Un nouvel accueil d’urgence pour les personnes en grande difficulté cet hiver

Un nouvel accueil d’urgence pour les personnes en grande difficulté cet hiver

La Préfecture du Rhône et le diocèse de Lyon se sont mis d’accord pour ouvrir la maison Saint-Irénée aux plus démunis, dès ce soir et jusqu’au mois de mars. 200 personnes, des sans domicile fixe et des demandeurs d’asile, seront hébergés dans ce bâtiment qui se trouve dans le 5e arrondissement, tout près de Saint-Just. Une ouverture rendue nécessaire après les vagues de froid que la région lyonnaise a connu ses dernières semaines.

Passer l’hiver au chaud. Voilà ce que demandaient les 70 familles qui seront accueillies vendredi dès 17h dans cet ancien couvent du 18e siècle. Des couples, des femmes seules avec enfants ou encore des personnes isolées troqueront leurs nuits d’hôtels ou d’hébergement collectif pour des pièces spécialement aménagées. Séverine Tracol-Pralla est la chef de service de l’association Forum Réfugié, qui gère conjointement le site. « Il y aura des chambres collectives d’un maximum de quatre lits, explique-t-elle. La plupart des chambres auront deux lits. Les unités familiales seront dans des petits appartements. » L’accueil Saint-Irénée est intégralement financé par l’Etat, à hauteur de 800 000 euros.

Mgr Barbarin et jean-François Carenco
Mgr Barbarin et jean-François Carenco
Des plateaux-repas seront livrés chaque jour aux mal-logés par les 24 animateurs associatifs. Une solution qui n’est que provisoire pour Jean François Carenco. « Ce n’est pas un manque d’argent, ce n’est pas un manque d’idée et de fraternité. Mais je croix qu’il ne serait pas bon de pérenniser tout au long de l’année toutes les structures, confie le nouveau préfet du Rhône. La vérité n’est pas dans les accueils d’hébergements d’urgence pérennisés, elle est dans les CHRS. » L’ouverture de ce centre coïncide avec la fermeture du gymnase Bellecombe, ouvert le 26 novembre dernier. Le gymnase Clémenceau reste lui ouvert jusqu’à lundi matin. La préfecture du Rhône n’exclut pas l’ouverture en urgence de gymnases en cas de nouvelles baisses brutales de températures. Le centre d’urgence Saint-Irénée restera ouvert jusqu’au 31 mars 2011.

1 commentaire
Laisser un commentaire
avatar
8decembre le 10/12/2010 à 22:18

On n y croyait plus ! Bravo MB

Signaler Répondre

Laisser un commentaire

Si vous avez un compte Lyon Mag, connectez-vous.
Nous ne vous enverrons pas d'email sans votre autorisation.