Ecoutez Jazz Radio, Jazz et Soul

    

Cantonales : le PS ne gagnera pas sur tapis Vert (vidéo)

Les cinq candidats Europe écologie-Les verts en lice pour le sprint final des élections cantonales du Rhône, accompagnés par le premier vice -président du Conseil général Philippe Meirieu, ont fait le point sur leur entre-deux tours. Si les écologistes appellent à faire barrage au FN, c’est toujours le statu quo avec les socialistes.

Philippe Meirieu en chaperon, les cinq candidats des cantons de Villeurbanne-Centre, Vaugneray, le Bois d’Oingt, Lyon 3 et Lyon 11 ont choisi la Place Sathonay (Lyon 1er) pour tenir leur première conférence de presse d’entre-deux tours. Attendus notamment sur la question de l’entente avec les socialistes, Philippe Meirieu, dans sa présentation liminaire, expose un degré des priorités différent avec en incipit la question du FN au second tour. Qu’il impute au « climat social basé sur l’élimination du maillon faible », mis en place par Sarkozy. Alors, sans ambages, le président du Conseil fédéral d’Europe écologie-Les Verts appelle « à barrer la route au FN pour le second tour. » Du point de vue des résultats de son parti, il se montre satisfait, avec 195 000 voix en plus par rapport aux Cantonales de 2008. Nonobstant selon lui « une élection injuste », qui tranche au scrutin uninominal à deux tours. Pour un seul élu au final. A la différence des scrutins de liste qu’ont su valoriser les Verts, pour les Régionales de 2010 par exemple, en intégrant confortablement la majorité Queyranne au Conseil régional de Rhône-Alpes.

L’insoluble question des transports

C’est d’ailleurs la principale raison évoquée par les candidats pour justifier un impossible accord global avec les socialistes pendant cet entre-deux tours. « Nous espérons être dimanche soir en position de discuter entre élus sur le programme de mandature » explique Béatrice Vessiller, en lice contre le socialiste Richard Llung sur le canton-centre de Villeurbanne. Difficile de transiger sur la question du contournement autoroutier de l’ouest lyonnais (COL), dont Jean-Charles Kohlhaas (Vaugneray) et Jean-Yves Sauce (le Bois d’Oingt) assurent qu’elle a constitué une des principales préoccupations des habitants de leurs cantons respectifs. Certes, mais le COL est une responsabilité d’Etat, qu’il pourrait inscrire au schéma national des infrastructures routières. Le Département n’a qu’un avis consultatif sur le projet et aucune responsabilité de financement. Qu’importe puisque le crédo écologiste réside dans une offre alternative aux déplacements individuels, basée sur les transports en commun. De fait, le tronçon ouest du périphérique devient « une aberration économique et financière » pour Béatrice Vessiller. Françoise Chevallier, candidate de Lyon 11 qui affrontera le socialiste Jean-Michel Daclin au second tour, assure que « la problématique des transports en commun a beaucoup pesé sur son canton. » Les positions définitives peuvent partiellement expliquer l’impossible entente avec les socialistes.

Un document de campagne commun, voilà tout

Côté mutualisation des forces de gauche, on se contente donc des miettes. Béatrice Vessiller regrette d’ailleurs « que le PS ait coupé court au discussions menées à l’automne en perspective des Cantonales » Dans un communiqué détaillant les propositions faites en Conseil Politique Départemental lundi, Europe écologie les Verts assure soutenir « les candidat/es socialistes et apparentés opposés à la droite. » Et propose « l'apposition de son logo sur leurs professions de foi, sous condition du soutien aux candidats écologistes sur les cantons de Vaugneray et du Bois-d'Oingt. » Les socialistes, en campagne également lundi, ont fait savoir qu’ils acceptaient. Aucun désistement des candidats Verts en vue. Voilà le strict minimum.
Alors à l’évocation du désistement des candidats verts souhaité par le PS, Meirieu fulmine : « avec ce taux d’abstention, présenter un seul candidat au second tour d’une élection, c’est un déni de démocratie. » « Nous allons travailler cette semaine à aller voir les gens qui se sont abstenus » rebondit Raymonde Poncet, candidate sur le canton de Lyon 3 face au maire socialiste et conseiller général sortant Dominique Bolliet. Le vice-président de la Région coupe court à toute polémique avec les socialistes. « Ce ne sont pas des duels, rappelle-t-il, un peu las. Il n’y aura pas de morts à la fin. » Les candidats écologistes ne parlent d’ailleurs pas d’adversaires mais de concurrents. Et la concurrence est rude puisqu’à Villeurbanne mardi après-midi c’est Arnaud Montebourg, venu au soutien de Richard Llung, qui a demandé à nouveau le retrait de la candidature de l’opposante écologiste Béatrice Vessiller. Croisée par hasard tractant dans les rues de la ville, la candidate écologiste du canton-centre de Villeurbanne, prenant connaissance de cette information, n’eut que ce mot désabusé : « et les socialistes le font descendre pour ça... »

 

 



Tags : cantonales |

Commentaires 2

Déposé le 23/03/2011 à 14h26  
Par On neme la fait pas! Citer

Les socialistes sont des hypocrites, ils font tout pour faire monter le vote FN, car c'est leur intérêt! 1. Ils espèrent qu'avec ce fameux "Front Républicain" ils maintiendront la Droite hors du pouvoir pour longtemps. 2.Cela leur permettra d'imposer DSK sans primaires, en invoquant le danger le Peniste! 3. Ils pourront imposer à leurs "partenaires" à Gauche de retirer leurs candidatures au nom du Danger d'un "nouveau 21 avril", comme l'illustre la demande de Montebourg aux Verts! Mais je ne suis pas sûr que cette fois-ci ce stratagème éculé fonctionnera!

Déposé le 23/03/2011 à 09h24  
Par Constator Citer

Pourquoi les écolos acceptent un Front dit "républicain" dans les cantons où ils sont éliminés et acceptent d'être élus avec des voix du Front National quand ils sont en course pour le 2e tour face à un PS ? Et inversement pour le PS ? Cela ne sentirait-il pas le racket républicain ?

Déposer un commentaire

 

En cochant cette case, je souhaite recevoir une notification à chaque nouveau commentaire.

Me connecter | Réserver mon pseudo

Ce compte gratuit et facultatif vous permet notamment de réserver votre pseudonyme pour les commentaires et le forum, afin que personne ne puisse utiliser le pseudo que vous avez déposé.