Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Saint-Sylvestre : Hortefeux annonce près de 2 000 personnels mobilisés à Lyon

C’est en substance le chiffre qu’a dévoilé le ministre de l’Intérieur lors de sa visite vendredi matin à Lyon. Un contingent composé de policiers, gendarmes et pompiers, présent sur tous les grands sites qui accueillent traditionnellement du public à Lyon le soir du réveillon de la Saint-Sylvestre, mais également attendu en renfort dans les transports en commun de l'agglomération.

Brice Hortefeux à débuté son réveillon-marathon du 31 décembre par Lyon. Attendu également à Nantes en début d’après-midi, puis à Paris en fin de journée, le pensionnaire de la Place Beauvau a ouvert son circuit lyonnais par une visite du poste de commandement de sécurité du réseau des transports en commun lyonnais, situé dans les bâtiments de Keolis boulevard Vivier-Merle. Accompagné par Gérard Collomb - qui avait dénoncé la précédente venue entre Saône et Rhône d’Hortefeux, lors des émeutes urbaines d’octobre, en termes « d’opération politicienne » - et par le préfet Carenco, le ministre de l’Intérieur s’est félicité des bons résultats de l’agglomération lyonnaise en termes d'atteinte aux personnes dans les transports publics. « 30 % de moins que la moyenne nationale » a-t-il détaillé. Un ministre visiblement très agréablement surpris des mesures de sécurité mises en place sur le réseau lyonnais, en particulier dans les bus : boitier d’appel d’urgence à information graduée, sonorisation transmise au PC sécurité en cas de violences commises à l’intérieur du véhicule, vitres anti-éclatement et 70% de la flotte équipée de caméras. L’ensemble a réjoui Hortefeux, qui a jugé « plutôt en pointe » les transports en commun lyonnais sur les questions de sécurité des usagers. « Cela n’est malheureusement pas le cas partout » a-t-il regretté.

« J’ai décidé de mettre fin au palmarès stupide des voitures brûlées au Nouvel An en ne communiquant pas »

Le ministre s’est rendu par la suite dans les locaux de la police ferroviaire de la gare de la Part-Dieu. L’occasion pour ce dernier de présenter aux médias les chiffres concernant la mobilisation des forces de l’ordre pour la nuit de la Saint-Sylvestre. « Cette année, il y aura à côté des forces qui sont traditionnellement mobilisée 6000 policiers et gendarmes supplémentaires qui seront déployés, ce qui porte le total national à 53 820 policiers et gendarmes, auxquels doivent s’ajouter les pompiers » a-t-il expliqué. Un chiffre à la hausse, au regard des 45 000 policiers et gendarmes annoncés la veille. Côté agglomération lyonnaise, ce sont près de 2000 policiers, gendarmes et pompiers qui ont été mobilisés pour sécuriser la nuit du réveillon. « Ce sont 840 policiers ajoutés à 280 policiers ou gendarmes issus des compagnies de CRS ou des escadrons de gendarmerie, précise-t-il. Il faut y ajouter aux alentours de 800 pompiers, qui seront déployés tout au long de cette nuit de la Saint-Sylvestre. » Aussi, il n’y aura aucune communication ministérielle ou préfectorale sur les chroniques feux de voitures qui émaillent la fête de la Saint-Sylvestre. Une décision prise dès le 14 janvier dernier, également appliquée lors des cérémonies 14 juillet, pour ne « pas encourager ce concours stupide, ce palmarès qui consiste à brûler la voiture des honnêtes gens », selon les propos tenus par le ministre de l'Intérieur. Une annonce qui se fera a posteriori, dans le cadre de la présentation des résultats de la lutte contre la délinquance prévue pour le mois de janvier.

Hortefeux et Collomb aux Halles !

Au-delà de la traditionnelle communication qui précède le réveillon, Brice Hortefeux a souhaité rendre hommage aux forces de l’ordre. « J’ai souhaité venir à Lyon pour remercier tous ceux qui participent à ce que cette fête de la Saint-Sylvestre se déroule dans les meilleures conditions de convivialité, insiste-t-il. Je remercie tous les acteurs, et notamment les forces de sécurité, policiers et gendarmes, qui seront mobilisés à l’occasion de cette nuit » Et de terminer sa visite, en compagnie de Gérard Collomb et de son premier adjoint Jean-Louis Touraine aux Halles de Lyon, haut lieu commercial de la gastronomie lyonnaise. Un temps menacée pour cause de rush de dernière minute des réveillonneurs dans les allées du site, cette visite a finalement été maintenue. Et, on le sait, depuis les violences urbaines d’octobre, le ministre de l’Intérieur entretient un rapport particulier avec les commerçants lyonnais.



Tags : collomb | hortefeux | reveillon | saint sylvestre |

Commentaires 0

Pas de commentaire pour le moment.

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.