n’ont plus les outils pour maîtriser l’espace public. Jean-Paul Borrelly, secrétaire zonal du syndicat Alliance Police National, témoignait déjà lundi de cet état de fait via un communiqué. La journée de violences de mardi lui a malheureusement donné raison. Interview.

Lyon Mag : Quel est le retour des forces de l’ordre suite à cette journée particulièrement violente dans les rues de Lyon ?
Jean-Paul Borrelly :
Mes collègues sont désemparés. Ils ont en face d’eux des voyous, qui sont particulièrement mobiles et qui commettent des exactions et des actes qui relèvent de la guérilla urbaine.

Aujourd’hui, que peuvent faire et ne pas faire les forces de l’ordre présentes sur place ?
Au vu des évènements qui se sont passés dernièrement à Paris, mes collègues sont restreints dans leur action. L’usage du flashball, qui est un moyen de défense et de protection très adapté dans ce genre de manifestation de maintien de l’ordre, n’est pas autorisé (jeudi, un lycéen de 16 ans a été touché à l’oeil par un tir de flashball à Montreuil - NDLR). Ils n’ont que leur simple bâton de défense à poignée latérale pour pouvoir agir. Cela devient très compliqué de mettre hors d’état de nuire des individus qui balancent des parpaings, des cailloux, et qui sont à quelques dizaines de mètres.

Qu’attendent aujourd’hui les policiers de leur hiérarchie ?
Il ne s’agit plus de hiérarchie, mais de pouvoirs publics. Il faut être courageux lorsque l’on est un décideur politique. Aujourd’hui, les policiers ont besoin des moyens légaux pour pouvoir encadrer les manifestations. Il y a des gens parfaitement sincères et honnêtes qui revendiquent. Afin des protéger ces personnes, es policiers exigent des moyens adaptés pour pouvoir mettre hors d’état de nuire ces voyous qui commettent des exactions terribles dans les rues de Lyon.

Vous demandez donc au ministère de l’Intérieur de prendre ses responsabilités ?

Bien évidemment, je crois qu’aujourd’hui il n’est plus temps de dire que la police se sert de belles pour arrêter les étudiants et les lycées. Ce n’est pas le cas. Les voyous sèment un véritable climat de guérilla urbaine dans les rues de Lyon. Nous ne demandons que des moyens d’agir. Qu’il n’y ait pas de malentendus par rapport à l’action des policiers qui sont des femmes et des hommes responsables.

Faites-vous toujours la différence entre les lycéens et les casseurs ou certains lycéens sont-ils devenus des casseurs ?
Certains lycéens ont franchi le pas, mais ce n’est qu’une infime poignée. Les casseurs représentent 90% de ceux qui commentent les plus graves exactions. Mais, comme partout, il y a des dérives. des gamins de 15 à 16 ans dans les rues, livrés à eux-mêmes, dérivent parfois. Peut être pour se prouver quelque chose. C’est parfaitement regrettable.

Si jamais vous avez demain une directive qui vous laisse plus de latitude pour maîtriser les débordements, vous estimez qu’en combien de temps la situation reviendrait à la normale ?

Les forces de l’ordre ont une méthode d’action qui est remarquable en tout point. Nous avons à faire à de véritables professionnels, qui sont formés. Je fais référence aux compagnies départementales d’intervention, à la brigade anti-criminalité et aux autres services. En 48h, l’affaire serait réglée.



Tags : manifestation | interpellation | lycéens | lycéen | manifestation lyon |

Commentaires 3

Déposé le 20/10/2010 à 00h07  
Par lugduboy Citer

Oui : les canons a eau peuvent blesser les gens trop prêt du à la pression à la sortie. Cependant ils en auraient bien besoin nos CRS

Déposé le 19/10/2010 à 23h34  
Par rignon69 Citer

Quelqu'un peut-il me dire pourquoi on n'utilise pas les canons à eau pour disperser les "fauteurs de trouble" ? Il existe une interdiction ? des recommandations particulières ? Avec les températures extérieures actuelles, cela voudrait en "refroidir" plus d'un, non ?! D'avance, merci.

Déposé le 19/10/2010 à 22h33  
Par Républicain Responsable Citer

Que pensez-vous des appels à manifester de M. Jean-Louis Touraine, Officier de Police Judiciaire sur son site internet ? "...LE COMBAT CONTINUE" "...ENCORE UNE JOURNEE D'ACTION" Un OPJ ne doit-il pas faire preuve de réserve quant à ses convictions surtout quand l'ordre public peut être mis à mal comme cela était prévisible ? Courage à la Police et aux policiers responsables ! Démission des OPJ et des élus irresponsables.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.